breaking news

(VIDEO) Appel patriotique lancé en langue soussou par Elhadj Mamadou Diaby à Cellou Dalein, Sidya Touré, Lansana Kouyaté, aux religieux et au peuple de Guinée. Ne restons pas les bras croisés, Alpha Condé à fini de vendre notre pays, il veut opposer les Guinéens et détruire nos institutions.

septembre 17th, 2018 | par Leguepard.net
(VIDEO) Appel patriotique lancé en langue soussou par Elhadj Mamadou Diaby  à Cellou Dalein, Sidya Touré, Lansana Kouyaté, aux religieux et au peuple de Guinée. Ne restons pas les bras croisés, Alpha Condé à fini de vendre notre pays, il veut opposer les Guinéens et détruire nos institutions.
Vidéo
5

Bonjour mes frères et soeurs guinéen je m'adresse au président Alpha Condé et et tous les digne fils et fille de la Guinée partager au maximum je vous remercie.

Publiée par El Mohamed Gassama sur Dimanche 16 septembre 2018

5 Comments

  1. I. Mb. SOW says:

    En écoutant attentivement ces propos on ne peut plus pertinents de ce compatriote, El Hadj Mamadou Diaby, il n’y a que sur le lieu de naissance d’AC qu’une précision pourrait s’imposer. Le pire chef d’Etat élu de toute l’histoire du pays, est effectivement né dans la circonscription coloniale de Boké, d’un père d’origine voltaïque et d’une mère d’origine malienne. Le « Mogho-Naaba » de Conakry est donc bel et bien guinéen, comme autre citoyen, au vu de notre législation.
    Hormis ce point, je dirais que cette vidéo en langue nationale Soussou porte le genre même de discours à traduire et diffuser largement à nos populations, dans toutes les autres langues courantes de la nation.
    EH. Diaby a notamment le mérite de pointer du doigt les agissements d’arrière-garde néfastes de la Françafrique et de certains milieux mafieux qui cooptent et soutiennent le pouvoir AC non pas pour le bien-être des Guinéens, mais surtout pour le pillage rendu ainsi possible, et à grande échelle des ressources naturelles du pays.
    Et c’est là une triste réalité que la plupart de nos élites tant intellectuelles que politiques se garde souvent de mentionner, et pour cause.

  2. SY SAVANÉ says:

    Mon frère SOW! Vous écrivez ce qui suit:

    « …. » Le « Mogho-Naaba » de Conakry est donc bel et bien guinéen, comme autre citoyen, au vu de notre législation. »

    Laissez-moi vous dire que sur ce point précis, je suis en DÉSACCORD FONDAMENTAL avec vous,et avec tous ceux qui pour diverses raisons se résignent à accepter que le « MOGHO_Naba » est GUINÉEN. Alpha CONDÉ est certes né en GUINÉE, mais il n’est pas Guinéen. Certes par ruse et par l’immaturité de certains de nos hommes politiques, il a réussi à s’emparer de notre pays pour y exploiter le plus vite possible tout ce qu’il peut en extraire. Les minerais en sont un exemple.

    Concernant la non-appartenance de Alpha CONDÉ à notre pays, j’ai le sentiment que beaucoup de Guinéens ont peur de poser la question, parce que, « ivoirité ». Pour moi, c’est une INTIMIDATION sémantique à laquelle je suis totalement IMPERMÉABLE.

    Le panafricanisme, ce n’est pas brader son pays, ou le livrer aux autres en marginalisant les AUTOCHTONES. Je suis un AUTOCHTONES de la Guinée. Alpha CONDÉ y est ÉTRANGER. Ses parents y ont été accueillis par les nôtres par hospitalité. Mais nos parents et grands-parents n’ont certainement pas fait preuve d’hospitalité pour que leurs enfants et petits-enfants tombent sous la férule d’un non-AUTOCHTONE.

    NB : je reviendrai dans pas longtemps sur cette question.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

  3. Africain says:

    « . Le panafricanisme, ce n’est pas brader son pays, ou le livrer aux autres en marginalisant les AUTOCHTONES. Je suis un AUTOCHTONES de la Guinée. Alpha CONDÉ y est ÉTRANGER. Ses parents y ont été accueillis par les nôtres par hospitalité. Mais nos parents et grands-parents n’ont certainement pas fait preuve d’hospitalité pour que leurs enfants et petits-enfants tombent sous la férule d’un non-AUTOCHTONE…» Dixit M. SY SAVANE,

    Je paraphrase ou les déclinations possibles de cette farouche HAINE :

    Etre guinéen, ce n’est pas brader sa localité/sa ville/sa région, ou le livrer aux autres en marginalisant les AUTOCHTONES. Je (entendez iman de Kindia) suis un AUTOCHTONES de kindia et de la Base Côte. Abdoulaye Bah y est ÉTRANGER. Ses aïeux y ont été accueillis par les nôtres par hospitalité. Mais nos aïeux et autres grands-parents n’ont certainement pas fait preuve d’hospitalité pour que leurs enfants et petits-enfants tombent sous la férule d’un non-AUTOCHTONE…».

    La férule de Aboulaye Bah a été nommée par ses détracteurs en ses termes : «…son comportement social et administratif…». Les mêmes détracteurs utilisent ce comportement supposé de M.Bah pour nous dire que leur hospitalité à son endroit n’a rien à voir avec son appartenance ethnique (allez comprendre).

    PS : C’est l’occasion aussi de rappeler le discours de cet iman en partie :

    « …La ville de Kindia renferme aujourd’hui toutes les ethnies, mais il ne faut pas oublier que c’est l’ethnie soussou qui a fondé cette ville. D’où l’appellation la ville de Manga Kindy Camara. Nous voulons un maire qui est originaire de Kindia, celui qui aura pitié de la population, celui qui pourra résoudre les problèmes de la population de Kindia et instaurer la paix. C’est pourquoi, j’ai invité tout le monde au siège de Kania Langni ce jeudi pour leur dire d’être unis, car le développement de Kindia ne se fera pas en l’absence de ses fils… ».

    Dans les mêmes veines :

    Etre guinéen, ce n’est pas brader sa localité/sa ville/sa région, ou le livrer aux autres en marginalisant les AUTOCHTONES. Je (entendez un kissien) suis un AUTOCHTONES de Guéckedougou et de la Guinée Forestière. Untel M. KEITA y est ÉTRANGER. Ses aïeux y ont été accueillis par les nôtres par hospitalité. Mais nos aïeux et autres grands-parents n’ont certainement pas fait preuve d’hospitalité pour que leurs enfants et petits-enfants tombent sous la férule d’un non-AUTOCHTONE…» ;

    Etre guinéen, ce n’est pas brader sa localité/sa ville/sa région, ou le livrer aux autres en marginalisant les AUTOCHTONES. Je (entendez un Condé de Kankan) suis un AUTOCHTONES de Kankan et de la Haute Guinée. Untel M. KABA y est ÉTRANGER. Ses aïeux y ont été accueillis par les nôtres dans cette ville et ses alentours par hospitalité. Mais nos aïeux et autres grands-parents n’ont certainement pas fait preuve d’hospitalité pour que leurs enfants et petits-enfants tombent sous la férule d’un non-AUTOCHTONE…»

    Ect…

  4. SY SAVANÉ says:

    Monsieur ou Madame! Ce que vous faites ici, en Français, ça s’appelle « PARODIE » et non « PARAPHRASE ». Vous avez essayé de me parodier sans y parvenir. Il n’y a pas de mal à cela. Ensuite, vous vouliez peut-être dire « DÉCLINAISON » et non « DÉCLINATION ». Mais si c’était « déclination » comme vous l’écrivez, alors c’est un non-sens, c’est-à-dire que ce que vous écrivez est dépourvu de sens, de contenu. Mais j’imagine que vous ne prenez pas du temps pour écrire un non-sens.

    C’est juste ces quelques petites corrections que je me suis permis de vous apporter, sans vouloir en aucun cas vous donner quel que cours que ce soit. Si d’aventure vous le ressentiez comme tel, alors d’avance, je vous présente mes excuses. Pour vous et pour les autres, sachez que je peux être maladroit, cruel délibérément dans mon argumentation avec certains. C’est le cas avec le elhadj professeur président. Mais je ne suis jamais ni méchant, ni vexatoire, ni méprisant.

    • Africain says:

      Vous l’auriez compris; merci donc pour votre correction.

      Néanmoins mon commentaire n’est pas une parodie. Il n’est ni satirique, ni comique, pas d’imitation grossière non plus.

      La personne d’Alpha Condé citée a été remplacée par Untel Keita, Untel Condé et pour être dans l’actualité brûlante; AC a été remplacé par Abdoulaye Bah (le futur maire de Kindia). Le cas de ce dernier sied parfaitement à votre argumentation.

      A la place du panafricanisme, on a le guinéen;
      A la place du pays: Au choix : la localité/La ville/Région.

      Bref, rien de satirique, ni de comique, rien d’ironique non plus dans mon commentaire.

      « …Mais je ne suis jamais ni méchant, ni vexatoire, ni méprisant… » dixit SY SAVANE

      Certes, mais votre argumentation en ce qui concerne l’origine d’AC; reste et demeure TRÈS DANGEREUSE.

      Comme je viens de démontrer, votre argumentation est transposable dans le cas de beaucoup de personnalités connues ou non en Guinée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *