breaking news

Urgent / Leguepard.net bloqué en Guinée depuis cinq jours, suite à sa révélation sur le Caporal Doumbouya nommé comandant par Alpha Condé !

octobre 12th, 2018 | par Leguepard.net
Urgent / Leguepard.net bloqué en Guinée depuis cinq jours, suite à sa révélation sur le Caporal Doumbouya nommé comandant par Alpha Condé !
Urgent info
1

 

Chers lecteurs du site « leguepard.net »,
Depuis cinq  jours maintenant, leguepard.net est inaccessible en Guinée. Nous avons procédé à  de nombreuses vérifications y compris le recours aux services des informaticiens qui ont confirmé que le site est tout simplement bloqué en Guinée. Pourtant, legupard.net est accessible dans les pays limitrophes de la Guinée. Ces informaticiens disent ne pas vouloir aller plus loin dans cette affaire par peur de représailles car selon eux, ce blocage ne peut être que l’œuvre du pouvoir en place.
La raison de ce blocage n’est autre que la révélation du guepard.net  relative au  Caporal  Mamady Doumbouya  qui s’est rapidement  retrouvé propulsé au grade de Comandant. Depuis cette révélation,  votre site internet est devenu une cible de choix pour le pouvoir d’Alpha Condé. En effet, dans sa publication du 5 octobre 2018, leguepard.net avait soutenu que monsieur  Mamady Doumbouya était un ancien membre de la légion étrangère française et qu’il en est sorti Caporal. Il avait également révélé les raisons pour lesquelles le gouvernement  d’Alpha Condé avait falsifié le CV du Caporal Doumbouya  pour  pouvoir justifier sa nomination  rapide au  grade de comandant.  La raison est très simple disait notre source. Face à la réticence de certains hauts gradés de l’armée Guinéenne de soutenir le projet de troisième mandant d’Alpha Condé qu’ils jugent porteur de germes de drames humains, le président se serait attaché les services de certains de ses proches à la recherche de ceux qui sont prêts  à massacrer la population pour but d’imposer son troisième mandant  aux Guinéens. Cette révélation avait fait un grand bruit tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Guinée. C’est entre autres, cette révélation qui, à notre avis, a précipité cette attaque contre la liberté d’information consacrée par la Constitution guinéenne. Si le pouvoir d’Alpha Condé  estime que les révélations du guepard.net  ne sont pas fondées, il peut apporter des démentis qui seront publiés  par leguepard.net.
Attention ! Une rectification s’impose.  Le Caporal  Mamady Doumbouya  n’a pas fait 15 ans mais 5 ans au sein de la légion étrangère française. Il en est sorti Caporal comme indiqué dans notre publication.  Du fait  de sa conduite jugée contraire aux principes et valeurs de la légion étrangère française, la nationalité française lui aurait été refusée et sa médaille de défense de la nation retirée par le commandement.
L’armée guinéenne n’est pas la propriété privée d’Alpha Condé. Il n’a pas le droit d’en faire ce que bon lui semble. C’est une institution  chargée de la défense nationale, qui dispose des équipements dangereux  pour la population une fois entre les mains des individus indignes d’une telle confiance. La question que les Guinéens doivent se poser est de savoir si une personne exclue de l’armée française pour motif d’inconduite notoire, donc de dangerosité,  peut-elle occuper la fonction de commandant dans l’armée guinéenne ? Pourquoi ce qui est mauvais et dangereux  dans l’armée française serait-il bien dans l’armée guinéenne ?
BN : pour accéder aux publications du guepard.net  à partir de la Guinée en attendant la levée de ce blocage, il faut passer par Facebook ou par les sites partenaires comme  www.kababachir.com, www.guineepresse.int  entre autres.
Leguepard.net  rassure ses lecteurs qu’il ne cèdera à aucune tentative de corruption, d’intimidation ou de menace dans sa dénonciation des pratiques qui causent  la misère extrême de la population guinéenne au profit d’une minorité impitoyable.
Affaire à suivre.
Paris le 12 octobre 2018
La rédaction du guepard.net

One Comment

  1. Sidibe says:

    L’ARPT à encore frappé après conakryactu. Aucun média n’avait dénoncé cela, certains mêmes étaient contents parcequ’ils n’étaient plus lu. Et maintenant leguepard.net, ce qui veut dire que le musellement de la presse va bon train.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *