breaking news

Urgent Communiqué de l’ACTOG relatif au recrutement de professeurs de la diaspora guinéenne, pour enseigner dans les universités de Guinée.

août 19th, 2018 | par Leguepard.net
Urgent Communiqué de l’ACTOG relatif au recrutement de professeurs de la diaspora guinéenne, pour enseigner dans les universités de Guinée.
Communiqué
9

 

 

COMMUNIQUE URGENT
A L’INTENTIION DE LA DIASPORA GUINEENNE
Jeudi 16 août 2018
Le Ministère de l’enseignement supérieur de la République de Guinée a transmis à l’A.C.T.O.G. (Association des Cadres et Techniciens d’Origine Guinéenne), son projet de son projet de recrutement de professeurs de la diaspora guinéenne, pour enseigner dans les universités de Guinée.

La demande concerne la diaspora guinéenne du monde entier : Amérique, Europe, Asie, Afrique, Australie, etc…
Les profils demandés, concernent les enseignants universitaires qualifiés et confirmés, ayant des doctorats de 3ème cycle (PhD) et/ou des titres équivalents, leur permettant d’intervenir dans tous les domaines des institutions universitaires du pays, notamment dans les domaines des sciences de la nature, des sciences de l’ingénieur, des mathématiques, des sciences physiques, des sciences sociales, des sciences économiques et juridiques…
C’est dans cadre que l’A.C.T.O.G. publie cet appel à candidature, à l’intentioin de toute la diaspora guinéenne, notamment aux retraités, pour intervenir dans ce projet, qui porte sur la formation de mille (1000) PhD et cinq milles (5000) masters.
N.B. : Les candidatures sont à adresser le plus tôt possible, par email, avec les CV à
jour, au Président : Dr Abou KATTY (abou_katty@yahoo.fr) – ou au Président de la Commission Education : Dr Bakary OULARE (boulare1@free.fr)

Avec toute notre fraternelle considération.
Pour le Bureau
Le Président
Abou KATTY

9 Comments

  1. SY SAVANÉ says:

    Hé Fori Abou KATTY et Dr. Bakary OULARÉ!

    Croyez-vous vraiment qu’un Enseignant sérieux et confirmé peut aller en GUINÉE, avec l’état d’esprit pourri des « autorités » de Conakry ? Vous êtes de bons samaritains.

    Par ailleurs, sur la photo qui semble représenter une partie ou assimilée de ce que vous recherchez comme niveau, il y a une incohérence. EXEMPLE : que fait là quelqu’un comme M. Campel CISSÉ ? Si vous voulez des gens comme lui, il est inutile de publier votre annonce ici. Des gens comme M. CISSÉ, vous pouvez en trouver des milliers à CONAKRY.

    Les notabilités administratives et étatiques de CONAKRY se sont goinfrées jusqu’à satiété (villas et comptes garnis un peu partout en Europe et aux U.S.A.), et vous voulez que nous (certains et moi-même), nous allions y jouer des supplétifs pour des incompétents voleurs ? J’admire votre dévouement, mais je redoute votre naïveté. Ils ont trompé beaucoup de jeunes et moins jeunes guinéens. Maintenant il faut qu’ils rendent compte.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

    • Diop Adama says:

      Monsieur Sy Savané de mémoire je pense qu’il n’y a pas belle lurette je signais une pétition pour que vous sortez des griffes de El Hadj Professeur et son administration pénitentiaire. Alors de grâce ne mêler pas Actog à vos règlements de comptes politique. Vous qui êtes membre fondateur ou presque de cet organisme ne peut ignorer de l’antériorité des activités généreuses de cette association par rapport aux trois derniers régimes qui se sont succédés en Guinée. Pour rappel, l’ Actog n’exclut aucune compétence dans son rang et le dévouement de Cissé est très apprécié par ses collègues. C’est la somme de toutes ces compétences qui se renouvelle d’année en année qui fait la longévité de l’Actog toujours prêt à servir son pays pour le transfert de connaissances.
      Diop Adama.

      • SY SAVANÉ says:

        M. DIOP,

        Vous avez l’air de vouloir exposer ce que vous semblez prendre pour votre « générosité » inestimable : avoir signé une pétition en ma faveur.

        Je vous remercie de votre immense « générosité ». Mais modestement, je vous suggère de demander à Alpha CONDÉ, ou à ses affidés les risques qu’il encourait, s’il persistait à me séquestré. « séquestré », c’est le terme employé dans cette affaire par des personnalités infiniment plus importantes que ma modeste personne, et surtout capables d’engager des actions autrement plus décisives. Le elhadj professeur président le sait. Je n’en dis pas plus. Je précise juste que tous ceux qui, au-delà de ma petite personne ont plutôt signé la pétition pour signifier qu’ils s’opposent à l’arbitraire, ne s’attribuent aucune « générosité », n’en font même pas cas, à aucun moment. Ils défendent les principes auxquels ils croient. Ils ne sollicitent aucune gratitude de personne, pas même de moi.

        Pour le reste, je maintiens ce que j’ai écrit. Je n’ai rien contre Monsieur Campel CISSÉ. Mais si c’est des gens comme lui, alors il y en a des milliers à Conakry. Monsieur CISSÉ est dévoué, peut-être même un peu trop. Mais il n’est pas à sa place. Si on demande des maîtres ébénistes, ou des maîtres maçons…., je ne vais pas me mettre devant eux, je reste derrière eux, si je suis un apprenti. Voilà la réalité.

        Quant à la décomposition de ce qui tient lieu d’État en Guinée, tous les compatriotes en ont fait l’expérience à un moment ou à un autre.

  2. Dr Abou KATTY says:

    Bonsoir mon frère SY Savané, merci pour tes réflexions et critiques, qui peuvent être partagées. Mais faut-il laisser la situation telle qu’elle est, quand il est fait appel à la diaspora, non pas à l’ACTOG seule, pour ce domaine si vital pour notre pays? Fraternellement

    • SY SAVANÉ says:

      Absolument d’accord avec toi mon frère Abou KATTY. Mais c’est aux OLIGARQUES pilleurs et à leurs clans d’ailleurs parfaitement identifiés de réparer ou payer ce qu’ils ont saccagé. Je sais que, eux ils envoient leurs rejetons en EUROPE, et parfois aux U.S.A. avec les ressources pillées aux dépens des enfants de pauvres. Après ils veulent qu’on répare les conséquences de leur pillage alors même qu’ils continuent leur brigandage du pays.

      Je suis moi-même fils de pauvres éleveurs illettrés. Tant que les oligarques pilleurs ne sont pas punis, et mis en demeure de restituer les butins captés aux dépens de notre pays, mille ACTOG ne changeront rien.

  3. Africain says:

    Cela m’intrique que les candidatures sont à adresser au Président de l’association dont j’ignorais jusqu’aujourd’hui ses talents de « chasseur de têtes ».

    Dans la même veine, il me semble que l’ASSOCIATION n’est pas un cabinet de recrutement ou aucun article dans son statut/règlement intérieur ne stipule cette fonction/mission.

    Le « mélange des genres » est source de beaucoup de problèmes et surtout de suspicion.

    Il était souhaitable que l’association se limite à un rôle de communication et d’informations et de conseils auprès du public ciblé.

    Aucun cadre compétent en service qui n’est donc « pas aux abois » en occident ne transmettra son CV à une association qui n’a pas pour vocation de « chasser des têtes »; d’autant plus que beaucoup d’informations manques dans ce communiqué.

    J’ose espérer qu’on ne demandera pas de s’acquitter de leur cotisation afin de prendre une carte d’adhésion à ceux qui auront le courage (qui n’ont surtout pas de choix en occident) de les envoyer leur CV. Figurez que votre consulat nous le fait à chaque coup avec la carte consulaire qui semble avoir plus de valeur légale et d’appartenance à la Guinée que le passeport guinéen.

    Bref, il y a « anguille sous roche ».

    • Diop Adama says:

      Mr Africain
      Quand il s’agit de critiquer , nullement besoin d’aller chercher ailleurs, il ne manquera pas de volontaires
      Vous parlez d’un statut que vous n’avez pas lu. Je vous invite dorénavant de visiter notre page Web :www.actog.fr , rubrique – Association – Statut -Article 3.Vous en seriez édifié.
      Pour toute autre information merci de vous adresser aux personnes indiquées dans l’annonce.

      • Africain says:

        M. Diop,

        Certes il ne manquera pas de volontaires pour critiquer ; mais pour une critique pertinente, ce sera difficile.

        Par ailleurs, parler de quelque chose que je n’ai pas lue, cela n’est pas dans mes habitudes sur la toile guinéenne. L’article 3 de votre statut dont vous faites référence ou plus précisément le point 3 de cet article :

        « Mettre à la disposition de la Guinée les cadres et techniciens dont les compétences correspondent à ses besoins », édifie en effet tout lecteur averti.

        Il est aussi flou (contours pas nets) que les notes de références en bas de pages ou qu’on trouve dans les annexes d’un contrat d’assurance. Que dire de votre omission pour ne pas dire de votre dédain dans cette phrase et qui concerne les besoins de ses cadres et techniciens … Certes la nation a besoin des compétences qui correspondent à ses besoins ; mais il ne doit pas vous échapper que ses cadres et ses techniciens ont aussi leurs besoins en termes de responsabilité, de postes, de climat professionnel etc…qui doivent correspondre à leurs aspirations professionnelles, patriotiques ou autres. Ce qui fait d’ailleurs le bien-fondé de la remarque de M. SY SAVANE quand il écrit :

        « Croyez-vous vraiment qu’un Enseignant sérieux et confirmé peut aller en GUINÉE, avec l’état d’esprit pourri des « autorités » de Conakry ? ».

        Pour lui le climat politique actuel et de gestion actuelle ne correspondent pas à ses aspirations professionnelles, ni patriotiques. Vous devriez en tenir compte de ses aspirations.

        Il serait donc plus que utile de rajouter ou de compléter la dite phrase en tenant en compte les besoins des cadres et techniciens guinéens concomitamment à ceux de la nation (quand je vous dis que c’est flou !).

        Qu’à cela ne tienne ; en se substituant à un cabinet de recrutement; quelles compétentes et quels moyens ( base de données etc..)avez-vous en interne pour mettre à la disposition de la guinée des compétences …?

        L’A.C.T.O.G est loin d’avoir ses compétences vu les profils professionnels des membres qui composent son bureau. Quand j’écris que je ne connais pas le talent de « chasseur des têtes » du Président à qui, les candidatures doivent être adressées, ce n’est pas une critique, mais une réalité.

        « Mettre à la disposition de la Guinée les cadres et techniciens dont les compétences correspondent à ses besoins… » Cette phrase en dit long sur « l’inadaptation » de l’A.C.T.O.G depuis sa création aux nouveaux enjeux qui concernent la question de la diaspora. On n’est loin d’être dans les années 80 ou on pouvait « compter au bout des doigts » les cadres et autres techniciens de la diaspora guinéenne en France, notamment. L’accès aux informations relatives aux offres ou aux demandes de d’emploi n’a jamais été aussi facile pour une entreprise/Etat et pour un futur employé/salarié/fonctionnaire.Un Etat SÉRIEUX qui n’est pas dans les « arrangements politico-associatifs » comme « on » a le secret en Guinée, n’a nullement besoin de passer par une association qui n’a pas pour vocation d’être un cabinet de recrutement et qui n’a de surcroît pas ses compétences à son sein, jusqu’à preuve du contraire. Le Président de l’A.C.T.O.G aurait été un DRH ou ancien DRH, un consultant ou ancien consultant en recrutement ; j’allais aborder la problématique autrement.

        Chacun doit rester dans son domaine de compétences. Ce pendant, rien n’empêche l’A.C.T.O.G de se substituer à un cabinet de recrutement tout en le « gravant dans le marbre » (statut), mais pour cela il va falloir que les membres du bureau justifient la légitimité académique/universitaire (études des RSH, psychologies etc…) et SURTOUT SURTOUT la légitimé professionnelle (expériences dans le domaine de recrutement ou de gestion des ressources humaines).

        J’ose espérer qu’on ne demandera pas 45 euros (art 7) aux potentiels candidats en échange de la transmission à Conakry de leurs CV. Aujourd’hui c’est cher payé pour une candidature dont on sait que les « dés sont déjà pipés ».

        • Diop Adama says:

          Mr Africain, svp calmez vous un peu, votre volonté de vouloir en découdre avec les autorités guinéennes vous fait perdre un peu de votre lucidité.
          Je ne suis pas là pour gérer les états d’âme des uns ou autres, ni pour polimiquer avec des personnages camouflés , souvent reconnus pour leur agressivité sur le net.Ceci dit je vais essayer d’apporter quelques elements de réponses à votre contribution , À ma qualité de simple membre de Actog (les responsables de l’association auront la faculté de vous répondre ultérieurement si besoin en est).

          Mr Africain ceci ne vous aurait pas intriqué si vous aviez eu le loisir de bien lire « la petite annonce » , même si elle n’a été rédigé par un spécialiste . Malheureusement ce n’est pas le cas. Autrement avec une toute petite connaissance de la culture de notre association, qui officie sur le terrain depuis plus de 30 ans avec des membres bénévoles et dévoués, qu’il ne s’agit pas d’une offre de contrat pérenne sinon il sera pas mentionné quelque part le mot « retraité « . En outre nul part au monde on ne recrute des professeurs d’universités en urgence.cette annonce s’adresse à des professionnels en activité ou à la retraite disposant d’un temps suffisant pour dispenser des cours de qualités suffisantes dans les universités guinéennes.

          S’agissant de l’article 3 de notre statut, Mr Africain camouflé je ne sais pas le degré de votre compétence ou votre spécialités, mais à ma compréhension, en qualité d’ un simple technicien que je suis (il n’y a pas que des élites dans l’Actog ), un statut tout comme une constitution n’a pas la vocation d’être explicite ou volumineux comme un livre ou roman, d’où les incessantes polémiques des esprits mal intentionnés, maléfiques prêts à toute interprétation . Mais consernant notre statut sachez bien que ce sont des professeurs d’universités qui l’ont rédigé et qu’il est bien adapté au besoin de notre activité.

          M. Africain camouflé vous semblez donner trop d’importance à la fonction de DRR ou Consultant en recrutement, laissez moi vous dire qu’un consultant peut être formé avec moins d’un niveau bac + 2 et 9 mois d’alternance .Je ne crois pas que nos autorités soient aussi incompétents pour confier le recrutement des professeurs d’universités à des DRH et consultants . contrairement à vous M . Africain camouflé , j’ai l’intime conviction que le président de notre association Mr Abou Katty : agrégé en physique fondamentale, ancien chercheur au CNRS avec l’expérience des conférences de la CAMES, est amplement apte à s’acquitter de cette tâche avec l’aide des membres de notre bureau et les responsables des commissions spécialisés dans leur domaine.

          M. Africain camouflé ne soyez effrayé par les 45 euros de cotisations annuelles, seuls les adhérents volontaires et soucieux du devenir de leur pays s’acquittent de cette somme qui leur donne le droit de siéger une fois par an à notre l’assemblée générale ordinaire et de prendre part aux votes.Autrement il vous est possible une fois par an de venir assister à nos travaux.Le reste du temps le bureau et les commissions s’activent sur leur mission. À la relecture de l’annonce vous ne verrez mentionné nul part: adhésion.

          Adama Diop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *