breaking news

RÉVOLUTION DE SIAKA BARRY : DÉCRYPTAGE D’UNE IDÉOLOGIE RINGARDE (Sylla Abdoul)

juillet 13th, 2018 | par Leguepard.net
RÉVOLUTION DE  SIAKA BARRY : DÉCRYPTAGE D’UNE IDÉOLOGIE RINGARDE (Sylla Abdoul)
Article
1
Dépuis son entrée en fanfare sur la scène politique via les réseaux sociaux, j’attend avec impatience l’offre politique proposée par Siaka Barry au peuple de Guinée dans son ensemble. À part la posture défensive de ses communicants qui excellent le plus souvent dans les attaques ab hominen et les invectives à l’encontre de tous ceux qui critiquent leur « champion », Je constate un criant déficit de consistance dans ce mouvement. Même le slogan manque d’originalité, l’expression: « hasta la victoria siempre » est de Fidel Castro, les discours c’est du déjà vu et déjà entendu: ce sont des recettes qui n’ont quasiment rien apporté en Amérique Latine. Il incombe à tous et à toutes de se méfier du populisme, qu’il soit de gauche comme de droite: seul le pragmatisme politique peut nous permettre de sortir de l’ornière. La politique c’est la prise en compte des réalités du moment. Et force est de constater que les idées révolutionnaires ont vécu. La révolution est telle un bâtiment à la façade pimpante mais à l’intérieur hideux. Elle est l’antonyme de la démocratie, elle usite des moyens de celle-ci dans le but de parvenir à ses fins tout en récusant l’un de ses éléments essentiels: le débat contradictoire. D’ailleurs, faudrait-il rappeler le terrible sort des opposants et autres leaders d’opinion dans ces genres de régimes: des années de purges, de déportations, d’assassinats et d’exil de masse: en URSS sous Joseph Stalline, à Cuba sous Fidel Castro, en Roumanie sous Nicolae Ceaușescues etc. 
Pendant que nous vivons la 4ème révolution industrielle qui est celle du numérique et face aux nombreux défis que les pays africains doivent relever pour être au rendez-vous de cette nouvelle ère industrielle ainsi qu’au retard économique et industriel dû à l’absence du continent dans les 3 précédentes révolutions industrielles en raison notamment du contexte historique, nous ne pouvons aucunement prendre le risque de nous aventurer vers des horizons idéologiques chimériques. 
Les guinéens doivent tirer les leçons des 26 ans de révolutions du PDG-RDA dont Mr Siaka Barry est nostalgique. Comme le disait Albert Einstein: « les amères leçons du passé doivent être réapprises sans cesse ».

Sylla Abdoul, membre de la rédaction du jounal en ligne: leguepard.net

One Comment

  1. doumbouya kabinet says:

    La plume d’or.Un frustre convertit en révolutionnaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *