breaking news

AFFRONTEMENT (I) : les saillies bellicistes de la bande à M. Alpha CONDÉ dirigée par Damaro CAMARA dont l’amitié fut fatale au Colonel Diarra Traoré ! (Par Mamadou Billo Sy Savané)

mars 28th, 2019 | par Leguepard.net
AFFRONTEMENT (I) : les saillies  bellicistes de la bande à  M. Alpha CONDÉ dirigée par Damaro CAMARA  dont l’amitié fut fatale au Colonel Diarra Traoré ! (Par Mamadou Billo Sy Savané)
Article
5
AFFRONTEMENT (I) : les saillies bellicistes de la bande à  M. Alpha CONDÉ dirigée par Damaro CAMARA  dont l’amitié fut fatale au Colonel Diarra Traoré ! (Par Mamadou Billo Sy Savané)
 
 Le Dimanche 24 Mars 2019, le président Alpha Condé s’est rendu  à la réunion hebdomadaire  du R.P.G., son parti.  Il en a été ce jour-là le président de séance.  Dans une ambiance  agressive survoltée  qu’il a pris soin d’installer,  il instille d’emblée à ses partisans,  un état d’esprit belliqueux et  menaçant. Ces extraits suivants de son discours en témoignent : « …Maintenant, ce n’est pas le président de la République qui sort, c’est le militant. Je suis prêt  …Si les gens sont prêts pour le débat politique soyez prêts et s’ils sont prêts pour l’affrontement, soyez prêts aussi…. ».
 
Voilà ! Le président, de son propre chef cesse d’être président pour n’être plus qu’un militant un peu vulgaire, belliqueux, agressif, et provocateur, à la tête d’une bande pas toujours très honorable. Prenons le donc au mot.
Le militant Alpha CONDÉ, est donc devenu un chef de bande, une bande peuplée de petits délinquants, mais aussi de gros caïds prédateurs parfois assassins, dont Monsieur Damaro CAMARA est la parfaite illustration.
La harangue guerrière du président à peine terminée, son ventriloque Damaro CAMARA, exégèse autoproclamé des discours inintelligibles de son maître, s’empare des micros d’un site dont la complaisance visible cache à peine une connivence devenue évidente. Alors Monsieur Damaro qui a bien senti la connivence inattendue que lui offre un site plutôt singulier, tombe à bras raccourci et à coups de mensonges grossiers sur leur « ennemi » commun : Sidya TOURÉ. Damaro et « son » journaliste tiennent désormais « leur »  Sidya, leur proie rêvée. Ils ne le lâcheront plus. Ils l’écraseront sous un tombereau d’approximations, d’affabulations, et de mensonges grossiers. Quelques heures auparavant c’était, comme entrée en matière, le supposé «  lourd  silence» qu’aurait gardé Sidya devant le violent déguerpissement de Kaporo-rail. Peut-être, affirmeront-ils un jour prochain que c’est Sidya qui a massacré les 130 ou 140 citoyens PEULS du MALI(République). A mon avis, il y a erreur dans le choix d’allié que font ce site et certains de ses « journalistes ». S’allier à Damaro CAMARA pour ériger artificiellement Sidya en « ennemi », c’est discréditer l’objectif qu’on prétend aider à atteindre. Car l’ « ennemi » vrai, mortel pour nous tous Guinéens, c’est Alpha Condé et ses loubards comme Monsieur Damaro CAMARA.
Possesseur miraculeux mais clandestin de plus d’une vingtaine de camions à BOKÉ (transport de bauxite dont les poussières ferrugineuses ont déjà tué des dizaines de personnes dans cette ville), Monsieur Damaro CAMARA devrait pouvoir nous expliquer comment, tout d’un coup, il est devenu propriétaire d’un tel parc de camions. Question : Monsieur Damaro CAMARA peut-il me démentir sur ce point ?
Monsieur Damaro CAMARA est soit un menteur, soit un incompétent, si ce n’est les deux à la fois. Exemple : lors des élections (présidentielles et locales), Alpha Condé aurait donné de l’argent à Sidya et seulement à lui. Entendez, Alpha est « généreux », Sidya « malhonnête ».
La vérité est simple : en démocratie même balbutiante, tous les partis politiques représentatifs sont remboursés de leurs frais de campagne, à condition qu’ils aient obtenu un certain % de suffrages. La législation guinéenne en la matière n’est que la copie directe de la législation française. Pour être remboursé de ses frais de campagne à la présidentielle, il faut avoir obtenu au moins 5% des suffrages. C’est à ce titre que Sidya a été remboursé. Car la démocratie a un certain prix. Est-il inscrit quelque part que seuls le R.P.G. et l’U.F.D.G. ont droit à un financement public de leur campagne électorale ?
Dire que Sidya a touché d’Alpha Condé même un centime, est un mensonge grossier, ou une ignorance du mode de fonctionnement d’une démocratie même imparfaite. Sauf à considérer que les ressources publiques guinéennes appartiennent à Alpha Condé et Damaro CAMARA à titre personnel et privé.
Par contre, attribuer en cachette un budget occulte à un prétendu chef de file de l’opposition, et seulement à lui est juridiquement, soit un détournement de biens publics, soit une corruption politique, et peut-être même les deux à la fois. Un autre mensonge : le domicile de Sidya serait bâti sur un terrain qui « appartiendrait » à un orchestre. Mais il oublie de nous dire de quelle manière un orchestre politique aurait des droits sur un terrain dont les propriétaires LÉGITIMES et AUTHENTIQUES n’ont rien à voir avec les orchestres du P.D.G.   Je pourrais ainsi démonter l’ensemble des affabulations du ventriloque Damaro CALMARA.
Tel un Pitbull enragé, le sieur Damaro hurle ici et là, mordille à gauche, gesticule à droite, sans jamais recourir à la moindre critique politique argumentée cohérente qu’on est en droit d’attendre d’un « chef » politique qu’il prétend être. Sur ce point, il y aurait beaucoup à dire sur beaucoup de notabilités proches de Monsieur Alpha Condé, et plus particulièrement sur Monsieur Damaro CAMARA et son enrichissement hâtif, vertigineux sans cause avouable. D’où à mon avis, sa hargne spéciale contre tous ceux et toutes celles qui veulent qu’enfin, notre pays soit débarrassé de gouvernants criminels prédateurs comme lui. Sous d’autres cieux en Afrique même, ce Monsieur serait déjà devant un magistrat en train de s’expliquer sur l’origine de sa fortune, et peut-être même en prison pour détournements, vols, abus de pouvoir, et pillage en bande organisée de ressources publiques.
Les Patriotes (en uniforme et sans uniforme) du R.P.G., de l’U.F.D.G., de l’U.F.R. et tous les autres sont prévenus. La gangue violente d’Alpha CONDÉ est prête à passer à l’affrontement. Ses récentes belliqueuses déclarations ne sont pas un dérapage de plus, ni une maladresse, et encore moins un discours qui serait sans effet. Elles sont réfléchies, préparées en plusieurs séquences, avec méthode. Le lieu et le contexte où le message a été délivré ne sont pas neutres : une réunion hebdomadaire de son parti, devant ses partisans survoltés. En clair, la guerre « politique », fortement ethnisée dont le « président » Alpha CONDÉ a donné le ton, connaît désormais un début d’exécution par les saillies agressives incontrôlées de son employé Monsieur Damaro CAMARA contre Sidya TOURÉ.
Monsieur Alpha CONDÉ, et surtout les militants et sympathisants de base du R.P.G. devraient se méfier. Car avant d’être l’ « honorable » député de son patron, Damaro CAMARA a d’abord été le bras droit de feu colonel Diara TRAORÉ. Les Guinéens se souviennent encore du traquenard qu’il avait tendu au malheureux colonel, traquenard qui signifia sa fin tragique. Le prix de la trahison encaissée, il disparu pour attendre son heure qu’il croit venue.
Enfin, faut-il rappeler qu’au R.P.G., Damaro CAMARA est un militant de la 25ème heure. Comme tous les nouveaux convertis, il est violent, zélé, à la différence des sympathisants et militants sincères de la première heure dont la conviction est si ferme qu’ils n’ont pas besoin d’agresser, ni de mentir pour plaire à Alpha Condé. Eux savent qu’à un certain moment, le R.P.G. a dû sa survie à la prodigalité démocratique de Sidya.
Au fond, Monsieur Damaro CAMARA ressemble furieusement à cet oiseau qui attend que les autres construisent leur nid pour que, aussitôt il vient y pondre ses œufs.
Mamadou Billo SY SAVANÉ

 

5 Comments

  1. Sidibe says:

    Je suis d’accord que Damaro est de la 25ème heure, mais cela est il une raison de ne pas defendre son camp? Je suis d’accord qu’il raconte n’importe quoi sur sidya mais le camp de sidya aussi réagi immédiatement, donc on peut dire que c’est coup pou coup.
    Vous dites  » Attribuer en cachette un budget occulte à un prétendu chef de file de l’opposition, et seulement à lui est juridiquement, soit un détournement de biens publics, soit une corruption politique, et peut-être même les deux à la fois », si j’ai bonne mémoire tous les députés avaient votés le statut et le budget du chef de fil.

    • SY SAVANÉ says:

      C’est par ignorance qu’ils ont voté « chef de file…. ». Et le fait de voter ne peut pas rendre légale une décision anticonstitutionnelle. Celle-là est fondamentalement anticonstitutionnelle.

  2. SY SAVANÉ says:

    Persévérant Monsieur SIDIBÉ

    Je suis évidemment d’accord avec vous. Le sieur Damaro a tout à fait le droit de défendre son camp. Mais comme vous le dites juste raison, il raconte n’importe quoi sur le compte de SIDYA. En théorie il n’est pas obligé de le faire. Il le fait pourtant.

    Alors doit-on le laisser calomnier sans donner des explications appropriées qui mettent à nu ses mensonges ? C’est une question dont je n’ai pas la RÉPONSE. Mais j’ai ma réponse que vous avez lue. De mon point de vue, un mensonge répété auquel on n’oppose pas de démenti argumenté, cohérent fini par avoir le statut de vérité. VOILA.

  3. Bangaly Traore says:

    Damaro Camara C’est un menteur mais il la verite et la Justice..Nous parents ont ete tuer sans aucune forme de Justice et nos biens sauvagement saccage a conakry une guerrilla ethnique jamais Vu depuis l’independance.

    • SY SAVANÉ says:

      Monsieur TRAORÉ!

      Il n’y a pas de doute. C’est bien Monsieur Damaro CAMARO qui a VENDU vos parents, notamment votre père le colonel Diara TRAORÉ, et d’autres officiers. Les a-t-il trahi pour préparer l »‘arrivée d’Alpha Condé ? L’hypothèse est régulièrement émise.

      Ceci dit, il est incontestable que vos parents ont subi une exaction abjecte dont on peut situer l’origine dans la Trahison de Damaro CAMARA. D’ailleurs dans mon article encore en ligne, j’ai pris la responsabilité de mettre en garde les sympathisants et militants du R.P.G. contre les vilenies toujours possibles de l' »honorable » Damaro CAMARA si peu honorable. Pour être sincère, je l’ai fait aussi pour mettre en garde mes neveux et petits neveux (enfants et petits enfants de ma grande soeur)contre le cynisme criminel de leur « député » Damaro. Puisqu’ils sont Malinké, ils croient à tort que Alpha Condé est des leurs. Or personnellement, je ne vois pas bien ce qui serait susceptible d’être commun entre KONET(Sénoufo du Burkina Alpha et les KAKÉ de Kouroufindén, ou de KANKAN

      Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *