breaking news

(VIDOE) Les déclarations du 3 avril 2019 du front commun des Forces vives contre le projet de fraude constitutionnelle d’Alpha Condé.

avril 3rd, 2019 | par Leguepard.net
(VIDOE) Les déclarations du 3 avril 2019 du front commun des Forces vives contre le projet de fraude constitutionnelle d’Alpha Condé.
Vidéo
1

 

 

FORCES VIVES

Dalein appelle l’armée à s’opposer au ‘’coup d’Etat constitutionnel’’ en Guinée.

Publiée par Star21TV sur Mercredi 3 avril 2019

One Comment

  1. SY SAVANÉ says:

    A MM. Cellou Dalein DIALLO, Ousmane KABA, Sidya TOURÉ, et à tous les autres.

    J’ai souvent été sévère avec vous. Mais votre dernière rencontre m’amène à vous ENCOURAGER et à vous féliciter. J’adhère(je ne suis pas le seul comprenez-le) à votre initiative à 200%.

    Je félicite sincèrement et particulièrement Cellou Dalein DIALLO. En l’écoutant, j’avais l’impression qu’il avait le don de lire dans ma tête, tant sa déclaration et sa détermination reflètent mon état d’esprit. Je ne vais pas publiquement féliciter Sidya. Ce serait ridicule, car c’est un ami, et politiquement je suis un des siens.

    Je suis CONVAINCU que désormais, chacun a réalisé que désormais, l’ENNEMI, c’est Alpha CONDÉ et certains de ses SUPPLÉTIFS.

    Et il faut le reconnaître, le Ministère de la « justice » et une partie significative des juges sont transformés, peut-être à leur corps défendant, en une IMMENSE MILICE JUDICIAIRE politique au service exclusif du pouvoir de Alpha Condé et de ses supplétifs. EXEMPLE: la moindre critique contre le despotisme prédateur de Alpha Condé, fait surgir ici et là, des PROCUREURS devenus miliciens politiques qui ordonnent aussitôt un embastillement. Or en droit et dans une république, ce qu’est la Guinée en apparence, c’est la LIBERTÉ qui est le PRINCIPE général, et la privation de liberté, l’EXCEPTION. Seule la délinquance criminelle (voles, crimes de sang, crimes économiques et financiers….) doivent faire l’objet d’une privation préventive de liberté. Or les Procureurs en Guinée ne sont prompts à poursuivre que les déclarations politiques hostiles au pouvoir. Il y a là une explication que les autorités judiciaires doivent au pays.

    QUESTION: le Ministre de la Justice lui-même, ou un seul procureur a-t-il une seule fois, une fois seulement rappeler ce principe républicain simple : aucune déclaration politique, même hostile au pouvoir en place ne doit en aucun cas amener les procureurs à requérir un embastillement contre qui que ce soit.

    Concernant le fonctionnement de la justice et le comportement de certains procureurs, j’aurais aimé ne pas avoir à écrire ce que j’écris ici. MLais la réalité du fonctionnement de la justice en Guinée, me contraint à dire que l’ensemble du système judiciaire guinéen, à commencer par la Cour suprême s’apparente à une MILICE politique au service exclusif d’Alpha Condé. Il y a beaucoup à dire sur les têtes principales de la Cour Suprême et de la Cour Constitutionnelleactuelle.

    Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *