breaking news

Baidy Aribot aurait été envoyé ces derniers temps en Chine par le président Alpha Condé pour l’achat de matériels de propagande pour son référendum de 3e mandat. Le masque est-il entièrement tombé ? (par Dr Abdoul BALDE de Rouen)

juillet 17th, 2018 | par Leguepard.net
Baidy Aribot aurait été envoyé ces derniers temps en Chine par le président Alpha Condé pour l’achat de matériels de propagande pour son référendum de 3e mandat. Le masque est-il entièrement tombé ? (par Dr Abdoul BALDE de Rouen)
Article
16

 

 

Comme disent certains, le temps est un juge très sévère. Le double jeu de Baidy Aribot se retrouve désormais sur la place publique. Il a très souvent été accusé y compris par certains cadres de l’UFR d’être le « taupe » d’Alpha Condé au sein de leur parti. Monsieur Chéick Touré, son ancien suppléant à l’assemblée nationale l’avait aussi accusé d’avoir vendu la victoire électorale de la commune de KALOUM à Alpha Condé lors de la présidentielle de 2015 en participant activement à la fraude au préjudice de son parti (UFR) en faveur du RPG. Selon nos informations de plusieurs sources, Monsieur Baidy Aribot et deux autres membres du Bureau exécutif national de l’UFR avaient négocié des postes ministériels avec Alpha Condé et Kassory FOFANA à l’insu de Sidya Touré et de l’UFR. Ayant compris qu’il est démasqué, Baidy  ne cache plus la mission pour laquelle il est rémunéré par Alpha Condé c’est-à-dire, tenter de déstabiliser l’UFR de l’intérieur et de participer activement aux cotés de Kassory FOFANA pour la réalisation du projet suicidaire de troisième mandat pour Alpha Condé, étant connu que c’est cet engagement que Kassory avait pris pour qu’il soit nommé à la primature. Les informations qui nous viennent de Conakry confirment cette démarche, car on nous apprend que Baydi aurait  été envoyé ces derniers temps en Chine par le président Alpha Condé pour l’achat de matériels de propagande pour son référendum de 3e mandat. La même source classe Baidy parmi les plus importants promoteurs de ce projet suicidaire. Il aurait, à de nombreuses reprises, encouragé Alpha Condé en lui disant de ne pas s’inquiéter car, la colère des Guinéens ne dépasse pas trois jours d’autant plus qu’ils sont très perméables à l’achat de leur conscience. Baidy à raison de tenir ces propos vis-à-vis des Guinéens car, un peuple qui peut accepter que des individus de sa catégorie jouent des rôles de premier plan au sommet de leur État est un peuple endormi qui mérite tous les mépris dont il serait victime.

Bien que je ne suis pas de l’UFR, mais, je suis connu pour être l’un de ceux qui pensent que Sidya Touré est l’une des solutions pour débarrasser la Guinée des maux dont elle souffre. De ce fait, je demande à monsieur Sidya Touré et aux membres de l’UFR, de faire un grand ménage dans leur parti en se débarrassant de tous les traitres à leur cause commune. C’est la première des conditions pour leur victoire en 2020.

 

 

 

Par Dr Abdoul BALDE de Rouen

 

 

 

 

16 Comments

  1. Le guineen says:

    Nous sommes vraiment à l’époque des fake news. Mon frère renseigner vous bien avant d’écrire du n’importe quoi sur les gens. Baidy Aribot est parti en Chine pour une mission officielle de la Banque Centrale. D’ailleurs il était accompagné de cadres de la Banque Centrale.
    Vérifier vos sources avant d’affirmer quelque chose, c’est comme ça agis des journalistes et cadres réfléchis.
    Rien n’interdit à Alpha Condé d’être d’accord avec les cadres d’autres partis politiques. C’est dans un esprit d’ouverture, d’apaisement et de cohésion sociale. Dans un esprit positif, il faut plutôt apprécié son ouverture envers les cadres d’autres partis politques. Cest l’inverse qui serait grave.
    Alpfa Condé est le Président de Baidy Aribot, de Dr Balde, de lufdg, du rpg , de lufr ainsi que de tous les guineens.
    Baidy Aribot a occupé de hautes fonctions en Guinée avant Alpha Condé et il continuera à occuper de hautes fonctions dans ce pays après Alpha Condé.

    • SY SAVANÉ says:

      Baïdy ARIBO n’a aucune formation, ni compétence susceptible de le mettre en situation de conduire une un délégation, ou une mission vraie liée aux questions financières et bancaires. Sur ce point, je suis catégorique. Il est bien parti en CHINE pour acheter le matériel de propagande lié au référendum que M. Alpha CONDÉ veut imposer et dont la réponse lui est acquise d’avance. Il veut juste se maintenir au pouvoir, à vie.

      A la banque centrale, il y a des gens compétents, bien formés qui peuvent être des professeurs pour M. Baïdy, si on met de côté ses accointances avec d’abord Sékouba KONATÉ, et maintenant avec Alpha CONDÉ.

      Tout ce que Dr. BALDÉ a écrit ici, est rigoureusement exact. Avec Alpha CONDÉ, même l’inculte Tibou KAMARA est « ministre d’état. Alors pourquoi pas Baïdy « haut fonctionnaire » ?

  2. SY SAVANÉ says:

    Les « avocats » de M. Baïdy ARIBO sont légitimes à le défendre. Mais à vouloir trop nier l’évidence, d’autres guinéens qui ont d’autres informations pas glorieuses le concernant, seront incités à descendre dans l’arène. Et il n’est pas certain que M. Baïdy ARIBO en sorte couvert de gloire. bien au contraire.

  3. Le guineen says:

    Non M.Savane, je ne partage pas cet avis.
    Je ne suis pas un défenseur de X ou Y, c’est un débat d’idées comme j’aime telment. Ça aurait pu être quelqu’un d’autre, si j’avais d’autres informations j’aurai fais la même chose. Je réagis souvent sur vos articles, et c’est la 1ère fois que ça concerne M. Baidy. Je pense que tous vos articles, avec la mention commentaire, sont ouverts aux discussions. C’est pourquoi j’ai reagis. Malheureusement en Guinée il est de plus en plus difficile de tenir un débat sans préjugés. On ne peut apprécier une personne sans qu’on ne soit étiqueter son défenseur, et on ne peut critiquer une personne sans qu’on ne soit étiqueter de ternir son image. Je vois souvent sur les chaines de tv de certains pays les echanges sur tel ou tel sujet sans passion ni haine. Je pensais que ce espace allait etre dans le meme sens.
    Pour revenir au sujet, Il ya sans doute beaucoup de guineens compétents à la banque centrale, cela ne diminue en rien la compétence de M Baidy. Bien au contraire, c’est une chance pour la Guinée d’avoir des cadres compétents.
    Le fait d’être enseignant de quelqu’un ne veut pas dire que vous êtes plus compétents que lui. Nous avons tous eu des enseignants dans notre vie, et la fierté pour chaque enseignant est plutôt qu’un jour son élève occupe de hautes fonctions. Donc les vrais enseignants de M Aribot devraient être fiers de lui.
    Et je peux vous dire, il a aussi de l’expérience dans la conduite des affaires : Ministère de la jeunesse et des sports, Fond minier, CNSS, Député … Je ne peux en dire autant de ses enseignants ? de ses cadres en question ?
    Ce sont des fonctions officielles, des informations vérifiables par tous. Toute autre information doit être accompagné de faits réels et justifiée par les preuves.
    La réalité est qu’aujourd’hui c’est sur sa personne que M Alpha Condé à porté confiance pour être 2ème Vice Gouverneur à la Banque Centrale.
    Pour lui et pour tous les hauts fonctionnaires guineens, nous souhaitons réussite dans leurs tâches. ..c’est la Guinée qui gagne.

  4. Le guineen says:

    La conduite d’une délégation à une mission à l’étranger n’est pas due forcément à la compétence mais à la hiérarchie.
    Quand un Ministre se rend à l’étranger avec les cadres de son département c’est lui le chef de mission. Et quand un Gouverneur ou vice gouverneur de la banque centrale se rend a letranger avec ses cadres, il est forcement le chef de mission. Cela ne veut pas dire qu’il est le plus compétent. C’est un protocole. Le respect de la hiérarchie C’est le b.a.-ba de l’administration

    • SY SAVANÉ says:

      Monsieur Guinéen!

      Quand je dis « avocat de… », je ne cherche nullement à vexer, ni vous, ni personne d’autre. Je suis désolé de vous avoir involontairement vexé. Ce n’était pas mon intention.

      Dans un passé pas lointain, je me suis moi-même comporté en « avocat » de M. Alpha CONDÉ lorsqu’il a été embastillé par ses « amis » d’aujourd’hui. Son demi-frère Malick CONDÉ, aujourd’hui malheureusement décédé, qu’il en avait presque des larmes. Il savait que je ne connaissais pas son frère, je ne l’avais jamais rencontré. Et à la date d’aujourd’hui, je ne l’ai toujours pas rencontré,cela ne m’intéresse. Mais j’ai été son « avocat ». Je ne le regrette pas.

      Concernant le cas Baïdy ARIBO, je vous suggère fortement d’éviter de parler de son passage au fond minier, ou à la Caisse Nationale de sécurité Sociale. Ces points sont certaines de ses plus petites fragilités. Je ne dis que ça, pour le moment. Mais si certains(pas vous)insistent, alors ….

      Merci de m’avoir expliqué ce qu’est la conduite d’une mission. Mais une Banque Centrale n’est pas un ministère. C’est une administration très technique qui en principe, est peuplée de « Cadres de haut niveau de formation, de compétence et de probité reconnues. En tout cas, dans les pays sérieux, ce que n’est pas la GUINÉE, c’est comme cela que fonctionne une banque centrale. Et j’en ai une « toute petite » connaissance. A la BCRG, j’y connais des cadres de haut niveau dont la probité est insoupçonnée. Mais ils sont relégués. C’est d’eux dont je parlais. Je maintiens qu’ils peuvent être des professeurs pour Monsieur Baïdy ARIBO sur le plan de la compétence professionnel. J’appelle ici « professeur », celui ou celle qui peut vous apporter connaissance, ou savoir-faire professionnel. Ces cadres de la BCRG, je ne vais pas les nommer ici, ils auraient des ennuis. Mais ils existent.

      NB: je vous suggère une petite expérience: demandez au « HAUT CADRE » Baïdy ARIBO, un simple rapport. Vous serez situé sur son niveau. Ce n’est pas sa faute, c’est comme ça en Guinée.

  5. I. Mb. SOW says:

    Comme tout le sait désormais, AC qui n’a aucune attache personnelle avec la Guinée, ne s’embarrassera d’aucun scrupule dans sa quête de pouvoir à vie. Avec quelqu’un de bien implanté dans la presqu’île de Kaloum, comme cet avide « pion » qu’est Baïdy Aribo, il pourrait ainsi faire trois coups gagnants:
    – s’approprier de la stratégie de main basse sur la BCRG de Lansana Conté, dont il décriait pourtant la gouvernance à tout point de vue;
    – s’assurer des moyens d’anticiper et contrôler toute nuisance politique de la part de l’UFR et de son leader (qui n’est pas son « Haut Représentant » bénévolement, ne l’oublions pas); – ne pas laisser s’échapper le contrôle de l’incarnation politique de tout pouvoir guinéen (le coeur de la capitale et de notre cité administrative et financière qu’est Kaloum). Cela dit, c’est à tous les Guinéens avisés et responsables, qu’il reviendra de sensibiliser nos vulnérables et pauvres populations sur les investissements et achats paranoïaques qu’AC s’apprête à engager pour sa propagande électorale en vue d’un 3e mandat.
    Et sans être d’aucun parti politique guinéen, je crains encore plus précisément que Dr Baldé, que CDD, fort de la dynamique qu’il pourrait impulser avec l’UFDG et ses alliés de l’opposition républicaine, ne soit devenue la seule solution, certes critiquable, mais crédible, « pour débarrasser la Guinée des maux dont elle souffre ».

    • SY SAVANÉ says:

      L’ensemble de votre commentaire semble avoir pour but de proclamer »l’UFR et de son leader (qui n’est pas son « Haut Représentant » bénévolement, ne l’oublions pas); « .

      Mais avec les coups que SIDYA porte au pouvoir et à Alpha CONDÉ lui-même, s’il est le » HAUT Représentant » RÉMUNÉRÉ comme vous le suggérez (vous n’employez pas le mot rémunéré), des deux choses l’une:

      —ou Alpha CONDÉ est particulièrement FAIBLE pour accepter les critiques publiques acerbe, répétées et nombreuses que son « haut représentant » lui porte, sans oser lui répliquer, ni déclarer publiquement qu’il lui retire les « intérêts » que vous inventez(de façon implicite) et dont SIDYA » bénéficierait » selon vous. Pourtant, il en a la possibilité. EXEMPLE : quand M. Alpha CONDÉ donnait 50.000 euros /mois à Monsieur Cellou Dalein DIALLO (peut-être continue-t-il à les lui donner), il l’a fait révélé parce que,il ne supportait plus ses critiques. Les Guinéens,et même les militants encartés de l’U.F.D.G. étaient si surpris, si ébahis que le camp de Monsieur Dalein a entrepris des justifications laborieuses qui ne tiennent pas la route. Je m’étais abstenu, je m’abstiens toujours de dire, ou de faire tout ce qui peut le gêner lui, ou son parti. Pour moi, dans le champs politique guinéen, Cellou et SIDYA ne sont pas des ennemis, ni même des adversaires. Ce sont de simples concurrents pour une même fonction. C’est Alpha CONDÉ qu’il faut combattre. Ce combat doit être commun, y compris avec les militants et sympathisants du R.P.G. originel. Car ce sont nos frères, nos amis, nos neveux, nos voisins….Tandis que, M. Alpha CONDÉ n’a fait que réussir une IMMENSE IMPOSTURE sur notre pays en 2010, avec bien entendu l’appui décisif de certains compatriotes.

      —ou SIDYA est si puissant, si influent dans le pays, qu’il peut se permettre d’être INCISIF, PERCUTANT dans ses critiques répétées contre la gouvernance de celui dont il serait le « haut représentant », sans que le REPRÉSENTÉ son »supérieur » supposé, ne lui enlève les « pas bénévolement », ou ne prenne un décret pour le destituer, ou encore ne réponde aux critiques encore une fois nombreuses et acerbes de M. Sidya TOURÉ. A mon avis, il y a là une grosse INCOHÉRENCE que vous ne percevez pas, parce que vous êtes aveuglé par la HAINE contre SIDYA. QUESTION : un »haut représentant »rémunéré en fonction, c’est ce que vous insinuez, qui dit que celui qu’il « représente » est un menteur, incompétent, et qu’il sera candidat contre lui devrait être renvoyé. Oui ou NON ? Monsieur Alpha CONDÉ pourrait dire par exemple : Voilà la somme que je donne à SIDYA par mois, ou dire je le renvois à l’instant même. Et de ce fait, il sera dans la misère, puisque vous supposez qu’il vivrait par les supposées subsides que Alpha CONDÉ lui servirait.

      Puisque je suis sûr de ce que je dis ou écris,je ne suis pas caché, je prends un pari public : SIDYA montera en puissance dans ses critiques contre le pouvoir d’Alpha CONDÉ et ses incessants pillages.

      Puisque vous « n’oubliez pas » le « pas bénévolement », je suis convaincu que SIDYA lui-même serait heureux que vous révèliez publiquement les sommes faramineuses, les 4×4, et autres biens matériels cachés que M. Alpha CONDÉ lui livrerait tous les jours,ou tous les mois, ou tous les ans.

      Sur M. Baïdy ARIBOT et sur ce que selon vous KALOUM représenterait, même d’un point de vue symbolique au plan politique, est erroné. En 2010 et en 2015, j’ai mené pour mon compte personnel des études dont les conclusions ne vont pas dans le sens de cenque vous affirmez. Et je pense être un « tout petit peu » outillé intellectuellement pour faire un pareil travail et donc avec une certaine LÉGITIMITÉ. Je suis peut-être moins armé intellectuellement que vous, mais je revendique cette petite légitimité. Je le revendique si fort que je ne suis jamais caché derrière un mail anonyme.

      1°. La cité « KALOUM » n’est plus ce que vous croyez.

      2°.Monsieur Bïdy ARIBOT est loin, très loin d’être ce que vous « souhaitez » qu’il soit à KALOUM. Monsieur Bïdy ARIBOT dans cette cité, ressemble à cet oiseau qui ne sait pas faire de nid, mais s’installe dans celui construit par d’autres. Cette comparaison m’a été suggérée par un jeune de Kaloum lors de mon enquête à caractère sociologique. En clair, Monsieur Baîdy ARIBOT est un IMPOSTEUR à KALOUM. Il fait du trafic d’influence en s’affichant d’abord aux côtés des gens de pouvoir. D’où ses ballades bruyantes et filmées avec M. Alpha CONDÉ dans les rues de BOULBINET, KOULEWONDY….A KALOUM, c’est en s’affichant avec SIDYA qu’il a commencé d’exister politiquement. C’est cette visibilité acquise grâce à sa proximité avec SIDYA qu’il a par la suite monnayée auprès de Monsieur Alpha CONDÉ, il y a de cela quelques années.De même que maintenant

      Mamadou Billo SY SAVANÉ

      • I. Mb. SOW says:

        M. Sy Savané,
        Mon propos était pourtant précis, même je n’avais pas la prétention d’en convaincre forcément l’auteur de l’article ou qui que ce soit d’autre.
        A toute la différence avec vous, moi je ne suis lié à aucun parti politique. Ce qui m’assure le rare avantage d’être de ceux qui se donnent la liberté de critiquer les ambiguïtés politiques où qu’elles se manifestent. Mais le tout, à la hauteur des moyens limités du patriote lambda que je m’efforce de rester, vaille que vaille.
        Et c’est cette aspiration à de la cohérence politique, qui me conduit souvent à estimer entre autres que:
        – l’indemnité de 500 millions GNF qu’AC a allouée au statut du chef de file de l’opposition guinéenne (qui a été élu par ses pairs à ce statut, à ce que je sache) relève de ce que j’appelle « un piège à décrédibilisation » politique, surtout dans le contexte sociopolitique et économique guinéen;
        – la fonction de « haut représentant du président de la République » qu’exerce le président de l’UFR, ne serait-ce qu’à titre bénévole, me semble forcément impacter le sérieux voire la crédibilité de sa qualité d’opposant au pouvoir AC. Et ce, surtout lorsqu’il s’agit du leader du 3e parti politique du pays.
        Dans le cas de CDD, c’est surtout le montant de l’indemnité qui me semble poser un problème. Dans celui de SIDYA, c’est surtout à de l’ambiguïté politique que cette nomination fait penser au modeste observateur du paysage politique guinéen, que je suis.
        Pour tout ce qui se rapporte au rôle qu’AC assignerait à Baïdy Aribo, le vice-gouverneur UFRiste de la BCRG, j’ai dit ce que j’en pensais et vous, ce que vous croyez être la vérité: vous devez certainement mieux connaître Kaloum que moi qui n’y ai jamais effectué un sondage ou une étude sociologique de quelque nature que ce soit.
        Et enfin, sans aucune haine pour SIDYA, bien au contraire, je persiste et signe que, sauf changement des réalités sociopolitiques guinéennes d’ici 2020, seul CDD me semble offrir actuellement une solution crédible pour « débarrasser la Guinée des maux dont elle souffre » et ce, ne serait-ce que pour les raisons évoquées dans mon précédent commentaire. Mais ce n’est là que mon humble avis, bien sûr (…)

        • SY SAVANÉ says:

          Monsieur SOW !

          Ce quinest important à mes yeux, est que vous, moi et d’autres, nous expliquions à nos compatriotes, aux hommes politiques, aux syndicalistes et aux citoyens lambda, que le DROIT de manifester, y compris sur la voie publique, est un DROIT CONSTITUTIONNEL. Son exercice ne peut en aucun cas être subordonné à l’obtention d’une quelconque autorisation. En revanche, les éventuels organisateurs de manifestation publique, doivent en INFORMER les autorités, et non demander une autorisation. Pour une raison simple : il n’y a pas de Droit supérieur, ni même égale au Droit reconnu par la constitution.

          Je crois que nous sommes plus utiles à aider nos compatriotes à s’armer (intellectuellement s’entend)contre l’oppression que de dire tous les jours « Cellou est seul capable… », SIDYA est un « vendu »….. ou l’inverse.

          A nous enfermer dans cette attitude, nous nous affaiblissons réciproquement, tout en renforçant Alpha CONDÉ. Voilà ce que je pense.

          fraternellement

          • I. Mb. SOW says:

            Cher M. Sy Savané,
            J’adhère entièrement à la vision des choses que vous exprimez notamment en première partie de ce commentaire. Aucun effort ne doit, en effet, être ménagé pour faire échec à la mission de « recul sociopolitique et juridico-institutionnel » sans précédent dont AC semble avoir visiblement chargé le nouveau PM IKF et son gouvernement.
            Mais, comme nous le savons tous, la nature a horreur du vide y compris en matière de paysage politique. On ne peut pas contester objectivement la légitimité d’un pouvoir autocratique, qui mène inexorablement l’Etat guinéen à sa ruine dans tous les domaines, sans s’efforcer de brandir (comme Dr Baldé a essayé de le faire) une ou des alternatives politiques qui soient tant soit peu crédibles. Et c’est uniquement dans cet ordre d’idée, et au vu de l’offre politique guinéenne du moment, que j’exprime mon humble avis à tous nos compatriotes qui ne l’auraient pas bien compris: un Etat aussi foncièrement ethnicisé que le nôtre, ne peut progresser réellement en se cachant éternellement derrière une situation d’exclusion politique de fait de sa plus forte et dynamique communauté ethnique.
            Avec toute mon admiration pour votre inaltérable engagement !!

  6. Le guineen says:

    M.Sow
    C’est votre avis, mais je pense que Prétendre que cdd est la seule alternative et affirmer que vous n’êtes affilié à aucun parti me semble pas honnête intellectuellement.
    Votre raisonnement me fait rires: vous pensez que cdd est mieux que Sidya parcequ’il a un budget officiel et que l’autre a un budget officieux (préciser vos sources), vs vs trompez. Le budget du chef de file de l’opposition dépend du bon vouloir d’ac. Même si c’est voter par le parlement, il peut lui retire quand il veut, ou au moins refuser de lui payer. Deux épisodes prouvent cela: ac à déjà interdit aux ministres d’exécuter leur budget de fonctionnement pourtant voté par le parlement (à l’unanimité ) et rien n’est sorti. Et l’ancien ministre du budget a déjà refuse de payer cdd sous prétexte de manque de trésorerie, rien n’est sorti. Donc retenez que cdd a les 500 millions parce-que ac le veut et seulement parce-que ac le veut.
    Bref, Voilà le paradoxe guinéen, toujours choisir entre le choléra et la peste. C’est le choix qui nous a été imposé en 2010 et vous pensez que c’est le choix que nous aurons en 2020: 3ème mandat d’ac ou cdd? Dans l’un ou l’autre cas c’est la Guinée qui sera perdante.
    Nous voulons enfin une vraie alternative, un vrai espoir de changement pour ce pays. Et non retourner dans les mains de ceux là qui ont contribué à ce desastre.
    Si ac n’arrive pas à imposer un 3ème mandat à la Guinée malgré les moyens illimités de l’état qu’il dispose (Armee, argent), ce n’est pas un groupe qui réussira à ns imposer cdd.
    Le vrai combat, le seul qui vaille la peine c’est l’intérêt de la Guinée.
    Les américains ne s’attendaient pas à Trump, les français ne s’attendaient pas à macron…les guineens seront étonnés.
    La solution pour la Guinée, la vraie, l’unique alternative, ns la connaissons tous.

    • I. Mb. SOW says:

      M. « Le Guinéen »,
      Sachez qu’en 2010, au vu des répressions barbares que le pouvoir Konaté-Doré avait laissé les barbouzes du RPG infliger aux populations peules un peu partout dans le pays, j’avais sollicité une carte de membre adhérent au président de l’UFDG qui n’a jamais donné suite à ma demande. Et depuis, je me suis résolu à garder jalousement ma liberté d’expression par-dessus tout.
      A en juger par votre raisonnement pour le moins partisan, CDD serait le seul avec d’autres anciens dignitaires du pouvoir Lansana Conté, desquels vous excluez bien sûr votre champion, à avoir contribué tout comme le pouvoir AC actuel au « désastre » guinéen.
      Faut-il vous rappeler que SIDYA fut avec Lansana Kouyaté, et pour des raisons différentes, les seuls PM à avoir pu bénéficier des véritables prérogatives d’un véritable PM et chef de gouvernement ?
      Vous parlez de choix (paradoxal ?), à éviter donc entre un 3e mandat d’AC et une élection de CDD (en comparant qui à la peste et qui au choléra, du reste ?) Je ne vous suivrai pas dans cette voie qui nous mènerait à des polémiques qui n’apporteront rien d’utile au débat; surtout que vous semblez militer et moi pas.
      Mais ce que l’on ne doit plus cacher aux Guinéens, à commencer par certains cadres peuls égoïstes, naïfs ou de bonne foi patriotique, c’est que le moment est venu d’opter la seule solution qui pourrait enfin aider à placer notre pays commun sur la bonne voie du progrès social et économique qu’il s’est refusée depuis 1958. Et cela, en ce juillet 2018, ne sera possible qu’en élisant le plus massivement et démocratiquement possibles l’actuel leader de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, et pas un autre.
      Enfin, je crains que votre partisanisme anti-CDD (ou Peuls ?) ne vous ait empêché de voir ce que j’ai écrit au sujet du statut et l’indemnité allouée au chef de file de l’opposition guinéenne. Ce dernier n’a peut-être pas ce qui se fait de mieux en termes de leadership politique, mais il ferait certainement mieux que tous les dirigeants médiocres ou cyniques dirigeants que ce pays a connus depuis 60 ans. Il suffit de se pencher tant soit peu sur l’exemple du Mali voisin des 30 dernières années (…) Bien à vous!

      • S says:

        « …. la seule solution qui pourrait enfin aider à placer notre pays commun sur la bonne voie du progrès social et économique qu’il s’est refusée depuis 1958. Et cela, en ce juillet 2018, ne sera possible qu’en élisant le plus massivement et démocratiquement possibles l’actuel leader de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, et pas un autre….. ».

        Quelle certitude ! Ainsi donc, parmi les 11 ou 12 millions de Guinéens,une seule personne aurait la solution pour faire de la Guinée un paradis. Tous les autres, sans exception, seraient des « nullards », des « prévaricateurs », des « incompétents… ». Heureusement que le « génial », le « pur », le « saint », l' »irréprochable » Cellou Dalein DIALLO est vivant. Sinon, notre pays serait donc vouée au « néant », à une absolue »béance ». De tout coeur, je souhaite une très longue vie, très longue vie de centenaire afin qu’il ait le temps de bâtir le paradis en Guinée.

        Je pense que SIDYA a quelques indiscutables qualités pour réunir autour de lui une équipe de gens compétents, volontaires, déterminés à faire de notre pays, un pays vivable pour tous ses enfants. Il en a fait la démonstration dans un passé pas lointain, lorsqu’il a été aux affaires du pays. Je le dis d’autant plus aisément que ce n’est pas moi qu’il a fait ses Ministres, ou dont il a organisé ou favorisé la promotion. Néanmoins, je lui reconnais ces quelques qualités d’homme d’État.

        Pour autant, s’il est utile au pays, il ne lui est pas indispensable. Je suis persuadé que, quelque part, parmi les 11 ou 12 millions de Guinéens, il y a un homme ou une femme capable d’aider notre pays à sortir de l’ornière.

        Les cimetières sont pleins de gens indispensables, comme le reconnait un homme célèbre.

  7. Le guineen says:

    M. Sow
    Je vous invite à redemander votre carte de membre de lufdg en mettant vos commentaires en fond de dossier, cette fois vous l’aurez.
    Sinon je serai curieux de savoir comment voter ou soutenir un candidat dont le parti vous refuse sa carte d’adhésion ? Et d’ailleurs pourquoi ? Ils ont sûrement penser que vous voterez pour cdd avec ou sans carte (je me demande comment ils l’ont deviné mdr ).
    Vous vous placez encore dans cette posture de victime comme dautres: c’est le peulh que cndd a tué, c’est le peulh que St à tué, c’est le peulh que lc à tué, c’est le peulh que ac tue…bref moi je vous dis que tous les guineens, indépendamment de leurs ethnies, sont victimes de ces gouvernants.
    Je ne suis anti aucune ethnie en Guinée, sauf que je ne cours pas adhérer à lufdg parce-que on n’a tuer des peulh : cela voudrait dire ke lufdg est le parti des peulh, créé pour défendre l’intérêt des peulh. ..
    C’est quoi un peulh naïf ? Tout peulh qui ne votera pas pour lufdg est naïf ?
    Pourquoi vous n’avez pas couru adhéré à d’autres partis politiques quand ils ont tué ce que vous dites peulh ? Ça aurait été des victimes soussou, man ding , forêt. . Vous auriez réagis comment ?
    Liser bien votre commentaire et répondez vous mêmes à ses questions.
    Après remplacer peulh par une autre ethnie et dites vous comment sera la Guinée si tout le monde répond comme vous

    • I. Mb. SOW says:

      M. « Le Guinéen »,
      Voici ce que je répondrai à votre série de questions pour clore notre polémique qu’il me semble inutile de poursuivre.
      Contrairement à d’autres, moi j’ai horreur de m’exhiber d’habitude. Et si j’ai évoqué ma petite aventure de demande d’adhésion refusée au parti UFDG, c’était uniquement pour vous prouver qu’il n’est nullement indispensable d’être membre voire sympathisant de ce parti pour apporter ma modeste contribution à la nécessaire « lutte » pour remettre la Guinée sur la voie de la vérité et de la justice sociopolitique qu’elle n’aurait jamais dû quitter au début des années 1950.
      Merci donc pour vos conseils, mais à mon age, je sais ce que je veux pour mon pays, dont l’Etat et la société sont plus que jamais ethnicisés.
      Vous parlez tous azimuts de l’UFDG (qui semble hanter vos paisibles nuits), moi je parle de son leader et chef de file élu de l’opposition républicaine (OR). Et je précise que CDD me semble être, en cet juillet 2018, le seul postulant à même d’apporter une solution crédible pour « débarrasser la Guinée du mal dont elle souffre ». Et si vous voulez, vous pourrez même y voir une preuve qu’il existe bien des cadres peuls qui ne courent pas qu’après des nominations ou des avantages matériels, comme c’est le sport national en Guinée. Les « cadres peuls naïfs » étant donc à mes yeux, ces éternels « porteurs d’eau » qui ne veulent toujours pas comprendre entre autres pourquoi le candidat du GPT, aujourd’hui PM guinéen, disait en substance qu’aucun authentique Soussou ne voterait pour le candidat du RPG, AC. Et ce dernier ne tenait-il pas d’ailleurs les mêmes propos injurieux vis à vis des Malinkés qui voteraient pour L. Conté quelques années plus tôt ? Ce sont là les tristes réalités sociopolitiques auxquelles 60 ans de mal gouvernance sociopolitique ont mené la Guinée. Et on ne peut pas en sortir par un coup de baguette agitée au nom d’une vision intellectualiste, en éludant ces réalités. Oui! De mon point de vue, l’UFDG est bien un parti à dominance de Peuls et assimilés; tout comme le RPG est à dominance de Malinkés et assimilés; l’UFR à dominance de Diakhankés et Soussous (initialement, en tout cas)… Ce n’est donc qu’à partir d’une prise en compte bien assumée de ces réalités-là, qu’un CDD PRG pourrait bâtir un Etat voué à favoriser une véritable unité nationale et de la cohésion sociale; où chaque citoyen guinéen puisse avoir désormais les mêmes droits et devoirs qu’un autre, indépendamment de ses appartenances ethniques, religieuses ou régionales.
      Enfin, sachez que ce n’est pas au Peul basse-côtier que je suis, que vous ferez la morale de cette soi-disant victimisation. Je connais aussi bien, sinon mieux encore cette « chanson-là », que vous (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *