breaking news

La confirmation précipitée de Kiridi Bangoura à son ancien poste est une simple diversion pour masquer le manque de discrétion qui entoure la constitution du Gouvernement de Kassory.

mai 25th, 2018 | par Leguepard.net
La confirmation précipitée de Kiridi Bangoura à son ancien poste est une simple diversion pour masquer le manque de discrétion qui entoure la constitution du Gouvernement de Kassory.
Politique
3

Dans l’article de Mohamed Lamine Bayo correspondant du guepard.net en Guinée en date du 22 mai 2018, il a été révélé les postes que Messieurs Kiridy Bangoura et Bouréma Condé devaient occuper dans le nouveau gouvernement. Mais contre toute attente, Monsieur Naby Kiridi Bangoura vient de bénéficier du premier décret, après celui du premier ministre, Kassory Fofana bien avant les autres ministres. Il conserve son poste de ministre secrétaire général à la présidence et aussi porte-parole de la présidence. On peut se demander ce qui motive cette nomination isolée et en apparence précipitée ?
Cependant, il est de notoriété publique qu’il est très difficile de noyer un poisson dans l’eau. L’objectif de cette nomination n’est autre que de faire diversion et tenter de masquer la pagaille généralisée qui entoure désormais le président Alpha Condé qui s’est entouré de courtisans de toute sorte à tel point qu’il n’a plus aucun secret. Il doit se rendre compte que les Guinéens en savent sur lui plus que ce qu’il n’imagine. Nous insistons sur la véracité de ces informations relatives aux postes qui étaient prévus pour Kiridi Bangoura à savoir  ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et celui prévu pour le Général Bouréma CONDE c’est-à-dire  ministre  de la défense.
Nous irons plus loin en disant que monsieur Bah Oury occupera le ministère de l’enseignement supérieur, Mouctar Diallo NFD le ministère de l’élevage, Dr Ousmane Kaba avait exigé le ministère de l’économie et des finances ou le ministère des mines ou rien du tout. Les négociations étaient en cours pour ne citer que ceux-là.
Affaire à suivre….
Mohamed Lamine Bayo correspondant du guepard.net en Guinée

3 Comments

  1. Ismael Camara says:

    Bah Oury est un grand économiste et Mouctar Diallo est un juriste. De plus, tous les deux sont des grands leaders politiques issus des rangs de l’opposition et qui connaissent bien les mots dont souffrent notre nation.
    Si Kassory Fofana veut réellement poser des actes sociopolitiques historiques et concrets qui reflètent son premier discours avant 2020, il devra alors être à la fois objectif et pragmatique en nommant les personnes qu’il faut à la place qu’il faut.
    Bah Oury serait mieux dans un ministère chargé de l’économie et les finances et/ou ayant son équivalence (Ministères de l’économie et des Finances, celui du budget, le contrôle économique et des mines).
    Mouctar Diallo serait également mieux dans des ministères relatifs à l’administration ou la fonction publique guinéenne ainsi que ceux relevant du domaine de diplomatie et la coopération internationale.
    Bah Oury tout comme Mouctar Diallo, pourront également contribuer plus facilement en officiant dans des ministères en charge de l’administration nationale, de la sécurité et du commerce, entre autres.
    Les Ministères de l’Agriculture et de l’élevage doivent logiquement revenir à des agronomes et des vétérinaires professionnels. Rappelons que 60% des cadres guinéens sont agronomes ou vétérinaires.
    Force est d’admettre que si l’ossature du nouveau gouvernement reproduise les mêmes pratiques que les autres fois, à savoir les agronomes aux Finances, les économistes à la santé, les juristes à l’agriculture, rien ne changera d’ici 2020 et ce malgré toutes les bonnes volontés des uns et les autres.

  2. Sorel says:

    De mon point de vue, je pense que Kassory Fofana tiendra compte des curriculum vitae des membres de son gouvernement pour placer chacun à sa place afin de permettre aux uns et aux autres d’êtres plus efficaces et rapidement opérationnels.
    Je pense aussi que Bah Oury et Mouctar Diallo doivent faire comme Ousmane Kaba en indiquant les postes ministériels qui correspondent mieux à leurs CV.
    Comme tout le monde le sait, un CV est un outil administratif qui indique la formation et l’expérience professionnelle de son titulaire.
    Bah Oury peut solliciter le ministère des finances, le ministère des mines, l’administration du territoire, la Sécurité nationale, ect.
    Mouctar Diallo peut également solliciter les ministères de la fonction publique, les travaux publics, la Coopération internationale, les affaires étrangères, le commerce, l’administration du territoire, etc.
    Si les ministères proposés ne correspondent pas à leurs formations, ils peuvent dans ce cas faire comme Sidya Touré en désignant un membre de leur parti pour occuper le poste. Sinon, décliner poliment l’offre en attendant des jours meilleures (voire l’exemple de Nicolas Hulot en France).
    À rappeler aussi que Ousmane Kaba est l’un des mieux qualifiés pour occuper actuellement le ministère de l’enseignement supérieur. En effet, l’expérience professionnelle de Ousmane Kaba ces deux derniers décennies relèvent de l’éducation nationale.
    En tous les cas, Bah Oury et Mouctar Diallo doivent absolument éviter des postes de figurants qui ne tiennent pas compte de leurs CV et qui seront susceptibles de rendre inefficaces et entièrement dépendant de leurs subalternes.
    L’histoire les jugera. À bon entendeur !

  3. Sorel says:

    Bah Oury et Mouctar Diallo ne doivent pas accepter des postes de figuration qui correspondent pas à leurs curriculum vitae. Sinon, ils peuvent faire comme Sidya Touré en délégant leurs collaborateurs de parti.
    Ils doivent surtout tenir compte du fait qu’en cas de faux pas, l’Histoire les jugera.
    À bon entendeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *