breaking news

Honorable Saikou Yaya Barry nommé superviseur général de l’UFR auprès du président du parti et président d’honneur du secrétariat national de la jeunesse. Certains se demandaient alors, que devient Baidy Aribot le directeur exécutif national de l’UFR ? (Par Mohamed Lamine Bayo)

novembre 27th, 2018 | par Leguepard.net
Honorable Saikou Yaya Barry nommé superviseur général de l’UFR auprès du président du parti et président d’honneur du secrétariat national de la jeunesse. Certains se demandaient alors, que devient Baidy Aribot le directeur exécutif national de l’UFR ? (Par Mohamed Lamine Bayo)
Politique
2

 

L’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines du samedi 24 novembre 2018 a eu un caractère singulier à plus d’un titre. Cette assemblée a enregistré une mobilisation exceptionnelle et a accueilli le leader de l’UFR dans une atmosphère de campagne électorale. Suite à son intervention teintée de dénonciations relatives aux fraudes électorales et au complot dont l’UFR avait fait l’objet à KALOUM, monsieur Sidya Touré avait procédé à la présentation des élus communaux de l’UFR. C’est suite à cette présentation que la promotion de deux cadres de l’UFR a été annoncée par le président Sidya Touré. Il s’agit de la nomination de monsieur Badra Koné au secrétariat général de la jeunesse qui était occupé par le député Saïkou Yaya Barry. Mais, l’un des évènements majeurs de cette assemblée générale réside dans la nomination de l’honorable Saikou Yaya Barry au poste de superviseur général de l’UFR auprès du président Sidya Touré et président d’honneur du secrétariat national de la jeunesse. Dans le rang protocolaire, il vient juste après les vices présidents. Cette nomination a été qualifiée par certains, de récompense de fidélité et de loyauté de Saïkou Yaya Barry à l’UFR et à son président, ce qui n’est pas le cas de tous les hauts cadres de l’UFR. Beaucoup de personnes se sont alors interrogées sur le sort de monsieur Baidy Aribot le directeur exécutif national de l’UFR qu’on voit plutôt avec le président Alpha Condé qu’avec le président de l’UFR. D’ailleurs, lors des élections communales, pendant que les ministres et hauts cadres de l’administration battaient campagne pour le RPG, Baidy Aribot  s’était abstenu de battre la moindre campagne pour l’UFR en soutenant qu’il est tenu à un devoir de réserve relatif à son poste à la banque centrale.  Serait-il  alors le seul fonctionnaire guinéen à être tenu à un devoir de réserve ?  Selon certains cadres de l’UFR, Baidy Aribot, depuis longtemps, n’assiste plus aux réunions de l’UFR. Raison pour laquelle certains observateurs estiment que la nomination de Saikou Yaya Barry au poste de superviseur général de l’UFR auprès du président Sidya Touré est une manière polie  de vider le poste Baidy Aribot au profit de Saikou Yaya Barry fidèle parmi les fidèles de l’UFR et de son président.

 

 

Affaire à suivre….

 

 

Mohamed Lamine Bayo correspondant du site « leguepard.net » en Guinée

 

2 Comments

  1. SY SAVANÉ says:

    L’U.F.R. et son président semblent enfin faire la différence entre un IMPOSTEUR comme Baïdy ARIBO infiltré au service de Alpha CONDÉ, et un vrai militant aux convictions solides comme Saikou Yaya BARRY. Je connais Saikou Yaya BARRY. J’apprécie son énergie et la persévérance qu’il met à faire advenir au pouvoir, ses convictions et celui qu’il croit capable de les porter.

    Avec le sinistre Baïdy ARIBO, l’U.F.R. et son président ont perdu la mairie de KALOUM. Ils croyaient que Baïdy travaillait avec eux. En réalité il travaillait pour Alpha CONDÉ qui a sorti de son chapeau, Mme Aminata TOURÉ dont le seul mérite, est d’être la fille de son père. Aminata TOURÉ n’a pas gagné la mairie de Kaloum. Cette mairie lui a été octroyée par Alpha CONDÉ, par haine de SIDYA. Selon moi, la haine de Alpha CONDÉ contre SIDYA est si forte, qu’il peut tout envisager contre lui, y compris l’élimination physique. Pour moi, l’infiltration de Baïdy auprès de SIDYA, pourrait bien être cet ultime mais abject but.

    Par ailleurs, j’ai été surpris par l’extase de Monsieur BA Oury à la « victoire » de Aminata TOURÉ. Il en est si content qu’il ne s’est pas abstenu de la féliciter par « c’est un honneur qu’une femme dirige Kaloum ». Très facile de féliciter une femme multimilliardaire, des milliards hérités de son père qui a bâti sa fortune sur le dos de misérables populations guinéennes.

    Moi j’aurai applaudi des deux mains, si il avait été question de la fille de BARRY III, de Dr. Charles DIANÉ, de Kaba Amiata Mady, ou encore de BA Mamadou, de Baba Ibrahima KAKÉ….., ou même de mes soeurs du village.

    Mais bon. Chacun a ses « admirations ». Je ne serai jamais l’admirateur du clan de Sékou TOURÉ. Mais je reconnais qu’il est plus commode d’applaudir l’héritière milliardaire d’un bourreau que de louer le mérite inouï de ces femmes maraichères, de ces vendeuses de poisson….

  2. I. Mb. SOW says:

    Je ne maîtrise sans doute pas tous les paramètres sur la question, mais il me paraît étonnant que la direction d’un parti comme l’UFR, continue à croire pouvoir se passer utilement des qualités intéllectuelles et de fidélité d’un cadre aussi engagé et compétent que M. Sy Savané.
    On ne peut évidemment que souhaiter à l’emblématique leader de cette formation politique de réussir à faire des merveilles avec cette promotion du jeune Saïkou Yaya Barry. Mais à la mairie de Kaloum comme ailleurs, il lui sera difficile de combattre efficacement la stratégie autocratique d’un chef d’Etat guinéen roublard, dont il se veut en même temps le « Haut Représentant », devant l’opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *