breaking news

Le premier ministre guinéen Kassory Fofana et la ministre de l’agriculture Mariama Camara cités dans une affaire de corruption devant la justice Belge.( Il demandait la preuve de sa corruption au député de Boké, la justice Belge va peut-être la lui apportée)

juillet 2nd, 2018 | par Leguepard.net
Le premier ministre guinéen Kassory Fofana et la ministre de l’agriculture Mariama Camara cités dans une affaire de corruption devant la justice  Belge.( Il demandait la preuve de sa corruption au député de Boké, la justice Belge va peut-être la lui apportée)
Analyse
2

Leguepard.net /    Le système de prédation de l’économie guinéenne mis en place  par  le président Alpha Condé  est menacé tan en Europe qu’aux Etats-Unis. Il n’est de secret pour personne que la nomination de Kassory Fofana au poste de premier ministre n’avait d’autre objectif que de protéger la corruption à l’échelle industrielle que les deux personnes ont mis en place en Guinée, principalement dans le domaine minier.  Si le président Alpha Condé n’était pas le chef d’orchestre de la corruption en Guinée, il n’aurait jamais confié la primature à Kassory Fofana qu’il avait lui-même qualifié de plus grand pillard de l’économie guinéenne. C’est parce qu’il est à la tête de la corruption en Guinée qu’Alpha Condé  a reconduit  l’actuelle ministre de l’agriculture en la personne de Mariama Camara  alors que cette dernière était déjà accusée de corruption par la justice belge bien avant la nomination du gouvernement Kassory Fofana. Cette affaire n’est que le début de la révélation du système de corruption institutionnalisé en Guinée par Alpha Condé. Plusieurs   justices  des pays  européens  se feront entendre  sur le système de pillage du président guinéen. S’agissant des Etats-Unis, des investigations seraient menées par les autorités fédérales au sujet des corruptions  du fait des personnes placées au sommet de l’Etat. C’est pour éviter la colère des autorités américaines pouvant les amener à faire des révélations  sur ces corruptions que  la Guinée aurait trahi le Maroc et voté pour la candidature des Etats-Unis pour le mondial de 2026. Nous reviendront sur les affaires de corruptions et d’usurpations de titres et diplômes impliquant le gouvernement actuel.

Kassory  Fofana  demandait la preuve de sa corruption au député de Boké, la justice Belge va peut-être la lui apportée

Bonne lecture de l’article du l’Echo ci-dessous reproduit.

Echo /   Hubert Fabri, CEO de Socfin, condamné pour corruption active

Le patron du groupe belge Socfin a été déclaré coupable d’avoir été à la tête d’un « schéma de corruption » bénéficiant à une haute fonctionnaire guinéenne.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné vendredi Hubert Fabri et quatre de ses hauts cadres à des peines de 12 mois de prison et 6.000 euros d’amende, le tout avec sursis. Tous ont été déclarés coupables de corruption active dans le dossier de la galaxie Socfin. L’actuelle ministre de l’Agriculture de Guinée, Mariama Camara, est, elle, condamnée à 20 mois de prison avec sursis et 12.000 euros d’amende, ainsi que plus de 300.000 euros de confiscation.

La juge Anne Carlier a estimé que les sociétés du groupe belge Socfin, géant mondial du caoutchouc et de l’huile de palme, avait, via ses dirigeants, organisé un système de corruption pour s’attirer les faveurs des autorités publiques guinénnes, dans les années 2000.

Socfin est détenu à 38,7% par l’industriel français Vincent Bolloré, ami proche d’Hubert Fabri et lui aussi inculpé pour corruption pour des faits présumés notamment commis en Guinée. Le tribunal a considéré que Mariama Camara, « en sa qualité de fonctionnaire publique, a sollicité auprès du groupe Socfin une rémunération » et que « Socfin a proposé un schéma de paiement »

Celui-ci, nommé « schéma de corruption » par la juge, prévoyait que Mme Camara, ancienne patronne de la Soguipah, société nationale guinéenne s’occupant du caoutchouc et de l’huile de palme, reçoive 6% du prix d’achat du caoutchouc, transférés sur son compte via la société-écran WAT (West African Trading), basée à Guernesey et détentrice des contrats de commercialisation entre les plantations de Socfin et la Soguipah. Pour le tribunal, les « actes de corruption ont été dissimulés par la convention qui est entièrement fausse ». Hubert Fabri, actionnaire majoritaire du groupe, a, selon le tribunal, « cautionné le schéma de paiement en faveur de Mariama Camara. Il disposait d’une procuration sur les comptes de WAT. »

Dans son jugement, le tribunal s’est aussi attardé sur les autres destinataires des paiements effectués par WAT. Il apparaît que celle-ci a versé de l’argent sur les comptes de toute une série de dignitaires guinéens, parmi lesquels l’ancien ministre et ambassadeur de Guinée à Bruxelles Kazaliou Baldé, décédé en 2012. Et surtout l’ancien ministre des Finances du pays, Ibrahima Fofana, aurait bénéficié d’un versement d’environ 50.000 euros. Cet homme a été nommé Premier ministre par le président Alpha Condé le 17 mai dernier. Et Mariama Camara fait donc partie de son gouvernement.

À-côtés « pour nos amis »

Dans les courriels saisis lors des perquisitions à l’origine de l’enquête, les correspondants évoquaient des « transactions pouvant sembler étranges pour les normes européennes mais il ne faut pas oublier que l’on est en Afrique. » Il était aussi fait mention « d’à-côtés pour nos amis ». Tous les prévenus ont été acquittés des faits de blanchiment et d’abus de biens sociaux. Par ailleurs, l’un d’entre eux a bénéficié de la prescription des faits.

Contrairement aux plaidoiries de la défense, le tribunal a considéré qu’il était territorialement compétent et que l’enquête n’avait été ni déloyale, ni illégale. Tous les prévenus disposent d’un mois pour faire appel. Le marathon judiciaire se poursuit pour Hubert Fabri, qui attend l’arrêt de la cour d’appel de Bruxelles le 25 septembre dans le volet fiscal de ce dossier, à l’origine de l’enquête qui a abouti, ce matin, à sa condamnation.

Par    Julien Balboni

 

 

2 Comments

  1. Gadizy says:

    Et dire que ce corrompu paré de son nouveau galon se pavanait la semaine dernière à BRUXELLES à LA RECHERCHE D’INVESTISSEURS à plumer très probablement.
    Nous n’avons d’autres choix que de chasser cette caste de prédateurs.
    Allons Toun. Qui vivra verra.

  2. SY SAVANÉ says:

    Le PM Kassory FOFANA et sa ministre accusés de corruption et condamné du moins sa ministre, n’ont pas été bien inspirés d’avoir choisi un comique involontaire comme leur « avocat » journalistique. Son « brillantissime » argument de défense est plus loufoque que comique, ou l’inverse, c’est selon. Vous avez bien lu: sur tous les sites leur « écrivailleur » en tentant maladroitement de faire croire que de parfaits inconnus(PM et ministre) d’une république bananière, elle-même inconnue seraient « victimes » d’un COMPLOT qui seraient orchestré par les juges occidentaux, est d’un ridicule innommable. Même le résiduel P.D.G. s’est débarrassé du complotisme depuis bien longtemps.

    Je suggère au PM et à sa ministre de changer d' »avocat » médiatique. Car celui qu’ils ont choisi, les enfonce plus qu’il ne les défend. Il rend involontairement plus consistant le soupçon de corruption qu’il ne le récuse. Ce Monsieur leur est certainement bien dévoué. Il n’est même pas méchant. Il est même peut-être de bonne foi dans son plaidoyer foireux. Mais il raconte des inepties auxquelles lui seul croit. Voilà la perte du PM Kassory FOFANA et sa ministre.

    Oncle Kassory ! Même si nous sommes politiquement opposés, tu ferais mieux de me demander conseil plutôt que de te livrer à des rigolos involontaires. Je te combats politiquement, mais je ne supporte pas que tu te fasses ridiculiser par un farfelu. Et puis, quand elhadji professeur président te jettera le moment venu, j’en suis sûr, c’est encore moi qui prendrais ta défense. En tout cas je ne laisserais personne te taper dessus. Je ne te dois rien, mais je te soutiendrais quand Alpha CONDÉ t’aura jeté, c’est inévitable, il te jettera. Si j’ai soutenu Alpha CONDÉ, alors que je ne lui dois rien, il est convaincu que je ne te laisserai pas tomber. Alors réfléchi oncle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *