breaking news

Le Club DLG / C’est dans une salle comble que Maitre Abdou KABELE CAMARA président du RGD a rencontré les Guinéens de France le samedi 8 décembre 2018 à Paris.

décembre 11th, 2018 | par Leguepard.net
Le Club DLG / C’est dans une salle comble que Maitre Abdou KABELE CAMARA président du RGD a rencontré les Guinéens de France le samedi 8 décembre 2018 à Paris.
Politique
0

 

 

Maitre Abdou KABELE CAMARA qui a occupé plusieurs postes ministériels en Guinée et qui vient de prendre la tête d’un parti politique, était l’invité du Club DLG (Demain La Guinée) le samedi 8 décembre 2018. C’est dans la grande salle de l’AGECA située au 177 rue de Charonne dans le 11e arrondissement de Paris, pleine de Guinéens que le président du Rassemblement Guinéen pour le Développement (RGD) a rencontré ses compatriotes de France. La présence remarquée de monsieur Mohamed Lamine Gassama adjoint au Maire du 20e arrondissement de Paris a été saluée par les organisateurs.

 

 

 

 

 

Chaleureusement accueilli par ses compatriotes, Maitre Abdou KABELE CAMARA s’est distingué par son ouverture d’esprit et sa disponibilité à répondre à toutes les questions.
Après l’allocution de bienvenue de la présidente du club DLG madame Mamady Bangoura et la présentation du parcours académique et professionnel de l’invité par M. MAKANERA Mohamed Lamine membre de DLG, la modération de cette conférence-débat a été assurée par monsieur Blaise Chérif membre d’honneur de DLG, ancien fonctionnaire des Nations-Unies et ancien ambassadeur de Guinée aux États-Unis.

Dès l’entame de son intervention, l’invité avait d’abord présenté son diagnostic de la situation sociopolitique de la Guinée, avant de présenter son projet politique qu’il qualifie de rupture avec le passé. Selon le président du Rassemblement Guinéen pour le Développement, il est inadmissible qu’après 60 ans d’indépendance, les Guinéens continuent de souffrir de la    gouvernance hasardeuse qui a pour conséquence:« la pauvreté, le manque d’eau, d’électricité, de sécurité, la division ethnique, sans faire abstraction de l’insalubrité sans commune mesure qui caractérise la capitale guinéenne aujourd’hui …».
Interrogé sur les détails de son programme, Maitre Abdou KABELE CAMARA a soutenu que le moment n’est pas encore venu de mettre les détails de son programme à la portée de ses adversaires politiques. Interpelé par monsieur Lanciné CAMARA président de l’Union Internationale des Journalistes Africains à savoir, pourquoi, après avoir fait le constat de la mal gouvernance du pouvoir actuel, n’a-t-il pas fait comme le ministre Kalifa Diaby Gassama c’est-à-dire, rendre sa démission ? En réponse, Maitre Abdou KABELE CAMARA a soutenu qu’il a des liens avec Alpha Condé qui remontent au moment où il assurait gratuitement sa défense suite à son arrestation par le président Lansana Conté.    Qu’il avait adopté l’homme avant d’adhérer son parti politique, par conséquent, bien qu’il félicite l’attitude du ministre Kalifa Diaby Gassama qui est un frère pour lui, qu’il ne pouvait pas procéder de la même manière.
Monsieur Yaya CAMARA membre de la fédération RPG France avait demandé à l’invité en sa qualité d’ancien ministre de la sécurité et qui venait de dresser un bilan sombre de la gouvernance actuelle y compris en matière de sécurité, s’il avait demandé des moyens pour la sécurité des Guinéens qui lui auraient été refusés par le président Alpha Condé ? Après avoir rappelé les reformes qu’il avait initiées, le président du Rassemblement Guinéen pour le Développement a clairement dit qu’on ne peut pas compter sur lui pour se livrer aux pratiques de certains anciens ministres qui, après avoir été choisi par le président et après avoir publiquement défendu le président Alpha Condé, se mettent à le critiquer et dévoiler toutes leurs relations gouvernementales sur la place publique dès après leur départ du gouvernement. Que cela est contraire à son éducation et aux valeurs qu’il défend.

Une autre question très importante pour les Guinéens de l’extérieur a été posée par monsieur Oularé Fodé médecin de profession et appuyée par le modérateur de cette conférence-débat monsieur Blaise Chérif ancien ambassadeur de Guinée aux États-Unis. Ces deux personnes ont exprimé leur incompréhension de la gestion calamiteuse de l’obtention des passeports pour les Guinéens de l’extérieur, seul diaspora obligée de quitter la France, les États-Unis, l’Australie etc, se rendre en Guinée pour une simple demande de passeport ! Que bon nombre de Guinéens sont tombés dans la clandestinité faute de passeport en cours de validité exigé pour le renouvellement de leur titre de séjour !
L’incompréhension des auteurs de la question a été répondue par l’incompréhension de Maitre Abdou KABELE CAMARA qui a dit aux Guinéens que la gestion de cette affaire de passeport qu’il déplore lui-même ne relevait pas de lui et qu’elle est gérée à un autre niveau. Il a précisé que le contrat portant sur l’émission des passeports a été signé avant son arrivée au ministère de la sécurité entre l’État et la société IRIS et que son ministère n’avait aucune influence sur cette affaire et ne recevait aucun franc guinéen provenant de la gestion des passeports.  
Une autre question bien attendue lui a été posée par l’artiste et désormais juriste en l’occurrence monsieur Alpha WESS. Ce dernier souhaitait avoir la réaction de Maitre Abdou KABELE CAMARA relative aux accusations de certaines personnes selon lesquelles il aurait pris la tête du parti de Rassemblement Guinéen pour le Développement en connivence avec le président Alpha Condé afin qu’il serve de support pour le troisième mandat de ce dernier ?
En réponse à cette question, l’invité avait d’abord fait référence à l’article 27 de la constitution qui dispose que:« Le président de la République est élu au suffrage universel direct. La durée de son mandat est de cinq ans, renouvelable une fois. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutifs ou non ». Il avait insisté sur le passage « En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutifs ou non ». Ensuite, Maitre Abdou KABELE    avait soutenu qu’on ne peut pas se contenter d’une constitution pendant deux mandats de 5 ans, pour ensuite, dire qu’elle n’est pas légitime, qu’il faut la remplacer par une autre constitution permettant au président en exercice d’être de nouveau candidat. Pour finir avec cette question, le président du RGD a demandé aux Guinéens de prier Dieu que le président Alpha Condé ne prenne pas le chemin du troisième mandant qui peut être un facteur hautement déstabilisant pour le peuple de Guinée.
En conclusion, les Guinéens ont assisté et participé à une rencontre très riche d’informations et d’échanges comme le Club DLG a l’habitue d’offrir aux Guinéens de France.

 

 

 

 

Mamadou Saliou DIALLO membre de la rédaction du site  leguepard.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *