breaking news

GUINEE / Une suggestion à Koro-Prési (28 Février 2019) Par AOT DIALLO

mars 2nd, 2019 | par Leguepard.net
GUINEE / Une suggestion à Koro-Prési (28 Février 2019) Par AOT DIALLO
Article
0

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd’hui est le 2990e jour de l’ancien « Guinea is back » et du nouveau « changement radical » – déjà 08 ans, 02 mois et 10 jours ! Aladji-Professeur-Président voici ma suggestion SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et Temporellement définie) du mois pour améliorer un peu votre Sanseman : Grand Homme-Peuple vraiment vous devriez commencer à offrir des séminaires des formations, d’abord pour tous les politiciens du pays et ensuite pour les milliers de quidams qui sont persuadés qu’ils ont toutes les aptitudes pour diriger le pays mais ne savent pas comment nous le faire croire. Vraiment vous êtes le roi des coups-bas politiques donc on pourrait appeler le cours « l’art de couillonner politiquement ». L’affaire de la mairie de Matoto est un bel exemple dans ce sens : le jour du 1e vote il y a presque 2 mois déjà, lorsque vous avez fait envoyer un loubard déchirer les bulletins après que vous aviez perdu le poste de maire vous n’avez pas hésité ensuite à envoyer votre commis chargé de dérégler notre administration pour exiger la reprise de l’élection alors que légalement il n’en n’avait pas le droit. Bien sur les volés ont crié, pleuré, menacé de tout casser dans le pays y compris vous mais vous avez tenu bon. La cour suprême a siégé sur le sujet et a conclu comme chaque fois qu’elle a été consultée à chaud qu’elle était incompétente mais aussi  que selon les lois en vigueur non seulement votre ministron n’avait pas le droit de faire reprendre l’élection et que ce dossier devrait être renvoyé dans un simple tribunal dont dépendaient les différends électoraux. Hésitations de votre part ? Pas un sous ! Vous avez foncé comme un buffle dans un troupeau de moutons pour faire reprendre le vote mais après avoir transformé le lieu du vote en camp militaire renforcé avec chars, gaz lacrymo périmés, canons à eau chaude et tout le high-tech offert par vos partenaires au développement de l’injustice en Guinée. Et votre poulain est donc passé avec 100% des votants alors qu’il avait été chicoté électoralement quelques semaines auparavant. C’était quand même marrant d’écouter vos ennemis pleurer, crier, se victimiser et jurer qu’il faudrait marcher sur leurs cadavres avant de reprendre cette élection et que le pays serait à feu et à sang si vous osiez essayer mais le jour du vote eux et leurs militants sont restés enfermés dans la cour de leur candidat, très loin de votre arsenal toxique.
Prèsi on a compris, tout ceci c’était un petit réchauffement, un galop d’essai avant l’élection présidentielle de 2020 et je dois dire qu’il est assez bien réussi. De plus vos opposants-opposés ont mangé votre fruit empoisonné en acceptant le glissement de leur mandat expiré alors vous aurez bon dos maintenant, et raison, de leur imposer la même chose et ils n’y pourront RIEN, comme cette fois-ci. Ils menacent de marcher dans les rues pour protester ? C’est devenu impossible car même leurs maires élus interdiront comme à Dixinn toute marche pacifique dans leurs communes pour suivre à la lettre vos lois anticonstitutionnelles. Ils risquent même de chicoter leurs chefs de partis si ceux-ci essayaient désormais de sortir en masse dans les rues. Et la meilleure explication de cette cacophonie vient du 1e vice-maire d’une des ces communes, élu du 3e parti politique du pays (UFR) Sakoba Kéita qui a dit devant les micros : « Il ya un véritable faux débat sur la question. Le RPG et l’UFDG sont au centre de tous les maux qui tournent autour de cette élection communale. La loi a été votée par le RPG et l’UFDG concernant l’élection communale. Les deux partis ont applaudi sur tous les toits leur victoire. Nous on était contre. On a dit que la loi là, elle n’est pas bonne. Aujourd’hui s’il y a contentieux, qu’ils règlent ça. Les problèmes c’est eux. Ce sont les deux partis. C’est eux qui sont en train de fatiguer le pays ». Finalement il vous donne raison, vos ‘ennemis’ ont joué à malin-malin et demie avec vous, comme s’ils ne vous connaissaient pas depuis 8 ans de petits coups-bas répétitifs. Une fois de plus vous les avez chicoté – koudos pour vous. Et Dieu merci il n’y a pas eu de jeunes écervelés fanatisés pour aller se faire massacrer par vos miliciens pour si peu. Ce sont leurs mamans qui sont les plus heureuses du dénouement à moindre frais de cette commedia dell’arte.
NB : lire la suite sur : https://aotdiallo.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *