breaking news

François Soudan chassé du Burkina,il exigeait 50 millions de cfa pour un reportage bidon

avril 12th, 2019 | par Leguepard.net
François Soudan chassé du Burkina,il exigeait 50 millions de cfa pour un reportage bidon
Article
3
Le journaliste préféré de Denis Sassou Nguesso dont il est aussi le gendre a été chassé comme une peste du pays des hommes intègres pour avoir exigé au gouvernement de cette nation la somme de 50 millions de fcfa en concept d’un reportage dit-on pour « vendre le pays ». «  Le Faso n’est pas le Congo de Sassou » lui aurait signifié un haut responsable burkinabé.
Habitué à vendre ses services au plus offrant spécialement en Afrique où il est parrainé par certains dictateurs, le soi-disant journaliste français François Soudan s’est largement de territoire et victime en tentant de escroquer les autorités du Burkina Faso auxquelles il a proposé un reportage bidon sur le journal arabe tunisien où il travaille.
François Soudan qui s’en fou d’être cocufié par son épouse ministre Arlette Nonault, tant que les millions de Sassou renflouent ses comptes bancaires, a pu tromper la vigilance du journaliste Thierry Hot qui contrôle jalousement la communication de la présidence du Faso.
En complicité avec son employeur arabe, François Soudan a cru être en face de Sassou Nguesso, habitué à accepter ses délires journalistiques. Il a vanté auprès des autorités la crédibilité de son journal pourtant à terre depuis que toute l’Afrique a su le caractère marchand colonial de ce dernier.
Jeune Afrique vit désormais du racket et chantage aux hommes politiques africains, son unique champ d’action. Sans l’Afrique et ses dictateurs peu instruits, François Soudan n’exercerait plus jamais.
Les autorités du Faso, lui ont demandé poliment d’aller voir ailleurs, et qu’elles n’étaient pas aussi naïves pour lui verser 50 millions de fcfa.
Pour rappel, François Soudan est ce soi-disant journaliste qui avait écrit pour vendre le Congo que Brazzaville disposait d’un service de ramassage d’ordures efficace, que la fourniture en eau potable était totale et les hôpitaux modernisés grâce à Sassou Nguesso.
By Stany Franck  8 avril 2019 /  SACERINFO.COM

 

3 Comments

  1. Mamadou Billo SY SAVANÉ says:

    Il est tout à fait vraisemblable que si les autocrates prédateurs de l’Afrique subsaharienne n’existait pas, Monsieur François SOUDAIN les auraient inventés, s’il en avaient le don ou la capacité.

    La Preuve ?—Son « Journal » Jeune AFRIQUE qui n’a rien d’Africain(Afrique subsaharienne j’entends), et lui-même ne vivent que par les subsides des autocrates prédateurs Noirs Africains, subsides volés avec une grande violence aux populations africaines.

    Je n’exclu pas l’hypothèse que s’il commettait en France le dixième des turpitudes journalistiques qu’il pratique en Afrique subsaharienne, il serait décrié par les VRAIS Journalistes français, et peut-être même traduit en justice.

    Mais Hélas, mille fois Hélas ! L’Afrique subsaharienne est un ensemble de « contrées sauvages », livrées aux pillages et exactions en tout genre par ses propres enfants.

    Au fond, il n’y a presque rien à reprocher à Monsieur François SOUDAN. Il veut faire fortune. Il l’a faite là où l’opportunité lui est donnée. Et tant pis pour nous ressortissants de l’Afrique subsaharienne. Et ne venez pas me dire que sa femme est africaine subsaharienne. Je m’en fous. Ma femme est « Gauloise » du Dauphiné. Elle ne m’a jamais demandé de contribuer à piller la Guinée,ou le Sénégal,ou encore le Congo….Bien au contraire.

  2. Doura says:

    Ce chien aurait dû être lapidé.

  3. Bangaly Traore says:

    Le chanteur des dictateurs presidents de l’afrique…JA un journal des predateurs les criminels de sang et economiques..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *