breaking news

2 Comments

  1. Mamadou BAH says:

    Très intéressante intervention de Dr Baldé, comme d’habitude.
    Mais, construire des centres de santé dignes de ce nom est une chose, que ce soit dans les chefs-lieux des quatre régions naturelles de la Guinée ou dans les villages.
    Encore faut-il avoir le personnel qualifié pour les faire fonctionner correctement.
    Nous savons tous, hélas, qu’il en va du système de santé de ce pays comme du système éducatif, le premier dépendant du second, naturellement.
    Dans un pays où il suffit de porter une blouse blanche pour se proclamer médecin, reconnaissons que ce n’est pas demain la veille que qu’on pourra assainir ce corps malade qu’est la Guinée dans son entierté.

    Fraternellement

    • Mamadou Billo SY SAVANÉ says:

      Moucé BAH!!,

      Je réponds à la place de BALDÉ. Je pense qu’il ne me contredira pas.

      1°. Votre observation relative à la formation du personnel soignant, et à d’autres questions annexes à résoudre, est juste et pertinente. Il a sérieusement travaillé sur ce domaine, y compris les questions que vous avez évoquées. Il tisse des liens avec des milieux hospitalo-universitaires tout à fait disposés à apporter un coup de main sérieux. Ce dossier est prêt. Il pourrait être remis à n’importe quel pouvoir LÉGAL et LÉGITIME de notre pays. Je dis bien un pouvoir LÉGAL et LÉGITIME. Mais c’est hors de question d’apporter la moindre aide, sous quelle que forme que ce soit à la bande de BRAQUEURSQ ethno-régionalistes qui OCCUPENT militairement notre pays.

      2°. Dans un autre domaine, les mines par exemple, nous mettrons à la disposition d’une autre équipe, à condition qu’elle soit l’émanation du choix majoritaire LIBRE, TRANSPARENT, HONNÊTE et ÉQUITABLE de notre pays, une autre forme d’actionnariats dans les mines. Cette « nouvelle » réorganisation de l’actionnariat minier, ne lèsera en aucune manière les actionnaires privés présents ou à venir. Ce travail de réflexion et de proposition est fait, et prêt à être mis à la disposition d’autorité non pas de fait, mais d’autorité légitime et LÉGALEMENT désignée pour conduire le pays au profit de tous. Il y en a d’autres. Ils seront proposés. Chaque pouvoir LÉGAL et LÉGITIME pourra se l’approprié, ou le rejeter comme bon lui semblera. Nous avons juste deux petits DÉTAILS sur lesquels nous ne transigerons jamais: 1°. Ce pouvoir, s’il devait se servir de nos travaux, doit impérativement remplir les conditions évoquées plus haut, à savoir, être LÉGITIME et LÉGAL. 2°. les utiliser pour le bien du plus grand nombre. Aussi simple que ça.

      Si vous avez fait attention, il ne vous aura pas échappé que BALDÉ, d’autres(MAKANERA par exemple) et moi-même, nous sommes dans une certaine généralité. Il nous faut juste avancer l’IDÉE générale. Car il est important de ne pas être long, tout en évitant aussi des discours-slogan. Voilà; ko nôn Moucé BAH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *