breaking news

Enfin, Kassory Fofana reconnait et dit qu’il y a la corruption dans la gouvernance d’Alpha Condé ! Alors qui sont ces corrompus ? Le FMI indexe pourtant des secteurs où Kassory règne en maître absolu : les mines et les impôts ! (Par Makanera Ibrahima Sory)

avril 20th, 2018 | par Leguepard.net
Enfin, Kassory Fofana reconnait et dit qu’il y a la corruption dans la gouvernance d’Alpha Condé !  Alors qui sont ces corrompus ? Le FMI indexe pourtant des secteurs où Kassory règne en maître absolu : les mines et les impôts ! (Par Makanera Ibrahima Sory)
Article
2
Je commence par ces propos de Kassory : «  Kassory dit qu’il n’a pas un pied dedans et un pied dehors, qu’il a les deux pieds dedans. S’il parle du régime d’Alpha Condé et de ses corruptions, il a raison de dire qu’il a réellement les deux pieds dedans et il pouvait légitimement rajouter ses deux mains aussi. Comme le disait un enseignant chercheur guinéen : «  pour que la Guinée amorce son développement, il faudrait d’abord dékassoryser l’administration guinéenne, c’est-à-dire, démanteler les réseaux de prédation que Kassory y avait installés depuis sous le régime de Lansana Conté et qui continuent aujourd’hui ».
Lors de son passage dans l’émission « Les Grandes gueules », monsieur Kassory Fofana a fait une annonce très surprenante en ces termes : « Je vous garantis, si je prenais la primature, le Président Alpha Condé délivrera son objectif de 10% de croissance avant la fin de son mandat. Les gens ont peur de mon avènement éventuel à la primature parce que la lutte contre la corruption pourrait être l’un des actes principaux de mon action gouvernementale ».
La lecture de ce seul passage de son intervention impose au moins deux questions que je me permets de poser à monsieur Kassory Fofana sur le fondement du droit que les Guinéens tiennent de la constitution, d’une part  en  son article 22 alinéa 3 et 4 qui disposent que : «  Chaque citoyen a le devoir sacré de défendre la patrie. Les biens publics sont sacrés et inviolables. Toute personne doit les respecter scrupuleusement et les protéger. Tout acte de sabotage, de vandalisme, de détournement, de dilapidation ou d’enrichissement illicite est réprimé par la loi »,
et d’autre part, en son article 26 qui dispose que «  Quiconque occupe un emploi public ou exerce une fonction publique est comptable de son activité, et doit respecter le principe de neutralité du service public. Il ne doit user de ses fonctions à des fins autres que l’intérêt de tous ».
Au cours de son intervention, Kassory a soutenu que « les gens ont peur de son avènement éventuel à la primature parce que la lutte contre la corruption pourrait (donc au conditionnel) être l’un des actes principaux de son action gouvernementale ». Bien que mis au conditionnel, ce qui n’est pas une surprise, cette annonce de lutte contre la corruption venant de Kassory Fofana impose des questions.
Kassory est un ministre du gouvernement d’Alpha Condé. Il parle de corruption dans la gestion de biens publics. Ce qui ne concerne principalement que les membres du gouvernement et de l’administration guinéenne dont il fait partie. Alors, quels sont les ministres et fonctionnaires qui se livrent à ces pillages de deniers publics qui sont la cause principale et directe de cette misère extrême de la population guinéenne ? Pourtant, selon le fonds monétaire international, les pillages actuels des deniers publics sont principalement localisés au niveau des contrats miniers et au niveau de la mobilisation des recettes publiques à savoir les impôts entre autres. Il se trouve que c’est ce même Kassory Fofana qui règne en maître absolu sur ces deux secteurs.

 

1-) Les mines

Kassory Fofana est le ministre d’État chargé des investissements publics et privés. Il a organisé et participer a la négociation et à la signature de tous les contrats miniers qui sont aujourd’hui qualifiés de contrats frauduleux non seulement par les Guinéens, mais aussi par le FMI. D’ailleurs, le FMI exige que les avenants aux contrats miniers signés par Alpha Condé et Kassory Fofana et cachés au peuple de Guinée et aux partenaires extérieurs de la Guinée soient immédiatement publiés. De ce fait, si Kassory veut combattre la corruption et le pillage des deniers publics en Guinée, tout laisse croire qu’il doit l’entamer dans le secteur minier dont il est, avec Alpaha Condé, les seuls maîtres à bord. C’est peut-être pour cette raison qu’il avait mis son combat contre la corruption au conditionnel s’il venait à être nommé à la primature.

2-) Impôt

La grande corruption de ce secteur est aussi indexée par le FMI et par tous les Guinées à part ceux auxquels le démantèlement des recettes des impôts profite. Il n’est de secret pour personne que les hauts fonctionnaires des impôts sont aujourd’hui les plus grands pillards des recettes publiques. Pourtant, ce sont les hommes de Kassory qui y sont. Cette présence est symbolisée par monsieur Aboubacar Makhissa Camara membre de son parti (GPT) qu’il a lui-même placé à ce poste.
Sans aller plus loin, on peut constater que monsieur Kassory Fofana, hier sous Lansana Conté comme aujourd’hui sous Alpha Condé, est au départ et à l’arrivée de la corruption en Guinée. N’oublions pas que c’est sous la pression des institutions internationales (FMI et BM) que Lansana Conté avait limogé Kassory Fofana pour faits de corruption aggravée. D’ailleurs, Alpha Condé n’avait pas manqué de rappeler ce faits lorsque Kassory était dans l’opposition à son régime.
Questions à Kassory Fofana :
 
Qui est ce ministre dont les revenus tirés dans les mines de Boké est de 40.000 dollars par jours, 400.000  dollars tous les dix jours, et 1. 200.000 dollars tous les mois ?
Qui est ce ministre qui participe au partage des 18 millions de dollars payés tous les mois pour l’exploitation des mines de Boké et qui ne sont jamais versés dans les comptes de l’État ?
Si Kassory connait ce ministre, alors qu’il commence son combat contre la corruption par lui. S’il ne le connait pas, ce qui sera étonnant, alors qu’il fasse de la recherche de ce dernier sa priorité absolue.
Que Kassory Fofana soit tranquille, le poste de premier ministre d’Alpha Condé correspond parfaitement à son profil. Il a une énorme chance pour occuper ce poste. Un président dont l’objectif n’est pas de piller son pays ne peut s’entourer des ministres qu’il avait lui-même qualifiés publiquement de voleurs de la République. Avec Alpha Condé, plus tu as le courage et la technique de piller le pays, plus tu as de la chance d’occuper des hautes fonctions. Pour preuve, tous ceux qu’il qualifiait de grands voleurs sous Lansana Conté sont aujourd’hui ses collaborateurs directes au lieu qu’ils se retrouvent en prison comme l’exige la loi.
Kassory dit qu’il n’a signé aucun document de nature à engager sa responsabilité pour corruption. Mais attention ! Ce n’est pas parce qu’on n’a pas posé sa signature sur un contrat minier frauduleux qu’on ne s’est pas rendu coupable de corruption. Vendre une tonne de bauxite à moins de 3 dollars à Boké contre plus de 10 dollars à KAMSAR, pour des pots de vin qui se chiffrent par des dizaines de millions de dollars, faisant ainsi perdre des milliards de dollars au peuple martyr de Guinée est le pire des crimes économiques. Cependant, avec la constitution actuelle, les crimes économiques sont imprescriptibles et que le temps est un juge très sévère. Monsieur Mamoudou Thiam ancien ministre des mines actuellement emprisonné aux États-Unis n’avait lui-aussi laissé aucune signature dans les documents contractuels de l’État, de nature à engager sa responsabilité pénale pour corruption. Pourtant, il est aujourd’hui en prison pour cause de pillages de deniers publics guinéens.
 

 

 

 

 

 

 

Makanera Ibrahima Sory
 
 

 

2 Comments

  1. K. Ba says:

    Pauvre Guinée. Quand des Kassory donnent des leçons de probité morale, cela en soit est une confirmation que la nation est en faillite. Elle ne sera sauvée que par une révolution et l’insurrection populaire qui doit répandre le sang de ces prédateurs. Vivement et In chah Allah.
    K. Ba

  2. MOHAMED ALY FOFANA says:

    La Guinée de Kassory FOFANA est dans une misère terrible. Un des plus pauvres Pays au monde. La santé publique est délabré, l’enseignement à l’arrêt, pas d’eau courante et pas d’électricité. Pauvre Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *