breaking news

IMPLOSION II: Guinée(Conakry): une probable implosion illustrée ici par la mainmise des clans ethno-régionalistes sur le Pouvoir d’État et sur les ressources minières.

mai 25th, 2020 | par Leguepard.net
IMPLOSION II: Guinée(Conakry): une probable implosion illustrée ici par la mainmise des clans ethno-régionalistes sur le Pouvoir d’État et sur les ressources minières.
Article
2
La liste n’est pas terminée. Ici, juste pour donner une idée de l’appropriation du pays par les clans ethno-régionalistes, appropriation au sens patrimonial du terme. Tous ceux et celles qui sont cités ici, sont pour la plupart des enfants ou petits-enfants d’anciennes notabilités du régime funeste du sinistre Sékou Touré. L’inclination dynastique par la captation du pouvoir, n’est donc pas qu’une suspicion.
Liste des principales fonctions occupées par les membres des clans ethno-régionalistes.
1. Président de la République : Malinké
2. Président de l’ « assemblée » dite nationale : Maliké
3. Ministre de la défense nationale : Malinké
4. Ministre de la justice, Garde des Sceaux, Malinké
5. Ministre des Affaires Étrangères : Malinké
6. Ministre du budget : Malinké
7. Ministre de la Sécurité : Malinké
8. Ministre de l’Administration du Territoire : Malinké
9. Ministre de T.P.:Malinké
10. Ministre des mines : Malinké
11. *Ministre de l’Éducation nationale : Malinké
12. Ministre de l’Urbanisme et du Foncier : Malinké
13. Ministre de la Formation professionnelle : Malinké
14. Ministre de la coopération etdu Plan : Apparenté Malinké
15. Ministre d’état, Directeur de cabinet du président : Malinké
16. Ministre des hydrocarbures : Malinké
17. Gouverneur de la Banque Centrale:Malinké
18. Directeur de la CBG (Compagnie de bauxite):Malinké
19. Président de la chambre des Mines, Directeur d’une autre Sté de Bauxite : Malinké
20. Directeur général de de ARPT : Malinké
21. Directrice adjointe ARPT : Malinké
22. Directeur de la Société navale : Malinké
23. Directreur général du fond routier : Malinké
24. Directeur général des fonds miniers : Malinké
25. Tous les Chef d’état-major(armée, police, gendarmerie…) : Malinké
26.
Les clans ethno-régionalistes sont si avancés dans la patrimonialisation du pouvoir, qu’ils en sont arrivés à privatiser pour eux, la seule source de recettes extérieures dont le pays dispose, c’est-à-dire les gisements miniers. Comme ils détiennent les principales fonctions ministérielles, ils ont confié à un des leurs, membre important de leur clan, la tâche de capter les ressources provenant de l’exploitation des mines du pays. D’où la formation par le ministre des mines,d’ cabinet parfaitement homogène selon les critères ethno-régionalistes en vigueur dès 2011. Le ministère des mines est donc un organe déterminant dans leur dispositif visant à conserver le pouvoir, par tous les moyens. Ce ministère est déterminant en ce sens qu’il constitue l’unique source de revenus extérieurs (dollars Us ou euros). Il ne peut donc être tenu par des personnes qui ne remplissent pas les critères ethno-régionalistes. Voici donc la liste des DIRIGEANTS du domaine des mines en Guinée :
1. Ministre des mines : Abdoulaye MAGASSOUBA
2. Chedf de Cabinet:Ahmed Tidiane KEITA
3. Secrétaire Général : Sadou NIMAGA
4. Directreur général ANAIM : Lamine CISSÉ
5. Direc général Direction juridique : Alhassane MARA
6. Inspecteur général : Alhousseine KABA
7. Direcgénéral Fonds minier : Kabinet DABO
8. Directeur national des mines : Fodé BÉRÉTÉ
9. Directeur national de la géologie : Aliou CISSÉ
10. Directeur général C.B.G. : Souleymane TRAORÉ
11. Président de la chambre des mines:Ismael DIAKITÉ.
La mise en ligne au titre d’informations à porter à la connaissance de tous les PATRIOTES guinéens, m’est désagréable. Mais c’est un des tristes a spects du pouvoir établi en Guinée par les clans ethno-régionalistes dès leur installation en 2011. Selon moi, leur exercice du pouvoir a trois caractéristiques :
–les détenteurs des ministères régaliens sont tous géographiquement situés, puisqu’ils sont tous originaires de la Haute-Guinée.
–ils sont ethniquement identifiés : il faut être MANDÉNKA, ou très fortement lié au MANDÉ par un lien matrimonial, lien d’affaires…
—avoir la « bénédiction » de certains parrains comme Damaro CAMARA, Mohamed DIANÉ, et Mama KANNY DIALLO dont le cas est particulier.

Mamadou Billo SY SAVANÉ

NB : Chers COMPATRIOTES ! Évitons les amalgames. Ce pouvoir n’est pas un pouvoir de tous les MANDÉNKANS. Les clans ethno-régionalistes sont bien identifiés. Ils ne représentent que leurs intérêts, mais en aucun cas la Haute-Guinée, ni les populations de cette région de notre pays. Les IMPOSTEURS comme Alpha CONDET, Mohamed DIANÉ, ou Damaro CAMARA ne représentent qu’eux-mêmes. D’expérience directe, je sais que l’immense majorité des Malinké n’ont rien à voir avec les SACCAGES et TUERIES dont Damaro CAMARA et sa milice sont les seuls coupables.

2 Comments

  1. Mamadou Bah says:

    Mes respects Mr Sy
    Je prends sur moi pour relayer la mise en ligne de ces informations, sans le MOINDRE SCRUPULE; d’autant plus qu’il s’agit d’un bien commun à tous les patriotes guinéens.
    Qu’on se le dise: ON fera difficilement l’économie d’une prise d’armes face à ce régime barbare.
    Personnellement, je suis partant.

    Patriotiquement vôtre

    • Mamadou Billo SY SAVANÉ says:

      Mon frère !

      Je ne prétends pas détenir LA VÉRITÉ. Mais nous avons atteint un chez nous, un niveau indépassable d’oppression et d’HUMILIATION. Nous les PATRIOTES, nous n’avons plus rien à perdre. Les jeunes vies à peine commencée, sont abattues par les clans ethno-régionalistes avec une DÉSINVOLTURE inimaginable. Des jeunes guinéens sont TUÉS comme des lapins.

      Et ils sont abattus pour le compte de quelqu’un, Alpha CONDÉ qui n’a strictement rien à avoir avec notre pays, si on met de côté, son intérêt personnel immodéré pour les mines. Alors OUI, mon frère! Continuons le combat contre les clans ethno-régionalistes, par tous les moyens, sans exclusive aucune. Et c’est bien volontairement que je désigne nommément les ethno-régionalistes, puisqu’ils ne représentent ni les Malinké,ni la Haute-Guinée. Au contraire, ils utilisent notre peuple pour accroître et conserver les ressources de leur pillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *