breaking news

2 Comments

  1. Sidibe says:

    Il y’a un passage qui dit que Baidy Aribot n’a pas la compétence d’être à sa place à la banque centrale, c’est quand même curieux! Je crois que l’objectif de tout parti politique est de faire la promotion de ses cadres si il décide d’accompagner le pouvoir et l’UFR avait quand même obtenu la nomination de Tall et Baidy. Donc normalement c’est l’UFR qui aurait dû proposer la personne et si c’est sans consultation et accord de l’UFR que Baidy a été nommé, cela prouve un amateurisme du parti UFR qui devait comprendre que Baidy n’était plus à son service.

  2. SY SAVANÉ says:

    Petite explication:

    1°. Être nommé Ministre, et être désigné second vice-gouverneur d’une banque centrale, ce sont deux choses totalement différentes. Elles ne sont pas de même nature.

    2°.Ministre, c’est une fonction politique. En principe, le ministre dispose d’un cabinet et des conseillers (techniques et juridiques) qui appliquent la politique (économique, social, culturel….)sur laquelle le ministre se sera engagé. EXEMPLE: il n’est pas nécessaire qu’un ministre de la santé soit un médecin, ou qu’un ministre de la défense soit un militaire….L’important est que la politique définie soit appliquée. Le mot »POLITIQUE » ici, signifie les projets de fond à réaliser.

    3°. Vice-Gouverneur(premier ou deuxième) est plutôt un poste technique nécessitant une formation économique et juridique de haut niveau. Tout ce qui selon moi, manque cruellement à Monsieur Baîdy ARIBO. J’ai eu l’occasion de l’évaluer sans que je ne le lui dise. Je peux dire sans aucun risque de me tromper, qu’il n’a pas le niveau d’un bon étudiant de première année de sciences économiques, ou de droit. Ce n’est pas un reproche que je lui fais. J’ai juste constaté son niveau. Quand il il écrit, c’est incompréhensible, pas seulement du point de vue des fautes de syntaxe, mais surtout au plan de l’incohérence de ce qu’il dit.

    Par ailleurs, il a été nommé à la banque centrale par Alpha CONDÉ, parce qu’il avait réussi à infiltrer les instances de l’U.F.R. Et à cette place, il était chargé de rendre compte à Alpha CONDÉ, tout ce qui se disait ou pouvait se décider à l’U.F.R. Il était aussi chargé de débaucher certains cadres de notre parti à l’approche de chaque échéance électorale. Je suis très bien informé sur le cas Baîdy ARIBO, et depuis longtemps. Je ne vais pas rentrer dans les détails, sauf si lui-même m’y contraint.

    Mais Monsieur SIDIBÉ! je suis d’accord avec vous, si nous étions dans un environnement régi par la règle commune, où la loyauté minimum a droit de cité. Vous savez autant ou plus que moi, qu’en Guinée,même l' »ÉTAT », ou surtout l’ÉTAT, est informel. Le « Président » est président par un arrangement informel militarisé.

    Voilà mon frère SIDIBÉ, c’est cela la réalité de la Guinée.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *