breaking news

(VIDEO) Port de Conakry / La directrice du port autonome de Conakry et son adjointe se renvoient la balle quant à la responsabilité de la signature du fameux contrat Turc. Quand les nominations d’Alpha Condé couvrent le peuple de Honte !

septembre 5th, 2018 | par Leguepard.net
(VIDEO) Port de Conakry / La directrice du port autonome de Conakry et son adjointe se renvoient la balle quant à la responsabilité de la signature du fameux contrat Turc. Quand les nominations d’Alpha Condé couvrent le peuple de Honte !
Vidéo
6

Une vidéo qui prouve à suffisance que notre pays a atteint un nouveau record dans la bêtise. Ici la directrice du port autonome de Conakry et son adjointe se renvoient la balle quant à la responsabilité de la signature du fameux contrat Turc. Quand c’est bon pour le pays on n’a pas honte de sa signature. Il est temps de chasser ce régime corrompu et incompétent.

Ce régime est une catastrophe pour le peuple de Guinée. Des poumons économiques de la Guinée et des secteurs aussi  stratégiques de notre pays comme le port autonome de Conakry  sont livrés à des bandes d’incompétents et de corrompus !

 

Une vidéo qui prouve à suffisance que notre pays a atteint un nouveau record dans la bêtise. Ici la directrice du port autonome de Conakry et son adjointe se renvoient la balle quant à la responsabilité de la signature du fameux contrat Turc. Quand c'est bon pour le pays on n'a pas honte de sa signature. Il est temps de chasser ce régime corrompu et incompétent.

Publiée par Amara Kaba sur Mardi 4 septembre 2018

6 Comments

  1. AOT Diallo says:

    Quand je me rappelle du CV officiel et des propos dithyrambiques des journalistes et hauts responsables sur les qualités intellectuelles exceptionnelles de la DG du port et que je l’entend aujourd’hui se défendre de manière si pathétique et dans un français si approximatif cela ne fait que confirmer ce qu’il faut penser des couronnes tressées localement a tous nos haut d’en haut actuels…

  2. Boubacar Diallo, Washington says:

    La cacophonie folklorique de cette audiovisuelle illustrant les arguments de méthodologie administrative de ces deux hauts-cadres guinéens sur l’exécution de leur fonction est une honte. Leur méthodologie ‘innovatrice’ veut que ce soit la Subordonnée qui ORDONNE à sa Supérieure: «En aucun moment elle ne m’a dit de ne pas signer!». Si Stylo et Cachet étaient disponibles, le document de contrat avait-il été lu? Cet incident à apparence anodine expose non seulement les carences de l’administration Guinéenne, mais de plus, il donne des munitions de souhait à ceux qui, des siècles durant, on fait prévaloir leurs œuvres ‘civilisatrices’ par la colonisation, l’esclavage et le régime d’apartheid. Au moment où nos jeunes meurent dans le Désert et les Eaux de la Méditerranée en quête de moyens de revenu, au moment où à d’autres frontières on refoule ou emprisonne mères et enfants de Couleur, ces illustration spectaculaires d’incompétence administrative ne passent pas inaperçues à ceux qui cherchent des excuses pour imposer et exporter leur propagande et politique racistes.

    • Africain says:

      « …mais de plus, il donne des munitions de souhait à ceux qui, des siècles durant, on fait prévaloir leurs œuvres ‘civilisatrices’ par la colonisation, l’esclavage et le régime d’apartheid… »

      Heureusement que le Président Américain DONALD TRUMP n’est pas afro-américain. Imaginez un peu s’il l’était avec ses bourdes (un euphémisme), ses actes immoraux pour ne pas dire inhumains….

      Doucement M. Diallo Boubacar, ne vous laissez pas déborder par l' »émotion » pour ne pas dire par la honte que cette vidéo « NOUS » inflige.

      Des incompétentes comme ses dames et à ce niveau de responsabilité, il y en a à la pelle dans ses sociétés dites « civilisatrices »…

      Bien à vous.

      • Boubacar Diallo, Washington says:

        @“Africain”: Devant combattre les discriminations indues, la meilleure autodéfense contre la délation du mauvais œil braqué sur nous, c’est notre conduite au-dessus du doute, sachant que les faiblesses d’autrui n’exonèrent pas les nôtres. Ceci dit, je vous résume ici l’expérience qui a motivé mon message.
        Si vous relisez mieux mon langage implicite, vous remarquerez qu’il ne laisse aucune concession à ceux que vous avez l’air de croire que je ne connais que partiellement. Arrivé dans ce pays en 1961 après les bacs en France, grâce aux fréquentations formatrices telle qu’avec Brother Malcolm X et consort, j’ai pu contribuer à la formation des Noirs-Américains et conduire des activités et œuvres Panafricanistes favorables à l’Afrique. (Sacrifice au détriment même de ma formation scientifique.) Pour ma part, si vous acceptez la dénomination identitaire «Afrique», pas seulement un choix de fantaisie, nous ne pouvons pas ne pas être de la même EQUIPE. S’agissant des faiblesses administratives que manifestent nos deux sœurs, j’ai suffisamment contribué en faveur de notre Continent (dans une trentaine de pays) pour me permettre d’apprécier leur conduite, sachant qu’en réalité, elles sont victimes de ce que la Guinée a vécu des décennies durant.
        Je me réjouis d’avoir pu contribuer pour la Guinée par des œuvres qui ont débuté sous le Premier Ministre Diarra Traoré: Développement des microentreprises, centres de formation technique gratuite encore en opération, élevage, apport de professeurs et spécialistes en éducation, annulation pour le pays d’une dette commerciale du Club de Paris. Entre autres, j’ai eu à collaborer avec Mady Kaba Camara, Cherif Bah (Directeurs du Budget) Ousmane Kaba (conseiller à la B.C), Michel Kamano (Plan) et Chec Camara, en plus de leurs Ministres respectifs. Vous parlez ‘d’Afro-Américain’ qui n’est plus usité depuis que nous avons officialisé l’IDENTITE ‘African American’ en 1982. Lorsque j’ai organisé le Premier Sommet Africain/Africain Américain à Abidjan en 1991, j’avais difficilement pu faire accepter cette identité par le Ministre des Affaires Etrangères, Amara Essy qui tenait à Afro-Américains. A cette période, rendant visite à mon copain d’Université (Penn) A. Wattara, à son Cabinet temporaire dans la Banque Centrale, j’ai rencontré pour la première fois notre frère Sidya qui était son Directeur de Cabinet, le Dr Coulibaly du Mali, son conseiller Economique et sa Secrétaire, une Antillaise. En conclusion, j’espère que nous sommes de la même Equipe en tant qu’Africains. Encore mieux, Guinéens que nous sommes (supposant que l’êtes), j’espère que malgré nos vues opposées à propos des crimes du Président Sékou Touré et le régime du PDG, nous sommes de la même équipe. Pour ce qui est de vos conseils de vigilance auprès de ceux ‘qui voient la PAILLE dans notre œil mais ignorent la POUTRE dans le leur’, j’en tiens régulièrement compte, MERCI!

        • Boubacar Diallo, Washington says:

          Profitant de la correction du lapsus qui s’est substitué à (supposant que VOUS l’êtes), au nom de la reconnaissance, je devrais ajouter ici qu’outre Brother Malcolm X, je dois beaucoup, entre autres, à Valfoulaye Diallo dont l’affection pour moi le fit changer son identité de naissance (Wallace Jourdan), au Docteur Howard Sullivan, principal leader du mouvement Antiségrégationniste des multinationale américaines par le boycotte de leurs produits. Leur mythologie fut de se servir de la couverture de l’Eglise et de la force de ses adhérents pour se protéger contre la politique instaurée en 1950 par le Sénateur Joseph McCarthy du Wisconsin, pour qui tout acte social était nécessairement une subversion communiste à écraser. Ne pouvant pas être à la fois Révérends d’Eglise et communistes, aux SERVISE du dimanche, ils consacraient 1 heure à Dieu et 1heure à révéler aux adhérents les produits stratégiquement sélectionnés pour le boycotte. Après les deux premières années, les portes d’emploi pour les Noirs commencèrent à ouvrir petit à petit, celles de Coca-Cola les premières, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *