breaking news

CREATION D’UNE ASSOCIATION EN HOMMAGE À ALIMOU CAMARA

décembre 6th, 2018 | par Leguepard.net
CREATION D’UNE ASSOCIATION EN HOMMAGE À ALIMOU CAMARA
Associatif
0

 

Pour les proches d’Alimou Camara (photo), enlevé à leur affection par un décès brutal survenu le 2 novembre 2017, la vie ne sera plus jamais comme avant. Depuis lors, un an s’est écoulé. Aujourd’hui, il est temps pour eux de s’organiser afin de faire vivre le souvenir du disparu et perpétuer sa mémoire. C’est pourquoi, toute la famille et ses alliés se mobilisent pour soutenir le projet de sa veuve, Oumy, de créer une association ayant pour but de réaliser les rêves d’Alimou.

Alpha Sidoux Barry

 

CREATION D’UNE ASSOCIATION EN HOMMAGE  À ALIMOU CAMARA

Cela fait un an tout juste qu’est arrivée la disparition brutale d’Alimou Camara, mon époux, le père de Dominique et de Cécilia, votre fils, votre frère, votre ami, votre collègue.
La douleur que le décès d’Alimou a causée restera à jamais gravée en moi, jusqu’au jour où je serai rappelée à Dieu à mon tour. La douleur sera ma compagne, le courage ma force.
Malgré la douleur, j’ai décidé, avec le soutien de nos enfants, de continuer à porter les projets qui lui tenaient à cœur. Ce sont l’éducation des jeunes, le partage de la connaissance, le développement de la culture, les échanges culturels entre les deux jeunesses qu’il côtoyait, celle de la France (par son métier d’enseignant qui le passionnait) et celle de la Guinée qu’il essayait d’approcher et d’adopter au fil de ses voyages et des formations qu’il y a dispensées.
Alimou aimait la littérature et la culture (il a disparu alors qu’il organisait un colloque littéraire et culturel dans le cadre de l’événement « Conakry, capitale mondiale du livre 2017 »). Il se battait pour pouvoir offrir aux jeunes de son pays le savoir qu’il avait acquis et qu’il transmettait aux étudiants de l’Université de Paris-Est Créteil (UPEC) en France.
Alimou s’est battu pour survivre. Sa famille et ses amis ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour éviter le pire. L’avion sanitaire affrété pour le ramener en France a été rappelé après seulement deux heures de vol. Il était déjà trop tard. Notre vie a basculé en 24 heures.
Dans ces circonstances tragiques, de multiples questions nous traversent l’esprit et des réponses tout aussi tragiques et implacables s’imposent à nous.
Qu’aurait-il fallu faire ? Pratiquer une opération cardiaque le plus vite possible ! Mais, par malheur, la Guinée ne dispose d’aucun équipement à la hauteur de ce type d’intervention d’urgence.
Le constat se dresse alors, dramatique, amer et consternant.
Cela peut arriver à l’improviste et à chacun d’entre nous. Même quand on est un simple visiteur, de passage ou en transit, et qu’on a pris toutes les précautions d’usage pour être évacué. Le temps joue contre nous.
J’ai mal pour moi, pour mes enfants mais aussi pour vous tous qui l’avez côtoyé et que sa disparition brutale a bouleversés.
Sous le regard d’Alimou, chacun de nous était unique. Il était amour, compassion et bonté. Quelle perte incommensurable !  Un gâchis à vous fendre le cœur.
Afin qu’Alimou continue de vivre, que ses projets se poursuivent et que de mon côté je puisse apporter une aide à tous ceux qui en ont besoin, j’ai décidé de créer une association qui aura pour nom « Association sous le regard d’Alimou Camara ».

 

Le but de cette association se définit autour de trois types d’activités :

 

1- La première autour de la culture et l’éducation, qui était l’une des passions d’Alimou : création de bibliothèques dans les écoles publiques pour amener les jeunes à s’intéresser à la lecture ; mise sur pied d’équipes pédagogiques locales ; lancement d’activités pour les enfants autour de ces bibliothèques.
2- La deuxième activité est axée sur la cause de la disparition de notre bien-aimé : collecter du matériel médical pour équiper des structures hospitalières en Guinée afin de prendre en charge les urgences cardiaques, mais aussi d’autres urgences ; organiser des échanges de connaissances entre des experts médicaux locaux et internationaux.
3- Autres activités : apporter toute aide nécessaire pour l’amélioration des conditions de vie des populations exclues et en grandes difficultés ; établir des partenariats avec d’autres associations pour aider au développement de la Guinée.Chers amis de tous horizons, aidez-moi à réaliser ces projets. J’ai besoin de vous tous.
Objectifs à court terme :
1-Création de deux bibliothèques et mise en place d’un projet pédagogique 2
2-Aide au centre d’urgence du camp Alpha Yaya dans la collecte de matériels en vue d’ouvrir une unité de cardiologie.
Toute seule, je n’y arriverai pas. Tous ensemble, nous pouvons faire beaucoup. Et j’ai l’intime conviction que chaque fois qu’un enfant lira un livre dans ces bibliothèques, ou qu’une personne sera prise en charge dans cette unité de cardiologie, les yeux d’Alimou s’illumineront.
Nous avons tous quelque chose à apporter à cette association.
Pour vous joindre à cette aventure, vous pouvez me contacter directement.
Pour suive notre actualité, je vous invite à vous connecter sur la page culturelle qu’Alimou avait créée et dont le lien est « Chronique de la mangrove ».
Pour adhérer à l’«Association sous le regard d’Alimou Camara », vous pouvez me joindre aux contacts suivants :

 

Mails : oumiba@yahoo.fr ; asrac@yahoo.com
Facebook : oumi Bah Camara.
Oumy Camara
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *