breaking news

Panafricanisme singulier, et alliance délictueuse à la burkinabè. Alpha Condé a déjà vendu notre pays morceau par morceau. Qu’attendons-nous pour récupérer notre TERRE ANCESTRALE ?

décembre 6th, 2018 | par Leguepard.net
Panafricanisme singulier, et alliance délictueuse à la burkinabè. Alpha Condé a déjà vendu notre pays morceau par morceau. Qu’attendons-nous pour récupérer  notre TERRE ANCESTRALE ?
Article
0

A l’ « élection » de Monsieur Alpha CONDÉ à la présidence  de notre pays en 2010, j’ai été de ceux  qui ont tout de suite contesté  sa légitimité, ainsi que la légalité de  sa « victoire » électorale supposée.  Car, l’ensemble du processus électoral d’alors s’était déroulé, de bout en bout à sa convenance personnelle, et seulement  à sa convenance.  En effet, par une  sorte d’intuition prémonitoire, il nous apparaissait  qu’au pouvoir,  Alpha CONDÉ   débiteur à l’égard de ses « protecteurs », Burkinabè et autres, vendrait notre pays, morceau par morceau pour s’acquitter des dettes qu’il a contractées, dettes liées la conquête du pouvoir. Nous y sommes. Je le dis tranquillement, avec force, sans aucun risque d’être contredit, notre pays est déjà vendu en partie, morceau par morceau.

Les Guinéens se souviennent encore,  que pendant les deux tours de la compétition électorale de 2010, leur pays  a été placé, pour de mystérieuses raisons, sous la tutelle de MM. Blaise COMPAORÉ (président du Burkina d’alors), Gilbert DIENDÉRÉ (chef  des services spéciaux du Burkina), Général Toumani SANGARÉ (Rép. du MALI).  Les personnalités  ainsi citées ont  toutes en commun, d’être  directement et personnellement liées à M. Alpha CONDÉ, par des liens de parenté.  Ensuite, elles  étaient toutes placées  à des points décisifs du processus électoral. C’est dans cette  chaîne de liens occultes qu’il faut situer  le « milliardaire » et « chanceux » journaliste Burkinabè, Monsieur Alpha BARRY.

De 2010 à 2016,  l’ensemble du patrimoine capté aux dépens de la Guinée,  par le «chanceux » journaliste Alpha BARRY,  atteint approximativement  la somme de 1 milliard 500 millions de francs (CFA), et  vraisemblablement plus. Ce  Patrimoine est placé hors de notre pays, en France, Canada, U.S.A., Côte d’Ivoire……Le Conseiller journaliste « milliardaire », est parfaitement légitime à conseiller ou soutenir son compatriote Guinéo-Burkinabè,  Alpha CONDÉ.  Il est  multimilliardaire (aux dépens de notre pays).  En cela, rien de surprenant, si ce n’est que ça.  Mais  voilà, il y a un HIC, un gros Hic. Le patrimoine déclaré de Monsieur BARRY  est absolument inexplicable par  son activité journalistique au BURKINA, ou en Guinée. Sauf à laisser croire que le journalisme  est spécialement rémunérateur  pour M. BARRY, et seulement pour lui.  Ensuite, est-il vraiment «propriétaire » de cette fortune ?
L’essentiel de ce patrimoine, semble avoir été constitué à partir de sa nomination   auprès de M. Alpha CONDÉ comme Conseiller. Or il se trouve que les autres Conseillers guinéens comme lui, nommés par le même président, sont loin, très loin  d’avoir constitué une telle fortune.  Alors il me vient certaines interrogations :
1°. Si Monsieur BARRY est propriétaire de l’ensemble des biens déclarés, alors le journalisme à la mode Burkinabè est particulièrement RÉMUNÉRATEUR, et seulement au Burkina et pour Monsieur BARRY. Dans ce cas il y aurait bien un mystère BARRY au Burkina.
2°. Si cette énorme fortune mobilière, immobilière et financière était la propriété de Monsieur Alpha CONDÉ comme c’est vraisemblable, alors Monsieur le Ministre des Affaires étrangères Burkinabè, Monsieur BARRY, était donc un « Blanchisseur » d’argent sale. Dans cette hypothèse toute aussi vraisemblable, le Président Burkinabè ne convaincra personne, s’il expliquait à un moment ou à un autre, qu’il ignorait les activités délictueuses de celui qu’il a pris la responsabilité de nommer Ministre des Affaires d’un pays dont le nom est  » Burkina », c’est-à-dire la « TERRE des hommes intègres ».
Dans l’une ou l’autre hypothèse, la probabilité que les plus hautes personnalités Burkinabè (Président et Ministre), aient sous le couvert de » fraternité africaniste » décidé de PILLER la Guinée en bande organisée, n’est plus à écarter. Nous Guinéens, nous sommes donc devant une tragique interrogation que MM. Alpha CONDÉ et ses « frères » Burkinabè doivent lever le plus vite possible, et de façon CONVAINCANTE.
A vrai dire,  dès son accession  à la magistrature suprême,  Monsieur Alpha CONDÉ s’est employé à mettre les ressources  nationales  foncières, minières et  immobilières au service des ressortissants Maliens, Sénégalais, et bien entendu Burkinabè.  C’est peut-être  cela  son « panafricanisme, c’est-à-dire, faire des Guinéens des ÉTRANGERS dans leur propre PATRIE. D’ailleurs, ne vient-il pas de distribuer  50000 dollars US à chacun  des deux journaleux  sénégalais (Mohamed  NDAO et El Amine THIOUNE) auxquels  il a commandé un livre mal écrit et dont le titre est : « Alpha Condé,  un leadership national et continental-Encore  bon pour le service».
Depuis l’installation d’Alpha CONDÉ au pouvoir dans notre pays,  la Guinée  est devenue un Eldorado  pour les  non-guinéens, mais un enfer vrai   pour les nationaux.
QUESTION : Qu’attendons-nous pour récupérer  notre TERRE ANCESTRALE ?  Toutes  les conditions juridiques et sociopolitiques sont réunies.  Elles nous y autorisent. Alpha CONDÉ doit être chassé. Ne pas le faire maintenant, c’est TRAHIR nos ANCÊTRES.

 

Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous  sur le lien de la dernière vidéo de  Mamadou Billo SY SAVANÉ

http://leguepard.net/2018/11/04/video-mamadou-billo-sy-savane-denonce-la-mainmise-dalpha-conde-sur-la-cour-constitutionnelle-et-la-cour-supreme-les-supposes-conflits-dinterets-de-fatou-ben-souda-de-la-cpi-avec-alpha-conde-et/

 

Mamadou Billo SY SAVANÉ

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *