breaking news

CEDEAO: les fondateurs du BAG font condamner le régime d’Alpha Condé

mars 2nd, 2019 | par Leguepard.net
CEDEAO: les fondateurs du BAG font condamner le régime d’Alpha Condé
Politique
0

Les dirigeants du BAG viennent de poser un acte sans précédent dans l’espace CEDEAO, faisant condamner un Etat pour le fait d’avoir refusé la reconnaissance à un parti d’opposition qui a pourtant rempli les conditions administratives et juridiques réquises. Malheureusement, l’histoire retiendra que cet Etat, c’est la Guinée, à cause du dictateur Alpha Condé et des médiocres qui l’entourent. 
Sadio Barry et son équipe viennent de gagner une étape décisive de leur marche vers le pouvoir en Guinée.
Ce mardi 26 février 2019, la Cour internationale de la CEDEAO a sévèrement condamné le gouvernement guinéen pour violation de droits fondamentaux des membres du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG) qui s’est vu refusé son agrément par le Président Alpha Condé qui a peur d’un adversaire rédoutable. Ainsi, le silence des fondateurs du BAG cachait bien quelque chose qui vient ternir l’image du professeur de droit Alpha Condé qui se ventait d’avoir lutté plus de 40 ans pour la démocratie en Guinée. C’est bien le régime de cet ancien opposant qui vient d’être condamné par une juridiction internationale pour violation des droits fondamentaux des jeunes guinéens qui ont lutté pour lui dans le passé, notamment la liberté d’expression, la liberté d’association, le droit de participer librement aux affaires politiques de leur pays et le droit à l’égalité de traitement. 
En plus d’une forte amande infligée à l’Etat guinéen, la Cour a également ordonné à la République de Guinée de mettre en place des mesures efficaces garantissant les droits de ses citoyens, notamment la reconnaissance immédiate du parti BAG des Sadio Barry. A noter que les décisions de cette Cour de la CEDEAO s’imposent aux Cours Constitutionnelles des 15 Etats membres de la sous-région ouest-africaine et ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles sont directement exécutoires et donc prennent effet à l’instant de leur notification. 
Le BAG vient donc d’ouvrir le chemin et de libérer tous ceux qui sont injustement dans une situation de blocage, parce qu’ils ne s’inscrivent pas dans la logique de soutenir l’homme au pouvoir, Alpha Condé. Même si le Président du BAG, Sadio Barry, a confirmé cette information rendue publique par la Cour de la CEDEAO, il se refuse pour le moment à tout commentaire.
Namory Condé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *