breaking news

Mauritanie: le président Ould Abdel Aziz annonce qu’il ne se représentera pas pour un 3e mandat( je suis là pour respecter et faire respecter la Constitution du pays dit-il)

novembre 22nd, 2018 | par Leguepard.net
Mauritanie: le président Ould Abdel Aziz annonce qu’il ne se représentera pas pour un 3e mandat( je suis là pour respecter et faire respecter la Constitution du pays dit-il)
International
3
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz (photo) a annoncé, le 20 novembre, qu’il ne sera pas candidat à sa succession lors de la prochaine présidentielle prévue en 2019 conformément à la Constitution qui limite les mandats présidentiels à deux, tout en  indiquant qu’il briguera à nouveau la magistrature suprême dès que le texte fondamental le lui permettra.
«Je suis sensible à tous les appels. Il y en a aussi qui appelle à la limitation des mandats. Donc j’écoute tout le monde. De toutes les façons, je suis là pour respecter et faire respecter la Constitution du pays. Non, je ne me représenterai pas dans la mesure où je vais respecter la Constitution, et la Constitution dit que je ne peux pas me représenter au-delà de deux mandats.», a-t-il déclaré dans la ville d’Oualata (Sud), en marge de l’ouverture de l’édition 2018 du Festival culturel des villes anciennes.
«Je vais continuer à m’engager pour la Mauritanie, je reste en Mauritanie et je continuerai à faire de la politique. Je suis là et je ne quitte pas le pays. Je continuerai sur la même voie. Dès que la Constitution me permettra de me représenter, je le ferai. Donc, si je ne peux pas me représenter au 3ème mandat, je peux me représenter après. La Constitution ne m’empêche pas de me représenter après.», a ajouté le chef d’Etat.
Selon certains observateurs, Mohamed Ould Abdelaziz songerait à un  scénario d’une alternance à la Poutine-Medvedev en Russie. Il deviendrait, dans ce cas, le Premier ministre d’un président qu’il se serait «choisi», à la manière du président russe Vladimir Poutine permutant avec son Premier ministre Dmitri Medvedev. Cela est d’autant plus plausible que l’Union pour la République (UPR), le parti de M. Ould Abdelaziz, a remporté la majorité absolue des sièges à l’Assemblée nationale, soit 89 des 157 députés, treize conseils régionaux sur treize et une majorité de conseils municipaux lors des élections législatives, régionales et municipales du 1er et du 15 septembre 2018.
Source: (Agence Ecofin) – 

3 Comments

  1. AOT Diallo says:

    Heureusement notre PPAC ne peut pas nous faire une Poutine-Medvedev car même son Medvedev et son RPCé ne voudront plus le revoir après 2020.

    Ils le soutiennent actuellement tout simplement pour ne pas perdre définitivement la tétine du biberon étatique mais une fois qu’ils auront assuré son remplacement par l’un des leurs ils l’insulteront même plus que nous pour se faire une nouvelle virginité – même chose depuis 60 ans…

  2. Doura says:

    Alfa kone le grimpeur burkinabé aura à faire. Il n’est pas question que ce zéro fasse un 3ème mandat en Guinee. Au Burkina il pourra se présenter peut être.

  3. Sidibe says:

    Au fond, Alpha Condé ne veut pas de troisième mandat mais on le pousse vers ce suicide. L’armée est gérée par Diané le plus ethno de l’intelligentsia malinké actuelle et en cas de chaos il reprendra la main avec sa milice. Ses deux fils sont militaire et il a tellement fait de recrutement ethnique qu’il préférerai une instabilité pour enfin s’imposer. Que Dieu nous donne longue vie, beaucoup d’événements vont se passer et on sera tous surpris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *