breaking news

Un CONSENSUALISME politiquement désastreux. Les Guinéens dans leur immense majorité, souhaitent se débarrasser de ce pouvoir dont l’ILLÉGALITÉ n’est plus à démontrer. ( Mamadou Billo Sy Savané)

octobre 15th, 2019 | par Leguepard.net
Un CONSENSUALISME  politiquement désastreux. Les Guinéens dans leur immense majorité, souhaitent se débarrasser  de ce pouvoir dont l’ILLÉGALITÉ n’est plus à démontrer. ( Mamadou Billo Sy Savané)
Article
2

A la demande du F.N.D.C. (Front National pour la Défense de la Constitution), l’immense majorité du pays s’est mobilisé pour exprimer pacifiquement, son hostilité à toute tentative de falsification de nos TEXTES fondamentaux, le 14 Octobre 2019. Il est inutile de souligner ici, la puissance de la mobilisation. Chacun, chacune, étrangers ou pas, l’a observé de visu en Guinée.
La détermination populaire à ne pas accepter l’inacceptable, a contraint Monsieur Alpha CONDÉ et son gouvernement, à sortir leur truc habituel : consensus, dialogue. Et le risque est grand que certains, au sein de l’opposition, s’en saisissent comme opportunité d’intégrer un « gouvernement » prétendu de consensus. Or cela serait en fait, un sabotage en règle du mouvement populaire d’émancipation en voie d’aboutir
Alors, est-ce par souci du bien-être des Guinéens que tout d’un coup, Alpha CONDÉ et son gouvernement, découvrent soudain l’utilité d’un dialogue ?
Répondons directement à la question posée. Il est clair que les Guinéens dans leur immense majorité, souhaitent se débarrasser de ce pouvoir dont l’ILLÉGALITÉ n’est plus à démontrer. Et il faut y ajouter son ILLÉGITIMITÉ au plan éthique. Nous Guinéens, nous en avons désormais la force et la détermination. Il est très probable, que pour la première fois dans l’histoire tourmentée de notre pays, des PATRIOTES organisés, déterminés, mettent par terre, un pouvoir illégal et illégitime.
En clair, la peur a changé de camp. Monsieur Alpha CONDÉ et ses clans ethno-prédateurs violents, ont pris conscience que leur mainmise sur notre pays prendra bientôt fin. D’où leur soudaine conversion à une retenue très relative, et au dialogue. En réalité, de leur part, il s’agit de gagner du temps, et d’appâter par quelques fonctions gouvernementales, certains des éléments de la société dite « civile » qui comme en 2007, ensuite en 2009, sont montés dans le train des mouvements sociaux pour être ministres, ambassadeurs, préfet…. Je renvois le lecteur éventuel aux des « syndicalistes » comme Mme Rabiatou Sera DIALLO, des responsables d’O.N.G. devenus ministres….
Après ce constat, que faire ?
1°. Selon moi, le « consensus » doit être écarté avec vigueur. Le consensualisme, c’est l’institution d’un immobilisme, et donc le maintien d’une situation qui est à combattre et que les PATRIOTES guinéens combattent. C’est le gouvernement dit de « consensus », large ou pas de 2008, qui a accouché des viols et massacres de 2009. Le « consensus » est mortifère pour un pays comme le nôtre. C’est de CLARIFICATION généralisée dont le pays a besoin. Le « consensus », c’est la grande confusion.
2°. Le DIALOGUE, c’est avant, pas après les massacres délibérés ordonnés par le gouvernement. A mon avis, cette fois, il nous faut RÉCUPÉRER la TERRE que nos ANCÊTRES nous ont transmise comme cela se fait partout au Burkina, au Mali, au Sénégal, …et dans les autres pays de la terre. Nous avons abandonné notre pays dans les mains d’un étranger aventurier. RÉSULTAT : la Guinée est SACCAGÉE comme elle ne l’a jamais été. Le sol, les eaux, les paysages….font penser à un pays qui vient juste d’être bombardé comme dans une guerre. A l’instant même où un pouvoir fait assassiner ses citoyens comme le font Alpha CONDÉ et son clan, tout compromis avec ce pouvoir devient une INDIGNITÉ, et surtout une TRAHISON de ceux qui sont tombés pour avoir refusé de vivre dans la servitude.
Voilà à mon avis ce qu’il est URGENT et IMPÉRATIF de faire, pour et par les PATRIOTES.
Mamadou Billo SY SAVANÉ.

2 Comments

  1. Kaba says:

    Esperons que CELLOU ET SIDIYA entendront cet appel
    Avez vous jamais entendu ces leaders parler de nous martyre tombés sous les balles des laches?
    Pourquoi dialog maintenant sur la tombe de nos martyre?
    Arretez la lutte maintenant serait synonyme de trahison de la memoire de nos martyre

  2. Africain says:

    Il faut faire extrêmement preuve de prudence tout en restant mobilisé pour arrêter mon ancien champion dans son projet de 3ème mandat camouflé en référendum constitutionnel.

    En effet, les centaines de victimes tout au long de ses deux mandats n’ont vraisemblablement pas dissuadé mon ancien champion à se lancer dans un processus politique suicidaire à cette fin de son deuxième mandat. Ce ne sont donc pas malheureusement les 11 morts de ces derniers jours qui vont l’incité à stopper ce processus. Pis, il dit à qui veut l’attendre que c’est l’opposition qui est responsable des dernières victimes pour ternir l’image du pays. Sa dernière interview dans le journal « lemonde/afrique » en est une preuve.

    Certes la dernière manifestation a été une réussite pour ne pas dire une démonstration de force ; mais nous sommes loin du constat que « …la peur a changé de camp… » ou encore qu’il y a une « …soudaine conversion à une retenue très relative, et au dialogue… ». C’est l’occasion de rappeler qu’il y a encore des opposants à son projet constitutionnel qui sont toujours en prison. Quant à leur appel au dialogue, ce n’est pas maintenant qu’il demande à l’opposition de venir dialoguer avec eux. Demande récusée par l’opposition politique. Pour elle aucun dialogue n’est à l’ordre du jour à en croire à la sortie de CDD.

    Bref, pour reprendre un proverbe plutôt éculé; il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Répondre à Kaba Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *