breaking news

Fosse commune de N’zérékoré / Aux criminels Alpha Condé et Amadou Damaro Camara, au professeur Maurice ZOGBLEMOU le légalisateur des crimes d’Alpha Condé et au ministre Albert Damantang Camara le maquilleur des crimes d’Alpha Condé, vous avez compromis le restant de votre existence.

mars 27th, 2020 | par Leguepard.net
Fosse commune de N’zérékoré / Aux criminels Alpha Condé et Amadou Damaro Camara, au professeur Maurice ZOGBLEMOU le légalisateur des crimes d’Alpha Condé et au ministre Albert Damantang Camara le maquilleur des crimes d’Alpha Condé, vous avez compromis le restant de votre existence.
Article
2

C’est avec consternation que le peuple de Guinée vient de prendre connaissance de l’existence d’une fosse commune dans laquelle sont cachées les victimes des massacres de N’zérékoré. Selon les dernières informations qui nous viennent de N’zérékoré, la tragédie humaine financée, organisée et perpétrée sur les Guerzés est loin de présenter son ampleur réelle. La découverte de cette fosse commune n’est qu’une partie de la réalité des faits. Il reste la réalité qui sera révélée par le contenu de cette fosse commune et les forêts de N’zérékoré dans lesquelles certaines victimes seraient jetées. Ce sont des crimes de grande ampleur qui ont été perpétrés sous la bienveillance des autorités locales qui ont laissé les miliciens armés par le pouvoir, se livrer aux massacres. Elles ne sont intervenues qu’au moment où les victimes ont commencé à bénéficier de l’aide des membres de leur communauté. Selon notre source, le seul but de l’intervention des autorités était de sauver les miliciens qui commençaient à être en difficulté. Le plus surprenant est que seules les victimes des massacres (les Guerzés) ont été arrêtées comme si les miliciens n’avaient pas été à l’origine de cette tragédie et qu’ils n’ont commis aucun crime ! On ne peut être qu’à moitié surpris de la survenance de cette tragédie si on se souvient des propos de monsieur Amadou Damaro Camara incitant les Koniankés à la guerre interethnique et aux récents propos de l’ex-préfet de N’zérékoré qui se disait prêt à égorger des Guinéens si Alpha Condé le lui demandait.
Que dire de l’entretien, du financement et de l’installation des miliciens appelés DONZO à N’zérékoré si ce n’est l’illustration du caractère prémédité de ces crimes qui comportent tous les éléments constitutifs de crimes de génocide dans le sens de l’article 6 du statut de Rome portant création de la Cour pénale internationale du fait que les Guerzés étaient particulièrement visés en tant qu’ethnie ? Pourtant l’article 143 de la constitution guinéenne interdit tout entretien de milice sur le territoire national par ses dispositions suivantes : « Article 143 / Nul ne doit organiser des formations militaires, paramilitaires ou des milices privées, ni entretenir un groupe armé ». Il se trouve que même Malick Sankhon se vente publiquement d’entretenir des miliciens « les chevaliers blancs » qui se livrent aux crimes en toute impunité.
Je suis convaincu que notre professeur Maurice ZOGBLEMOU le légalisateur des crimes d’Alpha Condé et le ministre de la sécurité Albert Damantang Camara le maquilleur des crimes d’Alpha Condé nous diront une nouvelle fois que tuer 130 forestiers et en blesser une centaine ne sont en rien constitutifs de crimes selon les lois guinéennes. L’impunité n’a que trop duré en Guinée et il est temps qu’elle prenne fin car elle constitue le principal problème de notre pays. Le FNDC et le peuple de Guinée doivent exiger une enquête internationale sur les massacres de N’zérékoré du fait qu’ils présentent tous les éléments constitutifs de crimes internationaux conformément à l’article 6 du statut de Rome. Aucune autre priorité ne doit primer sur cette exigence d’enquête et de justice pour les victimes et leurs familles.
Aux criminels Alpha Condé et Amadou Damaro Camara, au professeur Maurice ZOGBLEMOU le légalisateur des crimes d’Alpha Condé et au ministre Albert Damantang Camara le maquilleur des crimes d’Alpha Condé, vous avez tous compromis le restant de votre existence. Nous nous battront en Guinée comme en dehors de la Guinée pour que ces crimes soient le point de départ de la fin de l’impunité en Guinée.
MAKANERA Ibrahima Sory

2 Comments

  1. I. MB. SOW says:

    Je ne visite hélas pas bien souvent ce « site de défense de la légalité républicaine » en Guinée, que le désormais « ancien président » Alifa Koné (de son véritable nom) veut dévoyer, vaille que vaille.

    Ce papier de M. Makanéra est certes d’une rare pertinence dans son objectif d’analyse et de restitution fidèle de l’actualité sociopolitique du pays. Mais il restera tout aussi important pour l’avenir démocratique de tout le peuple de Guinée, y compris celui de la forte mais passive communauté Foulbhé et Hâli-pular, dont toutes nos dictatures successives s’éfforcent unanimement de perpétuer le statut de marginalisation politique, et pour cause.

    Depuis le temps que l’on croyait que le tandem AK-Kassory avait définitivement rangé de côté sa haine des populations forestières en général, pour jeter tout son dévolu sur les Peuls soupçonnés collectivement de voter pour CDD ou l’UFDG, cette révélation de fosse commune sonne ainsi comme la « meilleure nouvelle » que pouvait apprendre les irréductibles défenseurs de notre malade et quasi-condamnée jeune démocratie.

    C’est une nouvelle qui, si elle est avérée, devrait normalement sonner le glas de tout ce banditisme ethno-criminel et mafieux que ce mystificateur et son entourage de pilleurs mafieux se sont appliqués à ériger en mode de gouvernance de notre fragile Etat depuis, novembre 2010.

    Si le FNDC, les forces d’opposition politique crédibles et toutes les forces vives de notre Nation, qui n’en finit plus d’être meurtrie, s’y prennent patriotiquement et sans calculs partisans ou égoïstes, ce massacre d’une autre époque devrait normalement finir par sonner le glas des velléités de pouvoir à vie du pire chef d’Etat que l’on ait connu, depuis le sanguinaire Sékou satan Touré.

    Nous devons donc tous veiller à ce que justice équitable soit enfin rendue à toutes ces victimes innocentes du cynisme exacerbé d’un homme sénile, qu’elles aient été sauvagement assassinées à N’Zérékoré, Yomou, Mamou, Labé, Conakry ou ailleurs.

    Was-Salam !

  2. Bangaly Traore says:

    Le regime militaire de RPG est entrain d’organiser une guerre civile dans notre pays..Amadou Damaro Camara est pret a massacres la population guineenne juste pour maintenir Alpha Conde au pouvoir et etre le President de l’assemblee nationale..Nous savont tous que la presence des anciens dignitaries au sein du FNDC a ete un echec leurs presences a melanger le combat noble pour l’avenir democratique de notre pays..Ce qui ont soutenu la barbarie du PUP la presidence a vie de feu conte ne pourront pas etre soutenus par la majorite de la population guineenne..Tant que cellou dalein diallo est chef de file de l’opposition guineenne la victoire de l’opposition ne sera jamais une realite en guinee..Amadou Damaro Camara sait tres bien apres la mort du vieux Alpha Conde 83ans il sera le successeur deuxieme personnalites President de l’assemblee nationale…Malick Sankhon premier ministre..Baidy Aribot ministre des affaires etrangers.La guinee est malade de la mouvance predaterice et aussi malade d’une opposition des anciens dignitaries predateurs les responsables de la misere de notre pays…Des opposants anciens ministres tres riches cellou dalein diallo lansana kouyate Ousmane kaba siaka barry Me kabel camara Mamady Diawara Mamadou Sylla Fode Bangoura on ne peut pas permettre a ses genes de revenir au pouvoir..Nous demandons le collectif contre l’impunite en guinee une manifestation devant la residence 🏨 hotel de lansana kouyate a Paris ancien premier ministre predateur..Nous demandons une manifestation devant le grand billing de cellou dalein diallo a Dakar..Alpha conde est pret pour la guerre civile et L’armee guineenne est devenu une milice ethnique tribaliser de la base au sommet et une 🚔 police au service de RPG-Arc-en-Ciel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *