breaking news

Guinenews.org/ Kassory commence par une violation de la constitution guinéenne. Lui qui a dit dans son discours faire de sa priorité « la lutte sans merci contre la corruption » a oublié de déclarer ses biens avant d’entrer en fonction.

mai 24th, 2018 | par Leguepard.net
Guinenews.org/ Kassory commence par une violation de la constitution guinéenne. Lui qui a dit dans son discours faire de sa priorité « la lutte sans merci contre la corruption » a oublié de déclarer ses biens avant d’entrer en fonction.
Analyse
3
Leguepard.net  »   Kassory Fofana est connu pour être le symbole de la corruption en Guinée depuis sous le régime du président Lansana Conté. Il appartient à ce petit groupe de prédateur qui ont tout fait pour empêcher que la Guinée se normalise et qu’elle puisse rejoindre les pays africains qui ont entamé leur première phase de développement. Le système de prédation qui continue d’étouffer l’économie guinéenne à travers les DAF a été mis en place par ce même Kassory Fofana.  Kassory  est le principal responsable de cette extrême pauvreté  des Guinéens du fait que, sous le régime de Lansana Conté, il avait  toujours déclaré la guerre à tous les fils et filles de la Guinée  qui ont voulu sa normalisation et son développement. Il a toujours voulu maintenir la Guinée dans cette pagaille qui lui permet de l’écumer à volonté. Pour preuve, il vient de refusé de procéder à la déclaration de ses biens conformément  à la  constitution.  Nous espérons que Kassory Fofana qui se proclame justicier de la République contre la corruption,  donnera l’exemple en se conformant aux exigences de l’article  36 de la constitution qui dispose que « les Ministres avant leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci déposent à la Cour Constitutionnelle la déclaration sur l’honneur de leurs biens » .
La question qui se pose est de savoir si un corrompu peut combattre la corruption ?
Bonne lecture de l’article de Guinnews.org reproduit ci-dessous:
Guinenews:  Kassory commence par une violation de la constitution guinéenne.
Le nouveau premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a été installé dans ses fonctions ce jeudi. Seulement voilà, le premier ministre qui a dit dans son discours faire de sa priorité « la lutte sans merci contre la corruption » a oublié de déclarer ses biens avant d’entrer en fonction. Selon plusieurs sources proches de la cour constitutionnelle, Kassory Fofana n’a pas déposé à date la liste de ses biens.
Or, l’article 36 de la constitution stipule que « les Ministres avant leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci déposent à la Cour Constitutionnelle la déclaration sur l’honneur de leurs biens. »
Ainsi, si le président de la République a un délai de 48 heures après son investiture pour faire la déclaration de ses biens, la constitution oblige tous les ministres (premier ministre y compris) à faire leurs déclaration avant la passation de services.
Selon certains observateurs, Kassory Fofana est moins mis en cause que le secrétaire général du gouvernement Sekou Kissi Camara, qui a dans ses prérogatives le pouvoir d’installer les ministres dans leurs fonctions.Et avant d’installer un ministre, il doit s’assurer si le ministre nommé s’est acquitté de son obligation constitutionnelle de déclarer ses biens au greffe de la Cour constitutionnelle.
A rappeler que le président Alpha Condé, suivi par ses ministres, s’étaient soumis en 2015 à cette obligation constitutionnelle.
Source: Guineenews.org

3 Comments

  1. Doura Barry says:

    ou et quand est ce le mal elu voleur alifa kone a declare ses biens?

  2. SY SAVANÉ says:

    A mon avis il ne peut pas respecter cette règle pourtant fondamentale, sauf à se faire HARA-KIRI.

  3. Cisse Mohamed Makhily says:

    J’espère que les députés feront pression pour que l’article 36 soit respecté par Monsieur le Premier ministre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *