breaking news

Alpha CONDÉ à la recherche d’un Pouvoir à vie par le CHAOS, des intrigues politico-mafieuses ! Mais en quoi Kassory FOFANA serait-il honnête, et les autres malinké des malhonnêtes ? ( par Dr Abdoul Baldé)

avril 22nd, 2018 | par Leguepard.net
Alpha CONDÉ à la recherche d’un Pouvoir à vie  par le CHAOS, des intrigues politico-mafieuses ! Mais en quoi  Kassory FOFANA serait-il honnête, et les autres malinké des malhonnêtes ?  ( par Dr Abdoul Baldé)
Analyse
2

 

Au moment où Alpha Condé et ses séides tentent vaille que vaille,  d’ANESTHESIER les guinéens par la violence et les mensonges éhontés,  parce qu’ils veulent  tripatouiller la constitution afin de s’installer dans un pouvoir à vie, il est du devoir de tous les patriotes civils et MILITAIRES,  de démonter pièce par pièce, et par tous les moyens, la mécanique  satanique élaborée dans le but d’atteindre cet OBJECTIF, à savoir la CONSERVATION à vie, du pouvoir.
L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2010 S’EST JOUÉE A QUI PERD GAGNE.
Sans vouloir réécrire l’histoire, L’ELECTION « LIBRE » en GUINEE INDEPENDANTE s’est jouée à QUI PERD GAGNE. C’est un secret de polichinelle, en 2010, il n’y a pas eu d’élection au sens propre du terme car M. Alpha condé était battu dès le premier tour. Mais le Général Sékouba et son valet de chambre,  un certain Tibou Kamara érigé en une institution le cooptèrent, puisqu’ils pensaient que la pérennité de leurs prébendes passerait par l’intronisation de ce BAMBOCHEUR, plutôt qu’un véritable homme d’État.
En 2015 M. ALPHA Condé était dans la logique de « on n’organise pas des élections pour les perdre ».  Son administration a bien compris l’ordre ainsi donné. La fraude fut donc au rendez-vous de toutes les consultations électorales, y compris de simples » élections locales comme celles qui viennent de se tenir. Or, la préfabrication d’« élus » par des élections truquées, porte nécessairement atteinte à l’autorité de l’État et le discrédite. Ce qui ne légitime ni les institutions ni les élus. Après avoir bâti une fortune colossale sur la ruine de notre pays, M. Alpha CONDÉ tente de briser la Guinée en tant que NATION par son jeu machiavélique, pour s’installer dans une PRESIDENCE A VIE.
 
Alors, en cette fin de règne chaotique, on est en droit de se poser la question suivante : y a-t-il une fatalité pour qu’à la magistrature suprême de notre pays ne se succèdent que des tyrans sanguinaires, corrompus, assoiffés de pouvoir ?
SA TECHNIQUE ACTUELLE EST VIEILLE COMME LE MONDE : LA FUITE EN AVANT SUR FOND DE TERREUR ET MENSONGE. PRATIQUE TRES PRISEE DES DESPOTES PARANOIAQUES.
Alpha Condé a le pouvoir, il n’entend pas le céder. Il veut un pouvoir perpétuel quel que soit le prix à payer pour les guinéens. Hélas ! Présentement, « le leader historique » est aux abois et ne reculera pas dans sa stratégie de fuite en avant. C’est la technique de la terre brulée car il veut entrainer notre pays dans une guerre civile aux conséquences imprévisibles pour toute la sous-région. Les guinéens ont toujours appris à leurs dépens que rien ne peut se faire sans un minimum de confiance. Jamais schizophrénie n’a inspiré confiance.
Ce pseudo-président sans envergure, ne peut   rompre  avec son passé criminel crapuleux et humiliant pour sortir notre pays de l’ornière.
 
Depuis la fin des communales le pays est paralysé. Le rejet social du pouvoir de M. Alpha Condé est une évidence. Il est de plus en plus isolé. Le pays est au bord du chaos, la société en lambeaux. Mais Alpha Condé n’en a cure. IL VEUT UN POUVOIR PERPETUEL. Il s’en donne les moyens, tous les moyens.
 
LE KAMIKAZE ISLAMISTE OU LE STADE ULTIME DU CHAOS POUR UN POUVOIR A VIE.
 
Dans la stratégie de confiscation du pouvoir chacun y va de son interprétation. Dans ma dernière interview sur le guépard.net, j’avais donné mon avis sur ce que fera M. Alpha Condé pour se maintenir au pouvoir après 2020. De mon point de vue il ne prendra pas le risque de modifier la Constitution maintenant. Les incendies actuels ne sont que le hors d’œuvre de la terreur à venir. La suite c’est le Terroriste islamiste qu’il a déjà planifié.
Ne soyons pas naïf, M. Alpha CONDÉ n’a pas hésité à recourir aux massacres et viols (28 septembre 2009 à Conakry) pour arriver au pouvoir, il n’hésitera pas un seul instant à « fabriquer » des Kamikazes islamistes qui se feront sauter à Conakry, et ainsi semer la terreur et le Désordre. Il lui sera alors facile d’invoquer l’argument de « l’insécurité », de l’instabilité qu’il aura artificiellement créée pour demander qu’on rétablisse d’abord la
SÉCURITÉ et la STABILITÉ avant de parler d’élection présidentielle. Ce qui en apparence semblerait recevable aux yeux de la fameuse « communauté » dite internationale.
Certains compatriotes et étrangers auront peut-être la tentation de dire que cette hypothèse pourtant très vraisemblable, est exagérée, et que, Al hadji président n’est pas cynique à ce point. Grosse ERREUR. L’immensité de la fortune accumulée en si peu de temps par lui et certains de ses bras droits comme MM. Kassory FOFANA, Malick SANKHON et Tibou KAMARA, les captations immobilières, foncières, et minières qu’ils ont réalisées ne peuvent rester dans leur patrimoine qu’en se maintenant durablement au pouvoir, car tous les GUINEENS savent précisément la faiblesse de leur situation patrimoniale avant leur installation à SEKHOUTOUREYA.
Ne nous faisons pas d’illusion. M. ALPHA Condé va provoquer le chaos et, se présenter en homme incontournable pour décréter l’ETAT d’exception, boucler le pays et procéder à des arrestations massives pour semer la terreur. Il profitera de cette situation de cafouillage pour procéder au tripatouillage constitutionnel pour parvenir à ses fins.
« LE POISSON POURRIT TOUJOURS PAR LA TETE »
Cette citation chinoise veut dire que le plus grand risque pour une organisation ou un pays est d’avoir un mauvais chef. Depuis 2010 notre pays sombre dans les scandales insécurité à répétition, à cause du mauvais exemple de nos dirigeants qui font très peu cas de la vie du guinéen. Ils considèrent l’argent public comme leur propre fortune, du fait qu’ils détiennent l’autorité. Ils s’en donnent à cœur joie, s’offrent des résidences à l’étranger loin de l’insalubrité endémique du pays…Dépensent à tour de bras les fonds publics. Sur la scène publique, ils se posent en parangon de vertu et de moralité, mais, sur le plan privé, c’est loin d’être le cas : ils fréquentent la pègre et prennent des airs de tartuffe. Ironiquement, on les entend déplorer le déclin moral et la disparition de l’honnêteté.
Sékoutouréyah est devenu au fil du temps un véritable repaire de délinquants à col blanc où sévit une administration parallèle sous la houlette d’individus tous droits sortis d’un scénario mafieux. Ainsi, dans la tourmente, tenaillé par la nécessité de préserver ses immenses captations financières, immobilières et minières, Aladji professeur « président » et ses sbires (Malick SANKHON, Tibou KAMARA….) tente d’agréger autour de lui à travers l’opération « nouveau » gouvernement les principaux prédateurs du gouvernement qu’il veut renouveler.
C’est le début de l’ « opération »Kassory FOFANA. Rappelons rapidement le parcours de M. FOFANA Kassory. Suite à une série d’intrigues tissées avec la favorite préférée de M. Lansana CONTÉ, il se fera nommer ministre de l’économie et des finances, alors qu’il n’a ni compétence, ni formation intellectuelle pour une telle fonction. Résultat : Lansana CONTÉ s’en débarrassera très vite. Car les fameux bailleurs de fonds ne supportaient plus ni son incompétence, ni sa corruption, et encore moins ses mensonges éhontés.
ALORS QUESTION : Y-A-T-IL UN HOMME D’ETAT EN GUINEE CAPABLE DE RASSEMBLER LES GUINEENS AUTOUR D’UN PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PLUTÔT QUE DE SON ETHNIE ? A CE MOMENT CRUCIAL DU DEVENIR DE NOTRE PAYS QUI SOMBRE DE PLUS EN PLUS DANS LE CHAOS, LA QUESTION MERITE D’ETRE POSEE, car, après 59 ans d’indépendance, malgré ce que l’on a pompeusement qualifiée de « Première élection démocratique de la Guinée indépendante », notre  pays est exsangue : la famine y est toujours endémique, il n’y a ni eau potable, ni électricité, ni système éducatif, ni infrastructure de santé digne de ce nom. Et pour cause ceux qui ont la charge de diriger le pays sont beaucoup plus préoccupé par la gestion des butins de leur forfaiture plutôt que d’apporter les vraies réponses aux besoins urgents de nos compatriotes.
 
POURQUOI UN NOUVEAU PREMIER MINISTRE ? Le présent est identique en tout point au passé sanglant et mafieux de l’histoire de notre pays qui est retombé dans les abus et les scandales des régimes précédents, ce qui est socialement insupportable et humainement dégradant. Le remaniement est d’autant moins utile que son but est de protéger les captations minières, foncières et immobilières. C’est M. Kassory FOFANA qui semblerait être le choix de M. Alpha CONDÉ. Il est précisément celui qui encaisse des Chinois, pas moins de 400.000 (quatre cents mille dollars US) par semaine. Si le choix définitif de Alpha CONDÉ devait être KASSORY FOFANA, confirmation aura été faite que le « nouveau » PM aura pour mission principale, la mise à l’abri de contrats miniers cachés, parce qu’ils contiennent des clauses abusives scandaleuses faisant passer les mines de BOKÉ, comme une propriété exclusive de MM. Alpha CONDÉ et Kassory FOFANA.
 
Alors les Guinéens, tous les Guinéens, sans exception devront   par leur énergie exprimée instantanément, dire s’ils trouvent légitime et normal que le principal prédateur, de surcroît récidiviste, est fondé à être la tête d’un gouvernement. Dans les pays normaux en Afrique, la place de M. Kassory FOFANA, est logiquement devant les tribunaux, et vraisemblablement en prison pour CRIMES économiques.
Une curiosité qui rend perplexe, n’importe quel observateur attentif de la politique guinéenne sous M. Alpha CONDÉ : M. Kassory FOFANA était de ceux qui malmenaient les militants et sympathisants du R.P.G., les emprisonnaient, et parfois les renvoyaient de leur boulot, leur seul gagne-pain. Leur « crime » était d’être du R.P.G. et de vouloir porter Alpha CONDÉ au pouvoir. Après plusieurs années de lutte, leur objectif est atteint. Alpoha CONDÉ est au pouvoir. Mais à la surprise générale, c’est le même Kassory FOFANA qui est promu à un poste spécialement inventé pour lui. Tandis que les militants et sympathisants R.P.G. végètent dans la misère, et sont traités de plus malhonnêtes du pays. Je rappelle à ceux et celles qui ont oublié ou font semblant d’oublier, qu’il n’y a juste quelques mois, le président Alpha CONDÉ déclarait publiquement que « les malinké ou les cadres malinké sont les plus malhonnêtes de la Guinée ».
Questions avant conclusion :
1°. En quoi M. Kassory FOFANA serait-il honnête, et les autres malinké des malhonnêtes ? Il y a là un mystère que M. Alpha CONDÉ doit expliquer au pays. Le grand « Dr. » Kassory devrait nous expliquer d’où il a tiré son immense fortune en si peu de temps, puisqu’il n’a ni métier, ni formation susceptible d’intéresser qui que ce soit, si on met de côté ses intrigues politico-mafieuses.
2°. Aux yeux de M. Alpha CONDÉ, le R.P.G. n’est plus rien du tout. En tout cas d’après lui, M. Kassory FOFANA vaudrait plus que tous les cadres qui se sont pourtant battus, au figuré et au propre pour lui et contre le camp de Kassory. Y aurait-il un pacte de corruption minière entre le président Alpha CONDÉ et Kassory FOFANA ? Il y a là un deuxième mystère que nos amis du R.P.G. devraient aider le pays à y voir clair.
 
Enfin « Dr »Kassory FOFANA a peut-être un doctorat en chocolat. Je ne sais pas comment avec un niveau B.T.S. à peu près, on peut être Dr. Dans ces conditions, moi je suis le pape, et le pape François m’a piqué ma place.
 
Nous ne pouvons donc attendre de M. Alpha condé qu’il débloque la situation actuelle puisqu’il en est lui-même le PROBLEME. Il faut le débarquer. Comme le disait José Saramago à juste titre dans que reste-t-il de la démocratie : – « Il ne sert à rien de purifier les eaux de la rivière qui traverse la ville si la source de contamination se trouve en amont. »
 
La nomination d’un PREMIER MINISTRE n’apportera rien de nouveau. C’est le changement dans la continuité.
Il s’agit pour notre pays d’en finir définitivement avec la mauvaise gouvernance, les crimes crapuleux, les humiliations permanents et toutes sortes de violations, pour lui permettre de bâtir un véritable État de Droit, pour en finir une fois pour tout, avec le temps des vauriens. « TOUTES LES OPTIONS SONT DONC OUVERTES POUR CHASSER M. ALPHA CONDE DU POUVOIR » comme le préconisait à une certaine époque M. TIBOU KAMARA actuel Ministre conseiller spécial très prisé de M. Alpha Condé.

 

 

Dr. Abdoul BALDE (France)

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Comments

  1. Toure de moria says:

    On prête des intentions au président.il n’a jamais parlé de tripatouiller les institutions pour une rallonge de mandat présidentiel.
    Il sait que cela ne marchera plus.
    Alpha Condé aurait combattu vigoureusement de telles idées s’il était encore opposant.
    Ceux qui parlaient de troisième mandat au début le font de moins en moins pour avoir certainement évalué les conséquences auxquelles ils s’exposent.
    On se souvient de Moussa Keita, Dadis ou la mort,il continue de vivre en secret.
    Mon frère Abdoul, n’allons pas trop vite en besogne,ne mettons pas la charrue devant les bœufs.

  2. SY SAVANÉ says:

    La réserve de Toure de moria concernant le tripatouillage possible de la constitution est recevable. Mais il admet implicitement que M. Alpha CONDÉ avait bien envisagé cette hypothèse (falsifier la constitution) pour se maintenir au pouvoir, puisque notre ami Toure de moria dit »il sait que cela ne marchera plus », parlant de M. Alpha CONDÉ. Autrement dit, s’il lui était apparu que son projet(pouvoir à vie) pouvait passer, il n’y aurait pas renoncé en rase campagne.

    J’observe que mon frère Toure de moria, à part cette réserve, est d’accord avec tout ce que ABDOUL a écrit ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *