breaking news

Arrestation de Dr Faya Millimouno / Les violeurs de la constitution à l’Assemblée Nationale et les défenseurs de la constitution en prison est l’une des conséquences de la tragédie institutionnelle instituée par Alpha Condé. (MAKANERA Ibrahima Sory).

avril 6th, 2019 | par Leguepard.net
Arrestation de Dr Faya Millimouno / Les violeurs de la constitution à l’Assemblée Nationale et les défenseurs de la constitution en prison est l’une des conséquences de la tragédie institutionnelle instituée par Alpha Condé. (MAKANERA Ibrahima Sory).
Article
2

 

L’arrestation de Dr Faya Millimouno le président du Bloc libéral  par le président Alpha Condé le vendredi 5 avril 2019 est l’une des illustrations du caractère dictatorial du régime d’Alpha Condé. Le président du Bloc libéral et ses partisans n’ont fait que manifester pacifiquement pour exprimer leur désaccord avec le président de la République et les députés qui ont accepté de siéger à l’Assemblée nationale sans le mandat du peuple souverain. Alpha Condé est une tragédie sociale, politique, financière et institutionnelle pour le peuple martyr Guinée. La Guinée d’Alpha Condé navigue à contresens des autres pays. Pendant que des pillards comme Paul Moussa Diawara, poursuivi par l’État pour cause de détournements de plus 6 millions d’euros se promène librement et bat campagne pour le pouvoir à vie d’Alpha Condé, c’est en ce même moment que le président du Bloc libéral Dr Faya Millimouno  se faisait arrêter avec ses militants dans l’exercice de leur droit constitutionnel de manifester et de leur droit et obligation constitutionnels de défendre la constitution guinéenne.
C’est à juste titre que Dr Faya Millimouno a dénoncé les députés chargés de représenter le peuple et de contrôler l’action du gouvernement qui se sont volontairement rendus complices ou même coauteurs de cette grave violation de la constitution et d’usurpation de l’un des attributs de la souveraineté du peuple à savoir, le seul compétent pour désigner ses représentants à l’Assemblée Nationale.
Il est à souligner que, le fait par les dirigeants de se mettre au dessus de la loi tout en soumettant le peuple à l’arbitraire est constitutif d’oppression dans le sens de l’article 21 alinéa 4 de la Constitution qui déclenche le droit du peuple de résister à l’oppression. En décidant de se maintenir dans leur fonction de façon illégale sans le mandat du peuple et de continuer à percevoir des revenus et avantages assimilables aux pillages des deniers publics, les députés se sont inscrits dans les pratiques oppressives dont le peuple est aujourd’hui victime. De ce fait, le peuple est en droit de chasser ces députés usurpateurs et ce président dont les faits entrent dans le champ de l’incrimination de haute trahison. C’est ce droit fondé sur la constitution guinéenne que le président du Bloc libéral et ses partisans ont exercé en manifestant pacifiquement contre l’oppression dont le peuple martyr de Guinée est aujourd’hui victime.
Le président du Bloc libéral et ses partisans peuvent compter sur notre modeste et patriotique soutien au combat qu’ils mènent pour que vive la démocratie en Guinée.
MAKANERA Ibrahima Sory

 

2 Comments

  1. Doura says:

    alifa kone se comporte comme un bilakoro comme il ne veut pas quitté le pouvoir qu’il a acquis frauduleusement, ce burkinabé veut à tout prix mettre le feu dans notre cher pays. Nous devons tous nous lever pour barrer la route à ce vaut rien qui n’a jamais fait quelque chose de bon dans sa vie de clochard

    • SY SAVANÉ says:

      Parfaitement d’accord avec vous. J’apporte deux compléments:

      1°. Tous les « députés » qui siégeront dans une Assemblée non élue comme ils en ont l’intention, valideront par anticipation, toutes les autres FORFAITURES que le clan prédateur de Alpha Condé s’apprêtent à commettre. L’argument d’empêcher un « vide ». est une foutaise. C’est prendre nos concitoyens pour des IDIOTS. Car un député, un DÉPUTÉ vrai n’est pas fait pour empêcher ou remplir un fictif vide. Un Député, c’est un homme ou une femme à qui par une Élection Libre, Honnête et Transparent, les Citoyennes et citoyens confient un mandat pour une durée déterminée. A la fin de cette durée, ici cinq ans, il y a obligatoirement retour devant ceux et celles dont on tient son mandat. Ne pas le faire, c’est faire un Coup d’État contre les Citoyens. Les Députés qui prétendent combler un « vide fictif, siègent au nom de Alpha Condé, pas au nom du peuple de Guinée qu’ils ne représentent plus. DONC, les Députés qui occupent l’Assemblée nationale doivent être combattus au même titre que nous combattons Alpha Condé. Ils veulent de l’argent qu’ils recevront d’ailleurs, car Alpha Condé va les acheter.

      2°. Il nous faut dépasser la question de lutter contre la Falsification constitutionnelle déjà entamée par Alpha. Ce qui est PRIMORDIAL dans la configuration sociopolitique actuelle de notre pays, c’est de CHASSER Alpha CONDÉ maintenant, par tous les moyens sans exclusive. Il nous faut d’abord RÉCUPÉRER notre pays des mains IMMONDES d’Alpha Condé dans lesquelles il n’aurait jamais dû tomber. Donc, la PRIORITÉ absolue qui doit être celle de tout VRAI PATRIOTE, c’est de tout faire là où il est, pour CHASSER Alpha Condé de notre pays, et le mettre en état d’arrestation pour le livrer à la justice de notre pays qu’il a tant maltraité. C’est cela la PRIORITÉ.

      Mamadou Billo SY SAVANÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *