breaking news

Le Président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, ne sera pas candidat en 2020. « Il faut transferer le pouvoir à la nouvelle génération. Le Président de la France à 40 ans, le premier ministre de l’Autriche à 31 ans, le premier ministre de Belgique à 38 ans… » Ajoute t-il  » lance t-il dans un discours.

juillet 17th, 2018 | par Leguepard.net
Le Président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, ne sera pas candidat en 2020. « Il faut transferer le pouvoir à la nouvelle génération.   Le Président de la France à 40 ans, le premier ministre de l’Autriche à 31 ans, le premier ministre de Belgique à 38 ans… » Ajoute t-il  » lance t-il dans un discours.
Vidéo
1

 

 

 

 

Le president de la Côte d'Ivoire ne sera pas candidat en 2020

Le Président de la Côte d'Ivoire Alassane Ouattara, ne sera pas candidat en 2020. "Il faut transferer le pouvoir à la nouvelle generation" lance t-il dans un discours. "Les generations se renouvellent. Le Président de la France à 40 ans, le premier ministre de l'Autriche à 31 ans, le premier ministre de Belgique à 38 ans…" Ajoute t-il.

Publiée par Ô Cameroun sur Mardi 17 juillet 2018

One Comment

  1. SY SAVANÉ says:

    « cédez la place à la nouvelle génération…. » est recevable, mais discutable. Monsieur OUATTARA est soit maladroit, soit IRRÉFLÉCHI. Il y a beaucoup de JEUNES africains qui ont pris le pouvoir suprême dans leur pays respectif. Mais si on passe en revue ce qu’ils ont fait de ces pays, on peut difficilement dire sans trembler »…il faut laisser la place (le pouvoir) à la nouvelle génération…. » et pourtant, il est normal et nécessaire de laisser parfois le « pouvoir » à la jeune génération. Je m’en explique

    1°. MM. Houphouet BOIGNY et SENGHOR avaient vraisemblablement 15 ou 20 ans de plus que Sékou TOURÉ lequel est arrivé au pouvoir à 40 ans, ou peut-être un peu moins ou un peu plus. Le plus jeune a détruit les hommes et femmes de son pays durant tout son règne. Les plus âgés(SENGHOR et HOUPHOUET BOIGNY) ont construit les leurs. l’un en s’attachant à bâtir un vrai ÉTAT de Droit que les Sénégalais de maintenant continuent de consolider à un rythme certes lent, mais personne ne songe à faire du Sénégal une sorte de Guinée Conakry. Houphouet BOIGNY a développé l’enseignement, la formation professionnelle et fait émerger une véritable agriculture. Je ne vais pas insister.

    2°. MOBUTU était encore plus jeune que Sékou TOURÉ. Personne n’a oublié l’état dans lequel il a laissé le Zaïre (RDC aujourd’hui) quand il a été chassé du pouvoir. Là aussi, je m’abstiens d’en dire plus.

    3°. Monsieur Joseph KABILA est « arrivé » au pouvoir il avait moins de trente ans. Je ne vais même pas parler des conditions dans lesquelles il a été proclamé »président ». Depuis, il se livre à toutes les falsifications imaginables pour se maintenir au pouvoir. Son pays est livré au pillage, part en lambeaux. Lui, il n’est intéressé que par le pouvoir, y compris par la décomposition de son pays. Pourtant, il n’est pas un dinosaure de la politique. Il n’est pas « vieux. Il est pire que Monsieur Paul BIYA du CAMEROUN. Ce qu’il inflige à la RDC, m. BIYA n’oserait pas infliger le 10ème au Cameroun.

    4°. Le fils Eya DEMA, Faure GNASSINGBÉ du TOGO est difficilement présentable comme exemple d’exercice honnête du pouvoir. Je ne parle pas d’ailleurs la manière dont il se proclame « élu ». Cela fait combien d’année qu’il est au pouvoir. Le TOGO n’est pas pour autant devenu un eldorado économique, ni un paradis où règne un parfait ÉTAT de Droit.

    5°. Monsieur Abdoulaye WADE du Sénégal avait plus de soixante-dix ans à son arrivée au pouvoir. En deux mandats, il a construit son pays, tandis que les « jeunes » présidents cités plus haut jouissaient du pouvoir tout en détruisant leur pays.

    Je peux citer des dizaines de cas comme ceux évoqués. J’ai dit que M. OUATTARA a été irréfléchi. En effet, ce que nous Africains(Afrique noire) devons souhaiter et faire, c’est de militer qu’arrivent aux responsabilités dans nos pays respectifs, des personnes jeunes ou moins jeunes, en mesure de réunir autour d’elles, une ou des équipes compétentes, capables de bâtir des ÉTATS VRAIS,susceptibles eux-mêmes de créer ou consolider des NATIONS afin de résoudre les problèmes fondamentaux.

    La déclaration de Monsieur OUATTARA, teintée de bonne intention, est discutable de bout en bout dans le contexte africain actuel. D’où à mon avis son caractère IRREFLÉCHI.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ(FRANCE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *