breaking news

Les propos de Marie Madeleine DIOUBATE  à Kalenews.org le 11 juin 2018 sur la lutte contre la corruption en Guinée  : « Il n’y a pas grand-chose à espérer avec Kassory »

Les propos de Marie Madeleine DIOUBATE à Kalenews.org le 11 juin 2018 sur la lutte contre la corruption en Guinée : « Il n’y a pas grand-chose à espérer avec Kassory »

juillet 4th, 2018
Analyse

Leguepard.net / interrogée par le site internet kelenesw.org,  le 11 juin dernier sur la nomination du gouvernement Kassory Fofana, Madame Marie Madeleine  DIOUBATE candidate à l’élection présidentielle de 2015 n’avait pas dérogé à ses habitues de franc-parler.

Elle avait exprimé ses doutes sur la  capacité et la volonté de ce gouvernement de combattre la corruption. La révélation de la justice Belge  sur l’implication du premier ministre Kassory et sa ministre de l’agriculture  Mariama Camara  dans un vaste réseau de corruption vient de lui donner raison.  Veuillez  trouver ci-dessous l’article en question. Très bonne lecture.

 

Kalenews.org /

Lutte contre la corruption en Guinée : « Il n’y a pas grand-chose à espérer avec Kassory »

C’est du moins la réaction de , parlant de la nomination de Dr Ibrahima Kassory Fofanan au poste du premier ministre chef de gouvernement  et  la croisade déclenchée contre les prévaricateurs et autres fossoyeurs de l’économie guinéenne.

 « Le premier ministre vient de poser un acte », a déclaré d’entrée, Marie Madeleine Dioubaté, parlant de la révocation de Paul Moussa Diawara et Sékou Camara, démis de leur fonction pour malversations financières présumées.

Mais, dit-t-elle, « La révocation de ces deux fonctionnaires serait plutôt liée à des luttes fratricides au sein du RPG Arc-en-ciel ». Avant de précise : « La vraie raison des limogeages de ces fonctionnaires ne s’explique en rien à la lutte contre la corruption et les détournements de fonds. Mais bien un règlement de compte ».

Selon elle, « Si Kassory veut réellement lutter contre la corruption, il devrait commencer par son département et la présidence de la république où d’ailleurs il a occupé un poste important. Mais l’audit doit s’élargir à tous les départements ministériels et sociétés d’Etat dans lesqules on se livre à des détournements de fonds publics par la complicité des cadres de la présidence. Je pense par exemple à la SEG, à la SOGEAG, à la CNSS, aux impôts, au Port Autonome de Conakry, à l’EDG, les universités publiques,  la pêche, aux secteurs miniers, aux marchés publics etc».

Pour l’instant poursuit-t-elle, « Je reste sceptique sur ce qu’il va faire pour lutter contre réellement  la corruption. J’attends aussi bien qu’il audite son département », défi Marie Madeleine Dioubaté.

Sur la grande croisade prônée par le premier ministre contre les prévaricateurs et autres fossoyeurs des déniers publics, Marie Madeleine Dioubaté, signe et persiste : « Il n’y a pas grand-chose à espérer dans cette offensive.  Ce gouvernement dirigée Kassory ne pourra rien faire, tant  en ce qui concerne la lutte contre la corruption mais aussi en matière de développement économique » a-t-elle déclaré.

« Rien qu’à voir la composition du gouvernement dont la moitié  est constituée de ministres recyclés. Mais plus graves, les membres de cette nouvelle équipe gouvernementale ne sont pas tous blancs. M. Kassory Fafona lui-même issus des hautes fonctions de l’Etat, je pense qu’il ne fera rien de nouveau contre la corruption dans notre pays » soutient l’ancienne responsable écologiste.

 

 

 

 

 

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *