breaking news

HOMMAGE AU TÉMÉRAIRE PROFESSEUR CHARLES DIANÉ ALIAS DIAKITÉ CLAUDE ABOU QUI FUT UN IRREDUCTIBLE OPPOSANT (Par Dr Abdoul Baldé).  

octobre 11th, 2020 | par Leguepard.net
HOMMAGE AU TÉMÉRAIRE PROFESSEUR CHARLES DIANÉ ALIAS DIAKITÉ CLAUDE ABOU QUI FUT UN IRREDUCTIBLE OPPOSANT (Par Dr Abdoul Baldé).   
Hommage
1

La F.E.A.N.F. (Fédération des Étudiants d’Afrique Noire en France) a la réputation d’avoir formé  des générations d’Étudiants Africains dont certains sont devenus dans leur pays respectif, des Chefs d’État.  Certains, avec plus ou moins de succès, ont tenté de bâtir leur pays. D’autres comme Monsieur Alpha Condé de la Guinée(Conakry) ont plutôt saccagé leur pays avant de le livrer  à la rapacité de pilleurs, pas toujours extérieurs. À l’évidence, c’est la catégorie la plus fournie.  Mais l’objet de cette intervention n’est pas de parler  des  autocrates africains, ni même de la FEANF.
Toutefois, la FEANF a aussi  produit  des  jeunes étudiants qui devenus grands médecins, sont retournés  sinon dans leur pays, mais tout au moins sur le continent. Avec humilité, efficacité et humanité, ils y ont  travaillé, soigné, sans jamais oublier  leur PATRIE d’origine. Le Guinéen  Charles DIANÉ, Professeur  agrégé de médecine, aujourd’hui décédé, est très exactement  cet autre « produit » hélas rare, de la FEANF.
MA RENCONTRE  AVEC LE TÉMÉRAIRE ET INFLEXIBLE CHARLES DIANÉ  se fit de façon inopinée à Abidjan grâce à son premier pamphlet contre le régime criminel du PDG.
BREF RETOUR VERS LE PASSÉ / SÉKOU TOURÉ ET SA MACABRE RÉVOLUTION
Après les complots de 1961, de 1965 et de 1969, LA PARANOÏA MEUTRIÈRE DU TYRAN GUINÉEN MONTE DE PLUSIEURS CRANS DANS L’ÉCHELLE DES CRIMES ENTAMÉS DÈS 1961 suite à ce qu’on appela : « AGRESSION PORTUGAISE DU 22 NOVEMBRE 1970 », et sa fameuse 5ème colonne qui atteignit son paroxysme dans ce qui fut qualifié à Conakry de « CARNAVAL », suite à la pendaison à Conakry, et à l’intérieur du pays de soixante dix huit fils du pays de toutes les catégories socioprofessionnelles.
L’horreur et la désolation se lisaient sur tous les visages. Je décidai donc comme beaucoup d’autres jeunes de ma génération de fuir CE PARADIS RÉVOLUTIONNAIRE GLOBALE ET MULTICRIME pour me réfugier dans « l’ENFER » DES PAYS QUALIFIÉS À L’ÉPOQUE PAR LE TYRAN DE PAYS NÉO COLONISÉS SUPPÔT DE L’IMPÉRIALISME.
Malgré les multiples barrages des miliciens zélés du PDG armés jusqu’aux dents, et déterminés à massacrer tous les fuyards, par la grâce de dieu me voilà à ABIDJAN après un périple des plus périlleux dont il serait trop long à relater ici.
Me voila hébergé chez un doyen à l’allure de Guérillero avec sa barbichette à la CHE GUEVARRA : SOLANO AMARA étudiant à la faculté de droit.
Un soir en arrivant il me tendit un livre écrit par un certain DIAKITÉ CLAUDE ABOU INTITULÉ: « GUINÉE ENCHAINÉE OU LE LIVRE NOIR DE SÉKOU TOURÉ ».
 
La couverture du livre en dit long sur son contenu on est presque tenté de le dévorer en une journée. Sur la couverture toute noire on reconnait facilement  le despote guinéen  dans un décor des plus macabres avec quatre bras armés d’un sabre, d’un arc avec des flèches et un bâton sur lequel on voit des pendus, et dansant  sur une Guinée devenue un cimetière où on reconnait KAMAN DIABY, KÉITA FODÉBA, LOFFO CAMARA et, de milliers d’autres victimes anonymes dans des fosses communes. Il faut être naïf pour ne pas comprendre que l’auteur désignait le tyran comme le gardien des fosses communes.
 
Après lecture et relecture de cette diatribe contre le système sanguinaire de Conakry, je n’avais qu’un désir rencontrer cet auteur téméraire pour ne pas dire suicidaire qui attaque frontalement dans l’une de ses arrière-cours le pouvoir inhumain, et avilissant  de Conakry aux abois. Car, il faut rappeler que dans tous les pays limitrophes de la GUINÉE, Sékou Touré avait réussi à tisser un réseau très dense de TUEURS À GAGES qu’il dirigeait personnellement à partir de la Présidence.
Pour brouiller l’espionnage des agents du PDG les membres du front ANTI-PDG de l’époque avait tous des pseudonymes. On peut citer entre autres Bah Mamadou était NICOLAS, JACQUES, Dr Conté Saidou était GEORGES, Julien Condé était THOMAS, Dr Charles Diané qui nous intéresse était VIVIEN, DANI et de son nom d’écrivain que j’appellerais nom de guerre DIAKITÉ CLAUDE ABOU.
AU FOND QUI ÉTAIT Dr. CHARLES DIANÉ L’UN DES PLUS GRANDS POURFANDEURS DU TYRAN DE CONAKRY? UN Pr. AGRÉGÉ EN CHIRURGIE GÉNÉRALE DES UNIVERSITÉS AFRICAINES (CAMES), AUTHENTIQUE TÉNOR GUINÉEN DE LA FEANF, INTELLECTUEL HUMANISTE DE GRANDE ENVERGURE, ET INTRÉPIDE COMBATTANT POLITIQUE.
 
Son combat politique contre le COLONIALISME ET LE RÉGIME DICTATORIAL ET SANGUINAIRE DU PDG  fut sans relâche et remonte à ses années d’étudiant.
  • Déjà en 1957 il dirigea à la cité universitaire une grève des loyers due à une mauvaise gestion de la FOAM. La grève dura 6 mois mais se solda par un échec.
  • En 1958, il fit partie de la délégation de la FEANF avec BAÏDY LY qui demanda à SÉKOU TOURÉ de voter « NON » au référendum proposé par de GAULLE.
L’indépendance obtenue, son combat contre le régime tyrannique de Conakry fut sans répits.
  • En 1971, Il fut condamné à mort par contumace suite à la fameuse agression portugaise du 22 NOVEMBRE 1970 dont il démontera le mécanisme machiavélique du tyran guinéen pièce par pièce dans son livre LETTRE OUVERTE À FRANÇOIS MITTERAND.
  • En 1972 il publia son premier ouvrage contre le régime despotique de Sékou Touré : GUINÉE ENCHAINÉE OU LE LIVRE NOIR DE SÉKOU TOURÉ. QU’II SIGNA DIAKITÉ CLAUDE ABOU. ÉDITIONS D.A.C 1972, 266 PAGES. SE FUT LA GOUTTE D’EAU QUI FIT DÉBORDÉE LE VASE. Le tyran le traquera toute sa vie avec ses tueurs à gages sous la houlette de MOMO JO. MAIS EN VAIN !
  • Ce Médecin chirurgien émérite, servit de 1968 en 1972 à MONROVIA qu’il quitta avec femme et enfants dans des conditions rocambolesques suite à la tentative de kidnapping des sbires du PDG pour le ramener manu militari au camp Boiro, pour lui faire payer son Il trouva refuge chez le Dr. BAH THIERNO à ABIDJAN. Et grâce au Dr Sultan Gabriel il obtint un poste au GABON  à la fondation Jeanne EBORI DE LIBREVILLE DONT IL DEVINT CHEF DE SERVICE. Le Président  Bongo le prit sous protection. Toutes les tentatives du tyran guinéen au près son homologue gabonais pour lui livrer le Dr Diané furent vaines.
  • En plus de la formation de jeunes médecins, LHUMANISTE qu’il était, soignait surtout les plus humbles, les moins bien lotis que lui. L’INTELLECTUEL a laissé  à la génération suivante, quelques « histoires » bien écrites.  Il ne se proclamait pas  historien,  même  si la solidité de ses recherches pouvait le désigner comme tel. Sur ce plan,  il est difficile de résister  à la tentation de comparer ses livres à l’unique « brochure » commise par notre fameux « professeur » Alpha Condé. Dans un titre inutilement pompeux » la Guinée, Néo-colonie, ou Albanie… », le « professeur » Alpha Condé  produit un TRACT indigeste comme tout tract de quelques pages. Et des professeurs apitoyés ont osé  accepter ce tract. Peut-être, avaient-ils la crainte d’être taxés de «néo-colonialistes», puisque c’était à la mode du temps où notre fameux professeur» était étudiant. 
CHARLES DIANÉ LE MÉDECIN, L’HOMME POLITIQUE, ET L’INTELLECTUEL QU’IL ÉTAIT NE LAISSAIT PERSONNE INDIFFÉRENT. Son combat politique  pour l’indépendance  et la création d’un véritable Etat de droits en Guinée ne souffrent d’aucune entorse. D’ailleurs THIERNO SIRADIO BAH un autre intellectuel accompli, qui était une référence dans la préservation de notre mémoire collective, culturelle et politique ADMINISTRATEUR DU SITE WEB CAMP BOIRO. ORG s’était promis de rédiger une rétrospective sur les ouvrages politiques et la personnalité publique du Pr. CHARLES DIANÉ ALIAS DIAKITÉ CLAUDE ABOU. Ses écrits plaident en sa faveur. Il lègue à la postérité quatre ouvrages  et de nombreuses publications médicales.
LES OUVRAGES POLITIQUES  DE CE POURFANDEUR DU REGIME TYRANNIQUE DE SÉKOU TOURÉ SONT AU NOMBRE DE QUATRE. CE SONT :
 
1°)- GUINÉE ENCHAINÉE OU LE LIVRE NOIR DE SÉKOU TOURÉ. QU’II SIGNA DIAKITÉ CLAUDE ABOU. ÉDITIONS D.A.C 1972, 266 PAGES.
 
2°)- SÉKOU TOURÉ L’HOMME ET SON RÉGIME, LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT FRANÇOIS MITTERAND. PARIS : ÉDITIONS BERGER LEVRAULT 1982, 106 PAGES.
 
3°)- LA FEANF ET LES GRANDES HEURES DU MOUVEMENT SYNDICAL ÉTUDIANT NOIR EN 1990.
 
4°)- DIANÉ CHARLES, « LE 28 SEPTEMBRE 1958. BREF RAPPEL HISTORIQUE» EN PLÉIADE, CONAKRY, OCTOBRE 1999.
QUELQUES TÉMOIGNAGES  RÉCUEILLIS À LA MÉMOIRE DE L’ILLUSTRE DISPARU:
  • TÉMOIGNAGE DE DR LUCIEN DASILVA RADIOLOGUE COMPAGNON DE ROUTE DE L’IMMENSE CHARLES DIANÉ
Lorsque mon frangin le Dr. Abdoul Baldé me demanda de contribuer à te rendre hommage, je lui répondis que pour un homme de ta stature, un livre entier n’y suffirait certainement pas. Alors nous prions tes anges gardiens de nous pardonner de nous contenter seulement de quelques lignes pour rappeler ton souvenir, car comme le dit ALFRED DE VIGNE dans « LA MORT DU LOUP» :
-« À voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse.
-Seul, le silence est grand, tout le reste est faiblesse »
– Médecin chirurgien accompli portant une casquette d’intellectuel de haut vol, tu rêvais et poussais à ce titre  en toutes circonstances, tes jeunes compatriotes dans leurs formations universitaires et leurs carrières professionnelles tant en France qu’en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire et au Gabon où ton intervention, a été d’une précieuse aide pour moi et une dizaine d’autres guinéens.
– Homme politique d’une admirable lucidité, tu as toujours combattu pour la DÉFENSE DES VALEURS assurant la cohésion sociale et la paix dans une Guinée profondément Démocratique et débarrassée de tout esprit d’illettrisme et de régionalisme stupides.
Repose en paix MONSIEUR (car tu en fus un) DIANÉ, et  ta vie sera une page d’inspiration pour les générations montantes.
  • TÉMOIGNAGE DE MAMADOU BILLO SY SAVANÉ DU 18 11 2019 EN RÉACTION À UNE INTERVIEW DU DOCTEUR CHRISTINE DIANÉ FILLE DE CHARLES DIANÉ DANS LE GUÉPARD.NET
MADAME !
Je ne connaissais pas personnellement votre défunt père. Mais à ABIDJAN, alors étudiant débutant, j’ai souvent entendu parler de lui par d’autres étudiants à qui il avait rendu un service, facilité l’obtention d’une bourse, aidé à avoir un document administratif, et parfois avoir un travail. Je n’en étais pas. Mais cela me rassurait de savoir qu’il y avait un guinéen comme lui à qui moi aussi, en cas de besoin, je peux solliciter son aide. Ce qui me rassurait encore plus, c’est la certitude que j’avais qu’il ne me demanderait ni mon origine familiale, ni mon extraction sociale, pour m’apporter l’assistance que je pourrais être amené à lui demander. Il l’avait déjà fait pour d’autres.
  • COMMENTAIRE DE AMMAD JALLO APRÈS LA LECTURE DU LIVRE DE CHARLES DIANÉ PUBLIÉ PAR M. IBRAHIMA BHOURIA DIALLO DANS GÉNÉRATION QUI OSE ET APTE LE 23/09/2016 : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT FRANÇOIS MITTÉRAND/SÉKOU TOURÉ L’HOMME ET SON RÉGIME.
C’est le tout premier bouquin que j’ai lu et qui nonobstant mon jeune âge, éveilla quelques soupçons à l’endroit d’un pouvoir outrageant et de son chef pointilleux.
Dr. CHARLES DIANÉ que j’ai écouté aussi à la radio, est une éminence très froide, aucun bruit mais grandissime MÉDECIN ! Sa grandeur se mesure au laps de temps minimum qu’il a consacré à la rédaction de ce bouquin, véritable mine d’or pour l’histoire et celle directement afférente aux différentes personnalités de l’homme du 25 AOÛT.
Encore, je sens le moral au front et me demande pourrais-je te remercier BHOURIA pour cet effort sincère.
C’est une vérité de Lapalisse  de dire que SÉKOU TOURÉ  s’en foutait éperdument de l’avenir de notre pays. Conséquence, il  enterra tout l’avenir du pays dans ses nombreuses fosses communes dispersées  sur l’ensemble du territoire. Ceux qui vivaient en exil  étaient pourchassés à travers le monde pour être soit trucidés ou kidnappés pour  le camp boiro.
Qui a dit « On ne peut avoir un système de santé performant, avec des hôpitaux dignes de ce nom si on massacre les médecins, les pharmaciens, les infirmiers et infirmières, les sages femmes etc. »
 
À travers Charles Diané c’est  un hommage mérité que je rende à tous les professionnels de  santé de la Guinée indépendante. Ils furent nombreux à donner le meilleur d’eux même pour faire de notre pays un Eldorado sanitaire, mais c’était sans compter sur la farouche détermination de Sékou Touré d’en faire un véritable désert médical par un nettoyage par le vide  pour éliminer toute la CRÈME de notre pays.
Ce sont :
  • MME MARÉGA MAÏMOUNA BAH PHARMACIENNE FONDATRICE DE LA FACULTÉ DE PHARMACIE DE LA GUINÉE EXILÉE EN CÔTE D’IVOIRE.
  • MME HADJA LOFFO CAMARA SAGE-FEMME PREMIÈRE FEMME MINISTRE DE LA GUINÉE FUSILLÉE AU PIED DU MONT GANGAN APRÈS LA FAMEUSE AGRESSION DU 22 NOVEMBRE 1970.
  • MME FATOU TOURÉ CONDÉ  SAGE-FEMME PASSA PLUSIEURS ANNÉES AU CAMP BOIRO. ELLE MOURUT QUELQUES ANNÉES APRÈS SA LIBÉRATION.
  • ACCAR NAJIB ROGER PREMIER MINITRE DE LA SANTÉ DE LA GUINÉE INDÉPENDANTE MORT NATURELLE APRÈS AVOIR ÉCHAPPÉ À PLUSIEURS TENTATIVES D’ASSASSINATS PAR LES TUEURS À GAGES DU DESPOTE. Il FUT LE PREMIER MÉDECIN À DIAGNOSTIQUER L’ANÉVRISME AORTIQUE DE SÉKOU TOURÉ.
  • OUSMANE KÉÏTA PHARMACIEN LIBÉRÉ APRÈS PLUSIEURS ANNÉES D’INCARCÉRATION AU CAMP BOIRO.
  • Dr MAGASSOUBA MORIBA PLUSIEURS FOIS MINISTRE PENDU AU PONT DU 8 NOVEMBRE EN JANVIER 1971.
  • MARÉGA BOCAR CHIRURGIEN ÉPOUX DE MAÏMOUNA BAH FUSILLÉ AU PIED DU MONT GANGAN.
  • KOUROUMA BABA PÉDIATRE MORT À SA LIBÉRATION APRÈS DES ANNÉES PASSÉES AU CAMP BOIRO.
  • Dr DIALLO ALPHA TARAN CHIRURGIEN DOYEN DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE CONAKRY FUSILLÉ AU PIED DU MONT GANGAN.
  • Dr DIALLO ABDOULAYE KANKALABÉ CHIRURGIEN DE L’HÔPITAL DE KANKAN MORT EN DÉTENTION.
  • Dr CONTÉ SAÏDOU CHIRURGIEN DÉCÉDÉ DE MORT NATURELLE APRÈS AVOIR ÉCHAPPÉ À PLUSIEURS VAINES TENTATIVES DE KIDNAPPIG PAR LES HOMMES DE MAINS DU DESPOTE.
  • Dr BAH THIERNO : GÉNÉRALISTE, SPÉCIALISTE DE SANTÉ PUBLIQUE À LA RETRAITE VIT ENTRE PARIS ET ABIDJAN.
  • Dr HANE SÉKOU ONCOLOGUE MORT EN EXIL.
  • Dr BARRY ALPHA OUMAR MORT AU CAMP BOIRO.
  • Dr BALDÉ IBRAHIMA Pr DE CHIRURGIE ENFANTILE VIT ENTRE CONAKRY ET DAKAR.
  • Dr DIALLO NÉGUÉ MÉDECIN GÉNÉRALISTE MORT EN EXIL.
  • Dr DIALLO ALIOU PÖRESSE : ANESTHÉSISTE RÉANIMATEUR CHEF DE SERVICE AU CHU DE ROUEN MORT EN EXIL EN NORMANDIE.
  • Dr BABA CISSÉ UN ANCIEN D’ALGER QUI FUT MÉDECIN D’ALPHA CONDÉ LORSQU’IL ÉTAIT OPPOSANT ET QUI LE SUIVAIT LORS DE SON INCARCÉRATION À CORONTHIE.
  • Dr BAH MAMADOU (GONESSE) GENERALISTE DANS LE VAL D’OISE.
  • Dr LUCIEN DASILVA RADIOLOGUE VIT EN GUINÉE APRÈS PLUSIEURS ANNÉES D’EXIL
  • Dr SULTAN GABRIEL CARDIOLOGUE TOUJOURS EN EXIL AU GABON.
  • Dr RACHID TOURÉ L’UN DES PREMIERS PÉDIATRES AFRICAINS
  • Dr ABOU CAMARA CHIRURGIEN DENTISTE MORT EN EXIL.
  • Dr BAKARY DIAKITÉ (GÉNÉRAL) ANESTHÉSISTE RÉANIMATEUR MORT EN EXIL ENTERRÉ À SIGUIRI.
  • Dr ZAÏNE KHALIL (JO BLEK) : OPHTALMOLOGISTE MORT À CONAKRY APRÈS PLUSIEURS ANNÉES D’EXIL.
Cette liste n’étant pas exhaustive je laisse le soin aux lecteurs de la compléter.
Je ne saurais terminer ce modeste hommage à un homme de la trempe du Pr CHARLES DIANÉ sans avoir une pensée pour son épouse. On dit souvent que derrière chaque Grand Homme se cache une Grande Dame. MME DIANÉ que les hasards de la vie m’ont permis de rencontrer en est une. Alors maman Diané merci.
Dr ABDOUL Baldé
 
 

 

     

 

 

One Comment

  1. bateka says:

    Merci Dr Balde. Le drame de ce pays c’est aussi que le jeunesse ignore completement l’histoire meme récente de la Guinée.
    Voila pourquoi la Guinée tourne en rond.
    La Guinée est le seul pays au monde qui ignore ses martyres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *